Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We had joy, we had fun {feat Amélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:18



We had Seasons in the Sun
On ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière ...


❝ James ! Attends moi Jaaames !  ❞

L'intéressé s'arrêta net à l'entente de son prénom. Il se retourna pour voir qui hélait son nom de la sorte. Beaucoup d'élèves de son année marchaient dans sa direction. Le jeune homme avait eu son dernier cours de la journée et comptait à présent retrouver les fauteuils confortable de sa salle comune. Mais il vit alors une demoiselle aux longs cheveux châtains foncés presque noirs lui faire de grand signes quelques peu ridicule de la main. Candice Brown, la galère. Cela faisait quelques temps déjà que la demoiselle ne cessait de l'accoster, de lui lancer des regards aguicheurs.
Le serpentard avait jusqu'à présent repoussé le plus doucement possible les tentatives de la demoiselle pour le séduire. Mais ce soir la, elle avait plus de chance que d'habitude et cela sans même avoir eu besoin de consommer du Felix Félicis.
Et pour cause ...

La veille, tout s'était troublé dans la tête du serpent. Il y a des choses qui lui avait parut être claires dans son esprit. Des faits ayant des conséquences qu'il ne remettait pas en question.
Prenons par exemple sa meilleure amie, Amélia. Elle s'était retrouvée fiancée sans rien n'avoir demandé , était-ce un bien ou un mal ? Ce n'est certainement pas à James qu'il faudrait poser la question car il a tout de suite vu cet arrangement comme étant négatif. Il faut tout de même préciser que son attirance pour la demoiselle assombrit son jugement, enfin tout de même, attirance ou non, il ne cautionne pas du tout ce genre d'accords entre familles. Mais, dans la tête du sorcier, c'était clair : Amélia était fiancée, il ne pourrait jamais espérer vivre quelque chose avec elle. Même s'il a eu du mal a accepter de croire que c'était vrai qu'elle était promise a un jeune homme, une fois qu'il l'eut intégré, James renonça instantanément a la demoiselle bien qu'il ait des sentiments plus qu'amicaux pour la demoiselle. Mais pour lui c'était comme ça, Amélia était fiancée, plus aucun gars moldu ou sorcier ne pouvait la toucher en dehors de son futur mari. Mais cette idée, croyez-moi, ne plaisait absolument pas au vert et argent.
Donc voila, ça c'est quelque chose qui avait été claire pour le garçon. Claire jusqu'à ce qu'il surprenne Amélia dans une salle déserte entrain de se faire peloter par un mec... Peut l'importe qui était ce type, James n'avait pas prit la peine de se demander qui était entrain d'embrasser Amélia, SON Amélia. Mais ce qui était sûr, c'est qu'il ne s'agissait pas du fiancé de la belle...Et ça, James ne l'avait pas raté. Depuis, il s'était arrangé pour éviter son amie.
Il n'était pas du genre a aimer les confrontations. Et puis là, il était totalement dégoûté d'avoir vu ça. Il ne cessait de se répéter que c'était parce que ce comportement le décevait de la part d'Amélia qu'il était dégoûté... Mais dans le fond, il n'avait jamais réussit à étouffer ses sentiments naissants pour sa meilleure amie. Il s'était simplement fait à l'idée qu'il ne pourrait jamais l'avoir parce qu'elle était promise... Et la voir, la, dans cette salle, dans les bras de ce gars... ça l'avait sonné comme s'il s'était prit un cognard en plein ventre. Il avait quitté la pièce ignorant totalement si la demoiselle ou son prince absolument-pas-charmant s'étaient rendus compte de son intrusion.

Revenons-en à Candice. Elle rattrapait donc le garçon alors qu'il avait passé une journée assez morose à sans cesse se revisionner Amélia dans les bras de ce mec dans sa tête.

❝ James ! Comment tu va ? T'es pas avec ... Amélia ?  ❞

James observa la demoiselle l'entendant sans vraiment l'écouter. Réfléchissant plutôt à comment il allait se débarrasser d'elle. Habituellement, Amélia était là pour l'aider à s'extirper des griffes de Candice, mais là, il semblait bien que James allait devoir se débrouiller seul.

❝ Ecoute Cand... ❞

La demoiselle ne le laissa pas finir, continuant sur sa lancée, ignorant James. Elle se rapprocha un peu du garçon et posa négligemment sa main aux ongles soigneusement manucurés sur le bras du serpentard.

