Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mystère de la porte bleue {Entre Jules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:38


Le mystère de la porte bleue
❝ Où l’on commence à ne pas comprendre ❞  




M
ademoiselle Gray se promenait dans le château, à moitié perdue dans ses pensées. Orion, son patronus était perché sur son épaule dans son apparence de petit moineau blanc ressemblant à une adorable boule de neige aux plumes douces comme de la soie. Il avait cet air joyeux et curieux qui lui était propre et le rendait adorable. Il observait autour de lui, heureux de croiser du monde.
Sa sorcière elle, n’avait pas l’air aussi enchantée que lui de croiser ses camarades. De petites poches violettes se dessinaient sous ses yeux causées par une grande fatigue. Jules cherchait les endroits calme… les endroits que ses camarades ne fréquentait qu’en petit nombre voir pas du tout. Parfois, elle supportait bien ce vacarme incessant mais elle avait aussi grandement besoin de s’isoler par moments. Rares étaient les instants de silence absolu pour elle puisqu’elle ne cessait d’entendre des voix. En plus de ses camarades qui discutaient elle entendait leurs patronus également. Pour elle, depuis le sortilège, le volume sonore était multiplié par deux et ce n’était pas toujours facile à gérer…

Jules cherchait un endroit calme, où elle pourrait s’installer quelques heures pour se reposer en paix. Parfois elle désespérait de trouver un tel espace calme dans le château mais depuis peu elle se rendait fréquemment dans cette petite salle vide se trouvant dans l’aile principale. Elle en prit alors la direction espérant n’y trouver personne comme ces derniers jours et pouvoir s’y poser un petit temps.

Lorsqu’elle gagna la pièce, elle fut soulagée de constater que personne ne l’occupait. Un sourire éclaira le visage de la jeune fille qui s’engouffra sans attendre dans la salle. Elle referma la porte derrière elle et se laissa tomber sur une chaise tout en poussant un grand soupir de contentement. Elle attrapa son sac en bandoulière qu’elle avait toujours avec elle et en sortit un roman « Les aventures de Sherlock Holmes » et reprit sa lecture où elle l’avait laissé.

Orion s’était lui envolé de l’épaule de la demoiselle pour venir se poser au sol reprendre sa forme d’ocelot. Il jeta un coup d’oeil à sa sorcière et fut content de voir l’air serein qui venait détendre le visage de Jules. Il n’aimait pas la voir crispée et savait mieux que personne qu’elle en avait besoin de ses instants de calme. Il ne la dérangea pas et commença dans son coin l’exploration de la salle. Il s’approcha du fond de la salle et renifla avec intérêt un endroit bien particulier. Le patronus sentait quelque chose d’étrange. Il releva la tête, voulant interpeller sa sorcière mais se résigna en voyant l’intérêt avec lequel elle suivait les aventures du grand détective. Orion reporta son attention sur l’endroit qui lui paraissait bien étrange. Il sentait comme une aura magique. Il approcha alors son museau du mur et voulut commencer à gratter pour voir si quelque chose se cachait là. Il gratta de plus en plus fort mais rien ne se produisit, rien ne se découvrait. Pourtant, il sentait bien qu’il y avait quelque chose d’anormal dans ce coin. Sa curiosité était piquée à vif, il ne pouvait pas en rester là. Tant pis pour ce cher Sherlock Holmes, il avait besoin d’attirer l’attention de sa sorcière, un mystère se présentait à eux et jamais Jules ne refuserait d’en élucider un nouveau !

❝ Jules, viens voir… Y’a quelque chose de pas très normal par ici... ❞

Jules leva la tête de son roman et regarda un instant l’ocelot sans rien répondre. Encore un peu perturbée entre la réalité et la fiction. Il lui fallut quelques secondes pour remettre ses idées en place et comprendre ce que venait de lui dire son patronus. Elle observa alors le mur mais de sa place, elle le trouvait parfaitement normal et sans grand intérêt.

❝ Il y a quelque chose de pas net dans le coin, viens voir s’il te plaît... ❞

Jules attrapa la plume qui lui servait de marque page et la cala dans son livre avant de se lever pour venir vers son patronus.

❝ J’espère que tu ne m’embêtes pas pour rien Orion. ❞

Orion sourit, content que Jules vienne jeter un coup d’oeil. Il agitait sa queue de hâte, espérant qu’elle trouverait quelque chose et qu’ils découvriraient quelque chose … un trésor ? un passage secret ? une lampe magique ? Peu l’importe, Orion sentait cette magie et voulait en découvrir plus.
Jules s’approcha alors du mur et posa délicatement ses doigts dessus. Elle ne sentait pas grand chose et Orion le comprit lorsqu’il croisa le regard désolé de sa sorcière.