❝ Mais ça tombe bien tu sais, je voulais te parler seul à seul... On a pas tellement l'occasion en classe mais ... maintenant que le dernier cour est fini, on peut bien se parler un peu avant d'aller dîner.  ❞

Elle agrippa soudainement le bras du serpent et le tira vers un couloir désert. Puis elle lui refit face et lui adressa un sourire timide.
Le cerveau de James était en ébullition. Il savait pertinemment ce que la demoiselle allait encore tenter mais un doute abritait son esprit. Amélia avait fait un sacré remue ménage dans le cerveau du jeune garçon. Il resta silencieux, regardant Candice lui parler sans capter un seul mot de ce qu'elle disait. Il était totalement perdu dans son esprit. Puis il vit que les lèvres de la demoiselle avaient cessé de se mouvoir à toute vitesse et qu'elle le fixait à présent de ses grands yeux marrons pleins d'espoirs. Elle attendait qu'il dise quelque chose... Mais le serpentard ne savait même pas de quoi elle parlait bien qu'il avait tout de même une petite idée.
Mais Candice s'impatientait. Elle était comme ça assez speed comme demoiselle... Elle déposa ses mains sur les bras de James et se rapprocha un peu de lui... Et attendit encore un peu mais James ne bougea pas d'un pouce. La demoiselle déplaça alors ses mains vint les caler dans la nuque du vert et argent, elle se rapprocha brusquement du visage de James et vint coller sa bouche aux lèvres du jeune Gray.
James resta surpris un instant... Puis la seconde d'après, il se dit qu'après tout, ça importait peu... Ce qui est bien, ce qui est mal ... tout n'est qu'une question de point de vue, n'est-ce pas ?

Il fermit alors les yeux, et se laissa embrasser par la demoiselle. Toute heureuse d'avoir enfin eu James, la demoiselle se colla contre le garçon et commença à passer frénétiquement sa main droite dans les cheveux du sorcier. Agacée de voir le garçon aussi peu réactif, Candice attrapa les mains de James et les plaça dans son dos avant de revenir a la sorte de massage crânien qu'elle lui prodiguait.

Soudain, James entendit des bruits de pas dans le couloir. Il voulut se séparer de Candice mais celle-ci ne l'entendait pas de cette oreille, agrippant les cheveux de James pour pas qu'il s'éloigne...
Et James n'entendait plus de bruits de pas, peut-être que la personne était partie ...


code by Chupa Chups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:19




C'était fou comme la vue d'une seule personne pouvait venir gâcher complètement une journée qui s'était annoncé magnifique jusque là. Elle n'était pas de mauvaise humeur pourtant, elle était même heureuse. Enfin, presque heureuse car il était dur de trouver le bonheur en ces drôles de temps. Surtout après l'évènement. Ho bien sur, la jeune demoiselle ne laissait rien paraitre, elle refusait en général d'en parler. Elle avait donné l'interview à la Gazette du sorcier, faisait la fière et puis c'était bon, au moins comme ça, on allait la laisser tranquille. Certains avaient essayé de lui poser des questions sur ce qu'il s'était passé, sur comment elle se sentait mais elle était toujours arrivée à contourner le sujet, préférant garder ça pour elle.

Après tout, ça ne regardait qu'elle cette histoire. Elle et les autres participants d'ailleurs. Elle avait croisé plusieurs fois Lou dans les couloirs, toutes les deux étaient des amies. Amélia était contente qu'elle s'en soit tirée aussi bien qu'elle, elle ne lui avait voulu aucun mal, bien que si il avait fallu, elle l'aurait sans doute fait. Mais la question ne se posait plus après tout. C'était fini maintenant, tout était finit. Elle avait strictement refusé de faire un tour par l'infirmerie, affirmant qu'elle allait bien et qu'elle n'avait besoin de rien. Elle s'était enfermée dans son lit durant plusieurs jours. Pas longtemps, deux jours à peine, le temps de récupérer physiquement et mentalement. Puis elle ne devait pas s'absenter trop longtemps, on aurait pu croire que ça l'avait ébranlé après. C'était le cas bien sur, mais elle ne le laissait pas voir. Restant fière comme un paon, en bonne Serpentard qu'elle était. M'enfin soit. N'en parlons plus.

Sa journée avait bien commencé pourtant, elle avait déjeuné tranquillement, ne s'était pas sentie trop fatiguée d'aller en cours. Elle n'avait pas eu de cours trop barbants. Elle avait passé un peu de son temps à échanger des potins avec des amies. Après tout, les potins, c'était toujours drôle à écouter. Le seul bémol, c'est qu'elle avait cherché à se rapprocher de James, afin de pouvoir lui parler de ce qu'il s'était passé mais le garçon faisait tout pour éviter de se retrouver face à elle. Qu'est ce qui lui prenait ? Il était vraiment étrange. Il était son meilleur ami, un des seuls censés vouloir de sa compagnie et non pas celui qui la fuyait comme la dragoncelle ! Alors ça avait un peu ternit sa jolie journée mais finalement, elle avait décidé de passer outre le comportement quelque peu étrange de son ami de toujours, elle aurait tout le loisir de le coincer dans la salle commune ce soir. Alors elle avait continué sa journée de cours, tout à fait normalement, ne cherchant plus à approcher le jeune homme, cherchant juste à s'amuser avec Kennedy. Sa meilleure amie avait besoin de tout le réconfort qu'Amélia pouvait lui donner et pour lui rendre le sourire, la verte et argent ne lésinait aucunement sur les moyens. Lui confiant d'ailleurs le comportement plus qu'étrange de son vert et argent préféré. Puis les récents événements d'ailleurs.

James avait surprit Amélia avec une de ses conquêtes du soir dans une salle de classe vide. Amélia en avait un souvenir très net, occupée avec le jeune homme, elle avait vu la porte de la classe s'ouvrir et avait vu la silhouette de son meilleur ami. Il n'était resté qu'une poignée de secondes, partant sans aucun mot. Cela s'était passé la veille et elle n'avait plus eu l'occasion de lui parler seul à seul. D'ailleurs quand le jeune homme avait disparu, elle avait planté là sa conquête afin d'aller retrouver son meilleur ami mais il s'était comme envolé. Mais il ne pourrait pas lui échapper longtemps, vivant dans la même maison, il serait bien obligé de la croiser à un moment.

Non ce qui la mettait de très mauvaise humeur en ce moment même, c'était de se retrouver au cinquième dans un couloirs plantée devant son meilleur ami qui faisait un échange de salive avec une demoiselle que la verte et argent avait en horreur. Et que le jeune homme aussi avait en horreur d'après ce qu'il avait toujours dit à la Serpentard. La demoiselle avait oublié son livre dans une classe et elle était remontée afin de venir le chercher mais elle ne s'était pas attendue à tomber là dessus. S'arrêtant sur place, le regard de la jeune blonde se fit de glace et si un regard pouvait tuer, ils seraient morts. Croisant les bras sur sa poitrine, un sourcil levé, elle observa quelques secondes, attendant de voir si l'un d'eux allait se décoller de l'autre. Mais il ne semblait pas vouloir cesser alors une idée vint à la tête de la vipère. Ce n'était pas gentil, loin de là même, mais ils avaient gâchés sa journée alors... Elle fulminait de rage intérieurement, se sentant un peu trahie par son meilleur ami. Puis c'est surtout une poussée de jalousie qui avait poussé la préfète des verts à attraper la brune par les cheveux et à la tirer un peu plus loin, le regard furibond. Elle ne lui avait pas adressé le moindre mot, bien que la Gryffondor protestait en hurlant d'une façon plutôt aigue.

Une fois débarassée de la pourriture de service, la jeune fille se retourna vivement afin de se retrouver face à son meilleur ami, le regard toujours brûlant.

-Pour une fille qui ne te plaisait pas, je vous trouve bien proche tous les deux.

La jalousie était sans doute le plus vilain défaut d'Amélia mais sa plus grande force physique. Après tout, la rage, la colère, la jalousie donnait une certaine énergie à disposition. Maintenant qu'elle tenait son James entre ses mains, elle ne comptait pas le laisser filer. Ils devaient avoir une conversation on ne peut plus sérieuse. Avançant vers lui, un peu menaçante, pour qu'il se colle au mur, elle posa ses mains de chaque côté de lui, le bloquant contre le mur.

-Il faut qu'on parle. Je peux savoir ce qui te prend ? Tu es grognon avec moi, tu m'évites, tu embrasses des poufs. T'es devenu complètement cinglé ? Tu t'es drogué ? Je peux savoir où est passé mon meilleur ami ?