❝ Je sens quelque chose moi ! Je suis peut-être plus réceptif à la magie qui sait … Y’a un truc magique derrière ce mur, j’en mettrais ma patte à couper ! ❞  

Jules esquissa un sourire amusé devant l’assurance de l’ocelot. Bien qu'elle ne sente pas grand chose elle-même, la confiance qu'elle avait en son patronus la convainquit d'agir. S'il sentait qu'il y avait quelque chose, c'est bien qu'il y avait un mystère derrière tout ça. Elle sortit alors sa baguette, peut-être que la magie révèlerait quelque chose. Elle allait jeter un sortilège lorsque la porte de la pièce s’ouvrit faisant sursauter les deux apprentis enquêteurs. Ils firent volte face avec cet air d’enfants pris sur le fait. Ils n’avaient pas vraiment réfléchis sur le coup et étaient habituées à mener des enquêtes dans des lieux où à des heures qui ne leur étaient pas autorisées ainsi, ils n’avait pas réaliser qu’ils ne faisaient rien de mal et n’avait pas à avoir ces petites mines surprises…
Ils restèrent figés, détaillant le nouvel arrivant sans bouger d’un millimètre… Ils devaient avoir l’air un peu dingue tous les deux, mais ils avaient l’habitude qu’on les prenne pour des fous...


Dernière édition par Admin le Mer 17 Déc - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:40

Jules ²




Le soleil brillait en cette belle journée d’été. Les élèves de Beauxbâtons se baladaient tranquillement dans les couloirs, soit pour se rendre à l’extérieur de l’académie ou tout simplement se détendre avec leurs camarades dans les pièces communes. Le professeur d’étude de moldus pour sa part avait fini sa journée. En effet, il avait corrigé le dernier devoir de l’année de ses élèves.

Après ce dur labeur, il se dirigeait, tout en chantonnant, vers la sortie de l’académie pour embêter un peu les étudiants. Depuis quelques jours Jules avait une chanson de Célestina Moldubec en tête, malheureusement pour ses collègues et amies.

« Oh, viens, viens remuer mon chaudron
Et si tu t'y prends comme il faut
Je te ferai bouillir une grande passion
Pour te garder ce soir près de moi bien au chaud »
beugla-t-il dans les couloirs tout en se dirigeant vers l’aile principale.

Les élèves devaient le prendre pour un fou mais il n’en avait cure. Il continuait sans complexe cette chanson pleine de sous-entendus.

Jules se stoppa net quand il vit une jeune fille rentrer dans la Chambre des voix. Le brun n’avait pas eu le temps de voir qui était cette personne. Il s’arrêta quelques instants près de la porte, peut-être que c’était un simple lieu de rendez-vous ? Après une vingtaine de minutes Jules trépignait, que devait-il faire ? Rentrer dans cette salle et dévoiler l’existence de ce lieu à une élève ? Pourquoi pas, après tout ce lieu n’est certainement pas dangereux.

En effet, le professeur avait découvert ce lieu il y a peu. Une rumeur courait parmi le personnel sur une Chambre des voix. Cette dite chambre était accessible par une petite porte bleue, cette dernière menait dans un endroit où l’on pouvait entendre toute sorte de voix. Jules avait découvert la localisation de ce lieu en fouillant dans toute l’académie… parmi tant d’autres lieux plus inattendus les uns que les autres.
Après un combat intérieur Jules décida d’ouvrir la porte et découvrit alors Jules Gray. Cette dernière est bien évidemment l’une de ses étudiantes, pas l’une des meilleurs mais pas la pire non plus. Dans tous les cas Jules adore ses élèves qu’importe leur niveau.

« Bonjour, mademoiselle Gray ! » fit-il très heureux de la voir. « A ce que je vois vous avez trouvé l’entrée de la Chambre de voix, très impressionnant ». En effet, vu que le professeur connaissait l’existence de cet endroit la porte bleue était apparue quand il avait passé la porte. « Vous avez l’air de très grands explorateurs ! Personnellement j’ai fouillé toute l’académie pour trouver cette fameuse porte bleue… Bref, cela vous dit qu’on l’explore ensemble ? » Questionna le brun qui n’attendait qu’une seule réponse de la part de Jules. Un grand oui.


Dernière édition par Admin le Mer 17 Déc - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:41