Elle aurait voulu ajouté quelque chose, lui dire qu'il lui manquait mais elle se retint. Après tout, elle était quand même un brin fâchée contre lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:19



We had Seasons in the Sun
On ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière ...

Dans l'esprit de James, c'était le vide total. Le jeune serpent était totalement perdu ne sachant plus très bien ce qu'il faisait... bien sûr, il avait conscience d'embrasser une jeune lionne qui lui courait après depuis des semaines. Mais, il se trouvait bien incapable de juger du bien ou du mal de ses actes... enfin ses actes, ses actes, c'est la demoiselle qui lui avait sauté au cou ! Il avait rien demandé lui ... bien qu'il aurait put l'écarter et pas se laisser faire. Mais étrangement le garçon avait vite ignoré cette possibilité... la question étant pourquoi ? Car il fallait avouer que Candice n'était pas au goût du serpent. Trop prévisible, trop fade, trop collante... James préférait les demoiselles qui avaient du piquant. Alors ce n'était certainement pas parce que la demoiselle aurait put lui plaire qu'il la laissait l'embrasser de la sorte. Il fallait la chercher ailleurs la raison ... et d'ailleurs, celle-ci ne tarderait pas a entrer sur scène.
Candice pressait son corps contre le serpent passant frénétiquement une main dans les cheveux du garçon alors que l'autre était posée sur le torse du jeune homme. James sentit alors un parfum... un parfum qu'il aimait particulièrement. C'était un parfum rassurant pour lui, qui semblait l'apaiser mais qui emballait également son coeur. Il aimait cette odeur mais c'était étrange, car jamais Candice n'avait dégagé un tel parfum.

❝ Aaaaaaaaaah ! Mais lâche-moiii ! T'es folle ou quoi ?! ❞

James rouvrit les yeux en sentant la brune s'arracher de lui... et arracher est le mot juste puisqu'elle t'entait encore de s'accrocher à James par sa chemise pour pas qu'on la sépare de lui. James vit alors une crinière blonde emmener loin de lui cette sangsue qui s'était accrochée a lui. Le serpent eu alors un mauvais pressentiment. Il voulut partir, se dirigeant à l'opposé d'où Candice avait été emporté lorsqu'une voix le cloua au sol. Amélia... quel idiot. Il n'avait pas cherché a la reconnaître tellement il était ailleurs. Maintenant, il lui paraissait bien évident que ce parfum était celui de la jolie blonde. Il aurait put presque rougir de s'être sentit si bien en sentant ce parfum mais l'air menaçant de la demoiselle fit oublier à James son égarement précédent... La demoiselle avança vers lui d'un pas peu rassurant. Le jeune homme ne savait plus ou se mettre. Il se recula de quelques pas et se retrouva dos au mur, immobilisé, alors qu'Amélia se postait devant lui. Elle l'avait attrapé comme une pauvre proie et le tenait là, immobilisé contre le mur. En sentant de nouveau ce parfum aussi près de lui, James se sentit mal à l'aise. Il avait une légère douleur dans sa poitrine.
Il se concentra alors sur les mots de sa meilleure amie, tâchant d'oublier cette douleur naissante, refusant d'admettre ce qu'elle signifiait.
Il fut alors d'avantage gêné ... bah oui quoi, qu'est-ce qui lui prenait a éviter la demoiselle comme ça, c'était pas parce qu'il l'avait surpris a embrasser un mec qu'il devait se comporter de la sorte ... il était son meilleur ami. Oui... son meilleur ami. Au fond de lui, une sorte de bête grondait, mécontente de ce statut qu'il avait. Quelle plaie d'être le meilleur ami des demoiselles. Le pire statut que l'on puisse avoir car il est presque impossible d'en changer et James s'était fait a cette idée en se disant que de toute façon, maintenant qu'elle était fiancée, c'était foutu... et voila bien ce qui l'avait agacé à la vue de ce baiser. Il tenta de se convaincre qu'il n'était aucunement jaloux mais simplement choqué d'avoir assisté à ça ... comme s'il était jeune pur et innocent ce garçon... il espérait vraiment être convaincant dans le rôle du gentil choqué ?
Cependant, il réunit toute son assurance et lança un regard de défi à sa camarade.  

❝ T'es pas mieux dans le genre... a aller chauffer des mecs alors que t'es déjà fiancé. ❞

Parce qu'embrasser Candice c'était mieux peut-être ? Oui, c'était pour ça qu'il s'était laissé faire par Candice, car il savait dans quel état ça mettrais Amélia. Et c'était ce qu'il voulait, la provoquer car il semblait bien que c'était le seul moyen d'attirer son attention. Il avait été si gentil et présent pour elle toutes ses années, sans jamais rien avoir de plus que son amitié. Il aurait dut s'en contenter. Mais la jeune femme l'avait séduit, l'an passé il avait réalisé qu'il en attendait plus de sa relation avec la jolie blonde. Mais ses fiançailles avait tous changé. Le garçon commençait à se résigner, elle était celle qu'il convoitait mais ne pourrait jamais atteindre... mais voila qu'il la surprenait dans les bras d'un autre ... S'il ne pouvait l'avoir, personne ne l'aurait.
C'était un peu égoïste comme comportement, et peut-être qu'après tout, la demoiselle n'était tout simplement pas attirer par lui. Il était peut-être temps pour le garçon de se faire une raison. Enfin, avant d'en arriver là, il faudrait que le garçon commence par reconnaître qu'il n'a pas put effacer ses sentiments naissant qu'il avait pour sa meilleure amie. Et, têtu comme il était, ce n'étais pas gagné.

❝ Ton futur est au courant de ce que tu fais ? ❞

Sur quel terrain tu t'aventures Gray ? T'es vraiment un crétin quand tu veux.
Aussitôt que ces mots eurent franchis ses lèvres, James s'en voulut. Bah oui, mais faut réfléchir avant de parler... tourner sept fois sa langue dans sa bouche ... et la tourner dans la bouche d'autrui ne compte pas !
De quoi allait-il l'embêter avec son fiancé ? James lui-même désapprouvant totalement cette union, il n'avait pas a le ramener dans la conversation. Habituellement, dès qu'Amélia osait parler de ça, James ce fermait comme une huître et commençait a ronchonner... mais voila qu'il en parlait de lui-même, comme ça... et croyez-moi il le regrettait déjà. Et son rôle de meilleur ami n'était pas de culpabiliser la pauvre Amélia mais bien de l'épauler pour vivre tout ça ... foutu rôle, y'a des moments il s'en serait bien passé.
Mais aussi, James était totalement perdu depuis les derniers événements. Il se faisait énormément de soucis pour sa jolie blonde. Il avait eu si peur pour elle ... Mais cette interview qu'elle a donné pour la gazette, ça aussi ça l'avait déboussolé le garçon. Il n'avait pas reconnut son amie. Il avait l'impression de ne plus la connaître et ça lui faisait peur. Il ne lui en avait pas parlé, se disant que si elle voulait parler, elle saurait où le trouver mais tout ça perturbait le serpent. Il avait cette impression de ne plus avoir sa place dans la vie de son amie et la provoquer c'était ce que son subconscient avait trouvé de mieux ...

code by Chupa Chups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:20




Elle sentait la colère la consumer à l'intérieur d'une façon plus que vive. Elle ne devrait pas pourtant, c'était mal mais surtout illogique. Pourquoi devait-elle être autant hors d'elle après avoir vu ça ? Parce que cette fille était une reine des poufs et qu'Amélia la détestait ? Elle ne la connaissait pas pourtant, même pas vraiment de réputation, mais depuis que la demoiselle avait montré de l'intérêt pour le meilleur ami de la blonde, la verte et argent avait senti quelque chose brûlé dans son corps. Le feu de la haine, de la jalousie. Et ce feu s'alimentait chaque fois que le jeune homme était dans les bras d'une autre. Mais habituellement, Amélia faisait semblant de rien, elle s'en allait, trouvait subitement quelque chose à faire, pour s'occuper, tout mais pour ne pas avoir à regarder ce spectacle immonde que de voir son meilleur ami, une des personnes qu'elle aimait le plus au monde, être heureux dans d'autres bras que les siens.