Le mystère de la porte bleue
❝ Où apparaît pour la première fois Jules ❞  




J
ules et Orion ne dirent pas un mot. Voila un professeur qui les surprenait dans leur investigation. Un professeur, oui, mais pas n'importe lequel. Mr Huet, l'homonyme de la jolie demoiselle. Cela avait toujours été bizarre pour la demoiselle de croiser des garçons porter son prénom. Bizarre ou étrange mais pas désagréable, ça l'amusait souvent. Lorsqu'elle avait apprit que son professeur d'étude des moldus portait le même prénom qu'elle, la demoiselle avait sourit. Pas étonnant, c'est bien un Jules lui ! Les Jules, ils sont tous cool de toute façon, qu'ils soient fille ou garçon ! Tel était ce qu'avait déclaré la demoiselle, point sur les hanches avec son air de conquérante.
Jules n'avait pas été des meilleures élève en cours d'étude des moldus. Elle ne reprochait rien à l'enseignant mais c'était plus au concept de la matière qu'elle n'adhérait pas. La demoiselle comprenait bien que beaucoup de famille sorcière évitaient les contacts avec le monde moldu et qu'il fallait donc familiariser ses camarades à ces personnes mais elle avait le terrible sentiment que l'on prenait les moldus pour des bêtes de laboratoire dont on étudie le comportement au peigne fin afin de comprendre leurs désirs, leur vécut et leurs besoins.
Du coup, au lieu de travailler la matière, elle passait plus de temps à débattre de l'intérêt ou de la signification de ce cours dans l'enseignement sorcier. Elle n'était pas une perturbatrice dans la matière mais ne pouvait s'empêcher de revenir souvent sur le débat au lieu de préparer ses dissertations convenablement pour les prochains cours...

Mais cet homme avait ce quelque chose qui le rendait si agréable, si vivant, si entrainant. Lorsqu'il s'adressa à la demoiselle et à son patronus encore un peu interdit de peur de se faire gronder, la demoiselle se détendit rapidement. Il ne venait pas leur faire la leçon, bien au contraire, il les encourageait en ce sens.
Cette histoire de pièce secrète piqua à vif la curiosité de la sorcière qui n'avait pas encore remarqué l'apparition de la porte. Ce fut Orion qui attira son attention dessus. La demoiselle eut un sursaut de surprise en voyant derrière elle, sur ce mur encore vierge quelques minutes plus tôt, une imposante porte bleue se dresser. Elle recula d'un pas afin de mieux la jauger.

❝ La chambre des voix vous dites ? Je ne l'avais encore jamais visitée. J'en ai déjà entendu parler, une rumeur de couloir mais sans avoir la moindre preuve de son existence. Vous y êtes déjà entré ? ❞

Jules tourna la tête vers son professeur. Un air pétillant dans les yeux, excité de cette découverte inédite pour elle. Elle avait toujours cru qu'il s'agissait d'une fausse légende inventée pour occuper les élèves. C'est amusant de chercher des pièces secrètes dans les jeunes années de scolarité après tout, ça occupe les week-ends pluvieux. Mais tellement de rumeurs circulent qu'on ne sait plus trop ce qui existe réellement et ce qui n'est que pure invention.

❝ Qu'a-t-elle de particulier cette chambre ? Pourquoi "la chambre des voix" ? Il y a une malédiction dessus ? ❞

Jules était avide de réponse, le mystère autour de cette salle avait fini de lui rendre sa bonne humeur. Elle se tourna de nouveau vers la porte et posa ses doigts fins sur la poignée. Elle resta un instant immobile, n'osant encore l'ouvrir.
Elle eut un instant de doute, se tournant de nouveau vers son enseignant.

❝ Nous ne risquons rien à rentrer dedans ? Et mon patronus, il risque quelque chose à venir aussi ? ❞

Elle s'écarta d'un petit pas de la porte, attendant des réponses de son professeur. Orion lui avait tourné une tête scandalisé vers sa sorcière. Lui, risquer quelque chose ? Qu'est-ce qu'elle insinuait ?? Qu'elle allait peut-être rentrer toute seule en le laissant sur le seuil de la porte ?! C'est pas vrai, jamais elle n'oserait lui faire ça, quel outrage ce serait pour lui, lui qui a sentit de lui même la porte sans qu'on ai besoin de lui montrer alors qu'elle n'y voyait qu'un mur banal. Scandale ! Il allait entrer avec eux, de force ou de gré, c'était pas son problème, il rentrerait la dedans ! Il était prêt à sortir son regard d'ocelot battu si c'était nécessaire et personne n'y résistait ! Namého !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:43

div>
Le mystère de la porte bleue
Jules ²



Un nouveau lieu à explorer que d’excitation ! Cela faisait des années que Jules était à Beauxbâtons et n’avait vraiment pas eu le temps d’explorer quoi que ce soit. Etant élève, il était très concentré sur ses études, à l’époque le peu d’activité qu’il avait dans l’académie se résumait à réviser à la bibliothèque et se balader à l’extérieur de l’établissement, rien de digne d’un explorateur. Cependant, maintenant étant un professeur, il peut facilement se promener dans les couloirs sans risque de se faire coller ou même punir. Mais surtout le brun avait plus de temps libre et vu qu’il est un membre du personnel il entendait les rumeurs folles émanant de ses collègues, et il y en avait un paquet. Jules se rappelait de la rumeur d’un collègue, selon laquelle une fée se cachait dans l’un des murs de l’enceinte de l’académie. Si on rapprochait son oreille de ce mur on pouvait alors entendre une petite voix qui nous appelle à l’aide. Bien évidemment, personne ne croyait à cette histoire qui visiblement avait été inventé sur l’instant, puisque ce soir-là le collègue de Jules avait bu un peu trop…

Visiblement Jules Gray ne connaissait pas l’existence de cette pièce, et elle fut même surprise de voir que la porte avait apparu. L’arrivée du professeur avait eu un effet sur la porte qui à présent était visible aux yeux de tous. Le brun sentait que l’étudiante était très intéressée par ce lieu, d’ailleurs elle posa quelques questions au professeur qui n’en savait pas tant que ça. « Oui tout à fait, la chambre des voix. De nombreuses rumeurs courent sur ce lieu mais très peu de personnes l’ont trouvés ou même explorés. Pour ma part je ne l’ai jamais exploré, faute de temps. Disons que notre petite rencontre est une bonne occasion pour découvrir ce lieu. »

Jules tenta de répondre à la jeune fille même s’il n’était pas sur de ces propos. Après tout, il n’avait entendu que des rumeurs. « La particularité de cette chambre est comme son nom l’indique est d’entendre des voix ainsi que des bruits. Cependant, personne ne sait vraiment d’où viennent ces sons. Certains disent que cela vient de nous et d’autres pensent que cela vient d’esprits. En réalité nous n’avons aucune certitude de ce qui nous attend dans ce lieu… C’est assez excitant, vous ne trouvez pas ? » Demanda Jules frétillant d’impatience prêt à découvrir ce lieu avec sa camarade d’exploration.

« Je ne saurai dire si ce lieu est réellement dangereux. La rumeur indique qu’il peut y avoir des soucis si on se retrouve à plusieurs dans cette pièce. Cependant, si nous restons quelques instants il n’y a pas de problème, enfin j’espère… Concernant votre patronus je n’ai aucune idée, je ne pense pas que quelqu’un ait exploré la chambre des voix avec un patronus, vous allez être la première. »

Cela faisait certainement plusieurs années que la porte n’était pas apparue, ou peut-être quelques heures… personne ne le sait réellement. L’envie du professeur d’ouvrir cette porte était de plus en plus pressante, il ne voulait pas paraître impoli et proposa à la brune de l’ouvrir si elle le désirait. « Vous pouvez ouvrir la porte si vous le souhaitez, mais il peut y avoir un piège… on ne sait pas ce que peut nous réserver cet endroit. Je comprendrais tout à fait que vous préféreriez que je l’ouvre, après tout je ne suis qu’un professeur d’étude de moldus » Jules prononça la dernière phrase avec un air amusé. En effet, beaucoup de gens ne voyaient pas l’utilité de ses cours.


Dernière édition par Admin le Mer 17 Déc - 10:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:43


Le mystère de la porte bleue
❝ Où Jules part en expédition de l'autre côté de la porte ❞  




O
rion tourna la tête vers sa sorcière, la fixant d'un air grave et sévère, attendant sa décision. Si jamais elle osait l'abandonner ici, elle pouvait être sûre de passer un sale quart d'heure en ressortant. Jules sentit bien les sentiments d'agacement, de peur, d'excitation qui se mêlait en son patronus. Elle sourit doucement, comme si elle allait le laisser de côté. Hors de question qu'elle laisse une partie d'elle même ne pas venir explorer cette nouvelle pièce.
Jules fit volte face, reboostée par les propos de son professeur. Même si le mystère était entier, sa curiosité ne laissait plus aucune place à la peur ou l'angoisse.
Elle actionna alors doucement la poignée, tenant quand même sa baguette magique dans sa main, juste au cas où. La porte ne présenta aucune résistance. La demoiselle n'attendit pas plus longtemps pour rentrer dans la pièce.

La salle était baignée dans le noir mais lorsque Jules et son patronus y firent un pas, des bougies s'allumèrent, éclairant les murs de la pièce. L'endroit était poussiéreux, on ne venait pas souvent faire un tour dans cette chambre. D'ailleurs, pourquoi l'appelle-t-on chambre ? Jules commençait à chercher des yeux un lit ou un divan qui vaudrait ce nom à la pièce quand un son sortit de nulle part la fit sursauter.

Il y avait eu une grosse voix qui avait grondé. Jules regarda tout autour d'elle, cherchant la source. Et puis un brouhaha commença à se lever. Beaucoup de voix se mirent à parler de façon indistincte. La sorcière tournait sur elle-même, scrutant les quatre coins de la pièce. Elle commençait à ne plus trouver ça drôle. Ce brouhaha, c'est ce qu'elle entendait toute la journée, c'est ce bruit qui lui faisait mal au crâne, jamais de calme.
La demoiselle jeta un coup d'oeil paniqué à son professeur qui l'avait accompagné. Elle plaqua ses mains sur ses tempes et ferma ses yeux de toute ses forces, tentant tant bien que mal de faire abstraction de ces voix qui l'envahissaient. Elle ne parvenait à entendre plus rien que ces voix oppressante. La voix d'Orion et du professeur se perdaient dans ce vacarme.
Elle allait craquer, elle était sur le point de se replier sur elle-même mais elle ne perdrait pas le combat ainsi.
Elle hurla, de toute ses forces, sortant ce cris du plus profond de son être

STOP !