Habituellement, elle ne réagissait donc pas, pas vraiment en tout cas. Pas aussi violemment qu'aujourd'hui. Elle n'arrivait pas à se reconnaitre elle même depuis l'arène. Elle avait l'impression d'avoir perdu un morceau d'âme, un morceau d'esprit. Ou alors que celle ci était complètement HS mais en tout cas, elle paraissait inexistante depuis janvier. Puis il y avait toute cette colère en elle, cette colère qui en partie de lui appartenait pas, une colère dont elle n'arrivait pas à se débarrasser. Elle avait essayé pourtant, crier, se dépenser, s'épuiser, se battant même physiquement à l'entrainement avec son mentor mais rien. Non, cette chose qui avait prit possession ne voulait plus la lâcher. Cette chose, cette pulsion qui l'avait poussé pour planter le pied de quelqu'un d'une épée. Et c'est cette pulsion étrange qui l'avait reprise aujourd'hui pour écarter la demoiselle brune des bras de son ami. Ses mains en tremblaient encore mais une fois contre le mur, elle ne sentait les tremblements que dans ses bras, intérieurement.

Elle devait se calmer, alors elle respirait un peu plus fort que d'habitude, afin de prendre le maximum de l'air. Sa poitrine se soulevait et s'abaissait au rythme effréné de son cœur. Elle devait absolument tout faire pour se calmer et adopter un comportement normal mais ce que venait de lui dire son meilleur ami avait un arrière gout piquant et n'était pas fait pour calmer la blonde, au contraire. Son poing se serra contre le mur. Comment osait-il lui dire une chose pareille ? Bon, il n'avait pas vraiment tord bien sûr, il avait même carrément raison. Mais elle n'en avait rien à taper de Phoenix et du mariage. Puis de son côté, elle était parfaitement au courant des galipettes du vert et argent avec des demoiselles faisant partie de ses amies. Mais lui il pouvait coucher avec n'importe quelle fille, ça ne titillait pas James mais par contre elle, si elle échangeait un malheureux baiser avec un garçon, c'était un drame. Bon, elle n'était pas toute innocente mais bon quand même !

Serrant quelque peu les mâchoires, elle cherchait quoi lui répondre, quelque chose de pas trop piquant, pas trop méchant, elle ne voulait pas être méchante avec lui, c'était son meilleur ami et elle n'aimait qu'ils se disputent. Mais le serpent enchaina. Et la, ce fut le carnage dans la tête de la blonde.

Elle aurait voulu se jeter sur lui, non pas pour l'embrasser ou le prendre dans ses bras, mais plutôt pour lui mettre une gifle, lui remettre les idées en place. Pourquoi s'aventurait-il sur ce terrain ? C'était, et de loin, le sujet le plus sensible dans le répertoire d'Amélia. Ce mariage, c'était sa hantise, sa bête noire, son cauchemar. Et James était parfaitement au courant de ça. Mais pourtant, lui, ça ne le gênait pas de lui faire mal. Peut-être n'en avait-il juste plus rien à faire d'elle. Après tout, il venait bien de passer dans les bras de Candice alors qu'autrefois il lui jurait qu'il n'irait jamais avec cette sangsue là. Et pourtant...

La verte et argent secoua un peu la tête en fermant les yeux. Elle n'arrivait pas à croire aux mots qu'avait prononcés le sorcier. C'était tout ce qu'il avait trouvé à lui dire ? Juste ça ? A elle, sa meilleure amie ? Ou du moins, ce qu'elle pensait être pour lui. On n'était pas censé se soutenir entre amis ? L'amitié c'était un peu ça non ? La grande blonde se recula d'un pas, laissant tomber ses bras le long de son corps, abandonnant la partie. Ca ne servait à rien de se battre, si c'était pour se déchirer un peu plus. Alors oui, elle choisissait peut-être la facilité mais elle ne voulait pas se fâcher avec lui, ou du moins, pas ici et maintenant. Elle allait aller mettre sa tenue de sport et courir, ça la calmerait. Et puis ça lui ferait oublier les paroles ignobles qui étaient sorties de la bouche du sixième année et qui étaient venues se piques droit sur son corps et son cœur. Elle ne voulait plus lui parler, plus lui répondre, si c'était pour qu'il dise encore ce genre de choses, non, elle ne voulait plus l'entendre. Alors elle prit la parole, son ton n'était plus froid, il n'était plus rien d'ailleurs. Avec lui elle n'avait pas un masque de glace à conserver alors elle se fichait bien de son image, il en avait déjà vu avec elle de toute façon.