Le silence complet. Un peu perdue, Jules retira ses mains de ses oreilles et releva la tête. Son cri avait fait taire toutes ces voix.
Elle se tourna vers son professeur, une mine désolée sur ses traits.

❝ Excusez moi professeur. J'ai bien peur que ce brouhaha ne soit celui que je supporte toute la journée... ❞

Et puis une douce musique apaisante s'éleva, d'où venait-elle ? Toujours impossible à déterminer. Jules n'en reconnaissait pas l'air mais c'était une mélodie tranquille, apaisante. Peut-être parlai-t-elle plus au professeur, de la musique moldue ? Jules était incapable de le dire mais elle en appréciait la musicalité.

❝ C'est vraiment très étrange ce changement de son... et j'ai beau chercher, je ne vois aucune source d'où cela pourrait provenir ... C'est comme si la musique venait de partout en même temps mais de nulle part à la fois... Vous connaissez cet air ? ❞

Orion faisait fonctionner ses narines à plein régime. Il ne cherchait pas une odeur mais plutôt à sentir une trace de magie comme il avait réussit à sentir la porte. Mais dans cette pièce, la magie était omniprésente, l'air en était chargé, incapable de discerner une source. C'est comme si toute la pièce était sous son emprise. Peut-être que des esprits s'amusaient bien dans cette salle à rentrer dans l'esprit des sorciers curieux... Des théories folles se montaient dans la tête du patronus tout excité par ce mystère qu'il ne parvenait à percer. Enfin quelque chose à leur hauteur. C'était certain, le professeur ne serait pas de trop pour aider les deux apprentis enquêteur à percer le mystère de la chambre des voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:43

Le mystère de la porte bleue
Jules ²



Aucun doute cette mademoiselle Gray avait du cran, ce n’est pas tout le monde qui aurait ouvert une porte qui mène sur un endroit potentiellement dangereux. Jules avait envie de l’applaudir pour son courage mais il c’était abstenu puisqu’à présent il se tenait dans cette fameuse chambre des voix. A l’entrée de l’étudiante la lumière apparue, elle pénétra dans la pièce sans aucune crainte. Notre professeur était vraiment impressionné, digne d’une vraie exploratrice cette Jules. Le brun lui restait en retrait, attendant une réaction de la jeune femme. Selon la rumeur on ne pouvait rentrer à deux sans avoir quelques petits soucis. De ce fait, l’homme restait sur le pas de la porte guettant toute réaction négative de Jules ainsi que son patronus.

Jules observa la pièce, de là où il se trouvait il ne distinguait que des murs, aucun meuble. La poussière avait élu domicile dans ce lieu. Sur le sol on ne distinguait aucune trace de pas, hormis celles de Jules. Instinctivement l’homme était rentré dans la pièce pour l’admirer de plus près. Il caressa les murs, à la recherche d’une inscription. Sa recherche fut interrompue par un grondement, puis un énorme boucan. Cela venait de l’étudiante. Cette dernière le regarda paniquée et Jules posa sa main sur son épaule et murmura près de son oreille. « Calme toi Jules, tu peux les arrêter… elles viennent de toi, c’est toi qui as le contrôle ». Il ne la vouvoyait plus, mais cela n’avait aucune importance. Après un combat intérieur la jeune femme cria et les voix cessèrent, puis elle se retourna vers Jules. Après des excuses et une petite explication notre professeur la rassura.

« Ce n’est rien ne vous inquiétez pas pour moi, si vous le souhaitez nous pouvons quitter ce lieu ? Je ne pense pas qu’il puisse nous apporter quelque chose de bon, en tout cas en étant à plusieurs. » Puis tout à coup une musique familière se fit entendre dans toute la pièce. Cet air Jules le connaissait par cœur, c’était sa mère qui le lui chantait quand il était tout petit. La remarque de sa camarade d’exploration était très intéressante, mais d’où pouvait sortir cette musique ? Le professeur fit le tour de la pièce rapidement.

« Je n’arrive pas à distinguer d’où sort le son. En tout cas une chose est sûre ce ne sont pas des esprits, ces voix, ces musiques viennent de nous. La musique que nous entendons est celle que ma mère chantait pour m’endormir. » Le brun était toujours intrigué par cette pièce pleine de mystère. Quand tout à coup la musique s’accéléra jusqu’à ressembler à un son désagréable, elle le rendait malade il avait une envie irrésistible de rendre son déjeuner. Il jeta un coup d’œil rapide à Jules et la tira hors de la pièce. Aussitôt il referma la porte bleue et souffla un bon coup. C’est bon le patronus de la jeune femme l’avait suivie.