-Je te déteste. Pour ce que tu viens de dire je te déteste. Retourne avec ta copine Candice, moi je veux plus te voir. Puis, si tu me considère tant comme une trainée, je ne vois pas pourquoi tu traines avec moi.

Bon. Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus tendre comme parole mais, étrangement, elle se sentait mal de ce qu'il avait dit. Et il y avait de quoi non ? Il n'aurait jamais du lui dire ça. Mais c'était trop tard, la demoiselle avait prit un coup, le petit coup bien traitre, un peu comme le poignard planté dans le dos quand on s'y attend le moins, sauf que lui, il l'avait regardé en face pour dire ça, pour planter sa lame à l'intérieur. La demoiselle tourna les talons, reprenant le chemin par lequel elle était venue, il ne lui servait plus à rien de rester ici, elle avait juste envie d'aller courir dehors, dans la neige, et de libérer son esprit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:20



We had Seasons in the Sun
On ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière ...

James eu la respiration coupé. Comme si on venait de lui envoyer un bon cognard dans l'estomac. La même coupure que lorsqu'il avait surpris sa meilleure amie dans les bras de ce sorcier qu'il n'avait pas prit le temps d'essayer de reconnaître. D'ailleurs, James avait mal au ventre comme s'il venait vraiment de s'en prendre un de coup. Cette bête au fond de lui bouillait de rage ... de rage contre lui-même. Quel abruti ! C'était quoi ce comportement d'imbécile ?! Il était entrain de la perdre. Il devait se faire a cette idée, il était son meilleur-ami et venait de se conduire comme le pire des serpents, il était un ami lamentable. Il regrettait amèrement. Qu'espérait-il ? Ce n'est pas parce que la demoiselle est tombée dans les bras d'un autre qu'il peut avoir l'espoir de prendre cette place. C'était ridicule, il aurait dut réfléchir. Cela ne lui avait pas effleuré l'esprit que son amie pouvait s'être éprise de cet inconnu ? Qu'elle ne lui ai pas dit a lui, son meilleur ami car elle aurait eu peur de comment il réagirait ? Dans le fond, elle n'aurait pas eu tord, regarder la pagaille qu'il était entrain de mettre... tout ça a cause de ... ... de sentiments qu'il se refusera a admettre encore pour un certain temps.
Il fallait qu'il répare sa connerie et vite. Jamais il n'avait voulut ça. Voir cet air sur les traits d'Amélia, ça lui fendait le coeur plus qu'autre chose.
Le garçon était resté un instant sans réagir a la suite des propos de la demoiselle puis, en la voyant s'éloigner il revint vite à lui.
D'un air dégoûté il passa sa manche sur ses lèvres... c'est vrai quoi, comment il avait put se laisser avoir par l'autre sangsue ?! Euurk ... heureusement qu'Amélia avait été là pour le ramener a la réalité et arracher cette nénette de la.
Et puis, il couru pour rattraper Amélia avant qu'il ne soit trop tard. Il l'attrapa par l'avant bras et l'obligea à s'arrêter et se retourner. Une fois là, il ne la lâchait pas de peur qu'elle s'envole s'il la libérait.

❝ Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m'a pris. Pardonne moi... ❞

Il desserra doucement sa prise sur le bras d'Amélia et baissa les yeux, ne pouvant supporter son regard. Il s'en voulait d'avoir fait tant de peine a son amie... mais, à quoi pensait-il ? Ce n'était pas en lui lançant de telle pique qu'elle allait rire aux éclats et rester en sa compagnie.
Il inspira alors et parla vite avant que la sorcière décide de reprendre sa route, ignorant le jeune serpent. Il ne devait pas la perdre, c'était encore un peu égoïste ça ... mais il tenait beaucoup trop a elle pour la laisser s'en aller sans essayer de la retenir un peu plus a ses côtés. Il devait oublier ce que ce monstre lui grognait tout bas.
Il ne pouvait pas rester fâché avec elle, il ne pouvait envisager cela, c'était au dessus de ses forces... mais il pouvait en faire beaucoup pour Amélia, juste pour elle.

❝ J'ai merdé avec l'autre ... elle m'a sauté au cou, j'ai pas réagit ... Et je t'avoue que ça m'a fait un coup de te voir avec le gars hier soir... Je savais pas que t'avais trouvé quelqu'un tu m'as rien dis ... tu me dis rien en ce moment ... ❞

James fit une pause et se pinça les lèvres ... c'était pas faux ce qu'il disait mais il manquait tout une partie de vérité qui complétait cela... mais il se cachait bien de lui dire qu'il avait éprouvé une certaine jalousie a la voir ainsi lovée dans les bras d'un autre... Lui, il ne l'avait jamais serré dans ses bras, mais ça lui manquait déjà.
Il déglutit alors, s’apprêtant a faire quelque chose qui lui demanderait toute ses forces. Il allait prendre un sacré coup et il ne fallait pas que la demoiselle s'en doute. Il lui avait fait assez de mal déjà comme ça. Cependant il ne pouvait empêcher ce petit air blessé de venir assombrir son visage. Il ne voulait pas qu'elle sache a quel point cela pouvait l'atteindre que de la savoir heureuse avec quelqu'un sans en avoir été mis au courant. Il aurait aimé, quitte a ce qu'elle soit avec quelqu'un, qu'elle l'en informe et prépare le terrain. Mais tomber comme ça sur le fait accomplit avec également vexé le garçon. N'était-il pas son meilleur-ami ? Ne devrait-il pas être au courant de cela. C'était une bonne raison pour être choqué de ce baisé qu'il avait surpris non ? Enfin, il essayait de se convaincre que c'était juste pour ça qu'il était mécontent... Qu'est-ce qu'il ne s'inventerait pas pour ignorer ou effacer ses sentiments ?
James s'évertua alors a avoir un air dégagé, a paraître plus ou moins détendu en parlant de ce garçon avec qui il avait surpris la demoiselle... Ah, rien que cette image lui faisait mal. Mais il devait se calmer, et vite ! Si la demoiselle était heureuse avec lui, il était hors de question qu'il vienne s'interposer dans le nouveau bonheur de sa meilleure amie. Il aurait tout de même du mal à supporter cela.

❝ C'est qui ce gars avec qui tu ... ❞

Il ne put en dire plus, feindre de l'intérêt pour celui qu'il détestait déjà était au dessus de ses forces. Il se sentait déjà mal. La douleur de rendre les armes n'aidait en rien. Il veillait cependant a rester le plus impassible possible et a rester doux dans ses mots, ne voulant plus agresser la jeune femme, seulement l'apaiser elle aussi. Au fur et a mesure que les secondes s'égrainaient, il tachait d'imprimer dans son esprit qu'il devait cesser de se battre pour elle.  Il était son meilleur ami et ce statut était certainement le seul auquel il aurait droit, s'il faisait encore le crétin, la seule chose qu'il risquait était de perdre cela. Elle était trop précieuse a ses yeux pour pouvoir accepter une telle chose. Alors, tant pis, il tâcherait de battre cette bête qui grondait en lui et d'agir comme un vrai meilleur ami devrait le faire.

code by Chupa Chups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:21




Cette sensation hors du commun qu'on avait quand on se tenait sur un balai volant et qu'on filait à travers le ciel. Ce vent, filant partout, enveloppant le corps et l'esprit. Les soucis restaient au vestiaire, on ne pensait plus à rien, on volait, on observait cette vue imprenable et remarquable. On volait, comme les oiseaux, avec les oiseaux. On traversait le ciel, on écoutait les bruits naturels, plus rien n'avait d'importance, parce qu'on se sentait bien, on se sentait libre. Et cette sensation de liberté manquait cruellement à la blonde. Elle en avait besoin, mais elle trouvait rarement le temps de sauter sur son balai et de s'envoler. Pourtant, elle ne rêvait que de ça, retrouver un peu de paix, de paix intérieure. Ca la libérerait peut-être de sa colère l'espace de quelques heures. Mais pour l'heure, la demoiselle avait bien les pieds sur terre.

Le bruit de ses talons résonnait à ses oreilles, le sang lui battait dans les tempes. C'était assez, c'était même trop. Elle ne comprenait pas ce qui avait prit son meilleur ami. Il n'était jamais comme ça avant. Il ne faisait jamais ce genre de crise de ronchonnement, il ne boudait pas dans son coin sans que la demoiselle ne sache pourquoi, il ne se montrait pas autant possessif, pas autant... jaloux ? Et surtout, il ne se montrait jamais si blessant. Mais le pire, c'est qu'elle ne comprenait pas pourquoi il