« Je m’excuse mais je n’avais aucun moyen de contrôler vu mon envie de… Vous aussi vous avez mal à la tête ? J’ai cette impression de ressentir une profonde tristesse… C’est certainement à cause de la musique » Jules fixait la jeune femme, il ne savait pas trop si elle désirait y retourner.


Dernière édition par Admin le Mer 17 Déc - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:44


Le mystère de la porte bleue
❝ La pièce inexplicable ❞  




J
ules tendit l’oreille, écoutant attentivement la musique. Elle cherchait surtout une source à cette douce mélodie. Elle s’approcha alors d’un mur et voulut poser son oreille dessus pour écouter mais la musique changea. Elle s’accélera jusqu’à gagner un rythme insupportable. Jules s’écarta du mur sans avoir pris la peine de coller son oreille dessus de peur d’en devenir sourde. La musique devenait folle, accélérant le rythme cardiaque de Jules et Orion contre leur gré. Ils avait un mal de coeur qui les empêchait de penser convenablement. La sorcière n’eut pas le temps de plus réfléchir que son professeur l’entrainait déjà hors de la salle. Lorsque la porte bleue se referma derrière eux, Jules posa sa main sur le mur de la pièce, cherchant un appui le temps le reprendre son souffle de retrouver ses esprits. Elle n'avait pas eu le temps de réagir à ce son qui bourdonnait désagréablement que son professeur l'avait déjà entraînée hors de la pièce, la mettant hors de danger.
Jules eut un regard accordé à un sourire reconnaissant pour l'enseignant. Orion lui avait ses quatres pattes écartées, comme s'il cherchait à avoir le plus de stabilité possible. Il avait les yeux grands ouvert et respirait comme un Ocelot qui viendrait de courir un marathon.
Jules s'agenouilla près de son patronus, inquiète de son état mais ce dernier lui assura que ça allait, qu'il avait juste besoin de respirer. Jules tourna alors la tête vers Mr Huet.

❝ Ce n'est pas vraiment d'un mal de tête dont je me plaindrais, a vrai dire... j'ai l'habitude d'entendre beaucoup de bruit... les patronus des autres élèves ne sont pas très silencieux vous savez...❞

Jules esquissa un léger sourire. Elle caressa un instant la tête d'Orion pour l'aider à calmer son rythme cardiaque avant de se relever. Le patronus retrouva une respiration normale. Il se laissa mollement tombé sur le sol, comme épuisé par cette musique, ce bruit trop fort pour ses tympans.

❝ Cette escapade à surtout causer un mal de coeur, comme si j'allais rendre le déjeuner... Mais malgré tout professeur, je ne peux pas en rester là...❞

La demoiselle marqua une courte pause, cherchant ses mots pour être sûre de bien s'exprimer et d'avoir le maximum de chances de parvenir à ses fins, parce qu'elle y tenait de toutes façon.

❝ Je veux y retourner et comprendre ce qui se passe là dedans. Je peux y aller seule si vous désirez vous arrêter là. Et autant vous l'assurer au cas où vous ayez un doute, ce n'est pas en en interdisant l'accès que je cesserais de vouloir y remettre les pieds pour enquêter. ❞

Jules fixait son enseignant avec dans ses yeux, cet air décidé et sûre d'elle. Jules avait son air d’entêté, elle ne lâcherait pas le morceau. Elle ne défiait pas son professeur, elle l'informait juste que sa volonté était sans faille et qu'elle continuerait de tenter de percer ce mystère. Elle ne pourrait pas continuer sa petite vie tranquille dans l'académie en sachant qu'il y a une pièce bien trop mystérieuse à son goût juste derrière cette porte bleue.

Le regard d’Orion s’était également arrêté sur Mr Huet, guettant ses réactions. Il espérait vivement que l’enseignant veille bien revenir avec eux, il leur serait certainement d’une grande aide dans leur entreprise de percer ce mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:44

Le mystère de la porte bleue
Jules ²



Le professeur avait peur pour leur santé mentale, ce bruit et cette musique avaient de quoi les rendre fous. Les rumeurs se révélaient donc vraies, ils ne pouvaient se rendre dans ce lieu ensemble. Jules arrêta de réfléchir durant plusieurs minutes, sa tête lui faisait un mal de chien. Qui sait ils avaient perdus quelques neurones dans cette bataille ! Cette pièce pour le moment les dominait, le pire c'est qu'ils n'étaient pas plus au courant de ce qui se passait dans ce lieu. Ils avaient cherché, mais aucune idée sur l'origine des sons. Cela venait des murs ? Du sol ? Des deux en même temps ? Impossible à dire. Ils devaient y retourner pour percer ce fameux mystère, mais pas ensemble.

Le patronus de la jeune fille en avait pris un coup, cette petite chose si fragile. Le pire c'est que l'ocelot devait se sentir encore plus mal qu'eux vu que le son était certainement amplifié pour ses petites oreilles.

Le désir du professeur d'y retourner était bien présent et il n'était pas le seul. L'étudiante désirait également y retourner. « J'ai un plan. Vu que la rumeur selon laquelle on ne peut pas aller à plusieurs se révèle vraie nous devons y aller un par un. Je vais vous laisser y retourner et je reste sur le pas de la porte en compagnie de votre patronus. Bien évidemment, il ne faudra pas trop vous éloigner de votre ocelot... enfin vous connaissez la suite. »

Pas que Jules n'avait pas de courage, mais il sentait que l'envie de la brune était plus pressante que la sienne. Après tout, sur le pas de la porte ils peuvent toujours communiquer. « Dites-moi ce que vous ressentez quand vous y serez, le fait d'être seule dans la pièce changera peut-être du tout au tout. »

Jules n'avait jamais pensé à chercher des livres à la bibliothèque concernant les différents passages ou lieux secrets de l'académie. Cela serait étonnant d'en trouver mais on peut toujours essayer. Surtout quand tant que professeur il avait accès à des livres que les élèves ne peuvent lire, l'un des bons nombres avantages de faire partie du personnel de l'établissement.

Quand la brune ouvra de nouveau la porte et pénétra dans la pièce, le professeur n'était pas très serein et c'était certainement pareil pour son patronus. Ce dernier restait à côté de l'homme, ils étaient tous deux prêts à bondir aux moindres problèmes. C'était la première fois qu'il vivait une expérience comme celle-ci en plus en compagnie d'une étudiante. Peut-être que c'était juste le début d'une grande liste d'explorations !


Dernière édition par Admin le Mer 17 Déc - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:45


Le mystère de la porte bleue
❝ La pièce inexplicable ❞  




J
ules écouta attentivement le professeur. Au fond d'elle-même, la sorcière trépignait de joie ! Elle trouvait cela amusant d'explorer cette pièce avec son professeur et aurait été grandement déçue de devoir continuer seule. Orion lui, avait une petite mine boudeuse. Rester sur le pas de la porte n'était pas une perspective qui l'enchantait. Mais bon, il ne fallait pas faire de mal à sa Jules et pour cela, il était prêt à tout.
Jules se pencha vers lui, sentant sa déception. Elle posa doucement sa main sur la joue de l'Ocelot et lui fit son plus joli sourire.

❝ Ne t'en fais pas Orion, tu ne rateras pas une seule miette du spectacle du seuil de la porte. Et puis, on pourra intervertir après, et aller chacun notre tour dans la pièce, qu'en dites-vous Professeur ?  ❞

Orion leva ses grands yeux pleins d'espoir vers Monsieur Huet, priant de tout son petit être qu'il aurait le droit, lui aussi, d'y retourner !

Jules se tourna ensuite vers la porte. Elle reposa doucement sa main dessus avant d'en actionner lentement la poignée. Elle s'avança ensuite dans la pièce, sans trop s'éloigner de la porte. Elle observa tout autour d'elle attendant qu'un nouveau son s'élève. Elle balayait la pièce du regard, cherchant à pouvoir identifier de ses yeux la source de la musique.

Un doux air s'éleva. Une musique tranquille, apaisante, que Jules aimait beaucoup. Sa mère lui fredonnait souvent cette musique sans parole lorsqu'elle était enfant. Jules tournait sur elle-même, scrutant les quatre coins de la pièce, mais elle ne voyait rien et était bien incapable de dire si le son venait plus d'un endroit que d'un autre. Elle se tourna alors vers ses deux compagnons restés sur le seuil de la chambre. Un léger haussement des épaules fit comprendre à Orion et Mr Huet, qu'elle n'en avait pas découvert d'avantage.

❝ Jules, ferme les yeux ! On ne regarde pas une musique ou un son, on l'écoute. Si tu te concentre sur le son, tu arrivera peut-être à quelque chose ...❞

Jules regarda son patronus. C'est qu'il avait peut-être raison l'Ocelot. Jules ferma ses yeux et se concentra sur cette musique qu'elle entendait. A s'être privé de ses repères visuels, la musique lui paraissait différente, omniprésente. Jules aurait bien été incapable de retrouver la sortie les yeux fermés. Elle se sentait bizarre, comme portée par cette mélodie. Elle n'avait plus vraiment conscience de ce qui l'entourait, ne se concentrant plus que sur cet air.

Orion observait attentivement sa sorcière. Un léger sourire semblait étirer le visage de la demoiselle. Cependant, Orion ne relâchait pas son attention. Jules se mit alors à presque tourner doucement sur elle-même, comme si elle dansait. Et doucement, ses pas la rapprochèrent du centre de la pièce, ne restant plus si près de la porte qu'elle l'était.
Orion leva les yeux vers Mr Huet, un air légèrement inquiet sur ses traits.

❝ Qu'est-ce qu'on fait ? On y va ou on la laisse ? ❞

Orion fixa quelques secondes le professeur, attendant une réponse qui ne venait pas. Mais pourquoi il ne lui répondait pas celui-là ??
Orion allait commencer à s'impatienter quand il se souvint. Bah oui, y'a que Jules qui l'entend parler, et seulement elle entend les patronus des autres. Il s'était habitué à voir sa sorcière parler à d'autres patronus qu'il s'attendait presque à ce que tout le monde soit également capable de l'entendre lui. Mais non, seulement sa Jules le pouvait.

Orion tourna de nouveau son regard vers la demoiselle, ne sachant plus trop quoi faire. Jules elle, ne semblait plus vraiment consciente de ce qui l'entourait et continuait de tourner doucement sur elle-même, comme dans une danse menée seulement par la musique qui envahissait la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   Mer 17 Déc - 9:45

Le mystère de la porte bleue
Jules ²



Le fait de rentrer dans cette pièce seul va peut-être tout changer, enfin c'est ce que le professeur espérait. Actuellement, il était plus inquiet qu'autre chose, personne ne pouvait savoir ce qui allait se passer. Intérieurement Jules priait pour que son homonyme n'ait aucun souci, et surtout, qu'elle découvre le mystère de cet endroit. Après tout ils étaient ici pour percer le mystère de cette chambre de voix, mais à quel prix ? Le professeur espérait que son élève n'allait pas sombrer dans la folie, les événements qu'ils avaient vécus juste avant restaient perturbant. La De Chateaubriand proposa qu'ils pénètrent chacun leur tour dans la pièce, chose qui paraissait évidente aux yeux du professeur. Ce dernier avait très envie d'y retourner. Cependant, il laissait place à Jules, l'envie de la jeune fille était perceptible à 100 kilomètres à la ronde, malgré les risques. « Tout à fait on ira chacun autre tour, puis je me doute que votre patronus en a autant envie que nous, fit-il en souriant à l'ocelot. En tout cas j'admire votre courage mademoiselle Gray, c'est peut-être de la folie mais je vous comprends tout à fait. Il n'y a rien de plus excitant que découvrir un endroit tel que celui-ci. Bref ! Continuons cette exploration ».

La jeune fille se lança et ouvrit la porte. Le patronus de cette dernière restait auprès du professeur, personne ne savait si la présence de l'ocelot pouvait provoquer une réaction sur la chambre des voix, il vaut mieux jouer la sécurité. La sorcière restait près de la porte, un air se fit entendre. L'homme ne connaissait pas cette musique en tout cas elle était si belle, que l'émotion l'envahissait. Jules haussa les épaules pour signifier qu'elle n'avait rien découvert. Visiblement la jeune fille avait un échange avec son patronus vu que cette dernière le fixait. Le professeur attendit un peu puis la brune ferma les yeux et se laissa porter par la musique. Un sourire aux lèvres, elle se mit à tournoyer puis rejoint le milieu de la pièce. Jules restait sur le pas de la porte avec l'ocelot, incapable de savoir ce qu'elle ressentait réellement, visiblement tout a l'air d'aller bien mais est-ce que ce n'était pas juste une apparence ? Surtout est-ce qu'elle était encore avec eux ?

« Jules vous allez bien ? Dites nous ce que vous ressentez ? ». Le professeur était inquiet, l'élève ne répondait pas. Puis il se tourna vers le patronus, qui lui aussi visiblement avait l'air inquiet. « Rapproche toi d'elle, ça devient très inquiétant, essaye de voir si elle est avec nous. Si ça tourne mal revient immédiatement sur le pas de la porte, il y a peut-être des chances que la chambre ne capte pas ta présence. J'irai chercher Jules si ça se passe mal, c'est une promesse que je te fais ».Le professeur était plus que sérieux, après tout ils n'allaient certainement pas mourir à cause de cette pièce mais elle peut très bien leur jouer un mauvais tour. L'ocelot rejoint Jules qui continuait à danser comme si elle était en transe. La musique ne changea pas, visiblement le fait que le patronus soit là ne changeait rien, après tout c'est une partie de la jeune fille. L'ocelot faisait tout pour que la brune arrête sa danse. Le professeur eut une idée complètement bête, il se mit à chanter un air de Celestina Moldubec. « Oh, viens, viens remuer mon chaudron. Et si tu t'y prends comme il faut. Je te ferai bouillir une grande passion pour te garder ce soir près de moi bien au chaud ». Il chantait le plus fort qu'il pouvait, tout en restant sur le seuil de la porte. Sa chanson perturba la De Chateaubriand qui cessa de tourner sur elle-même. Jules avait réussi à la faire revenir sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère de la porte bleue {Entre Jules   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère de la porte bleue {Entre Jules
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Brink, André] La porte bleue - Dans le miroir - Appassionata
» La porte bleue
» André BRINK - La porte bleue
» Le Mystère de la Note Bleue (spectacle nocturne) – 2009-2012
» Connaissez vous l'heure bleue ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: Eximium Patronum :: Jules R. Gray-
Sauter vers: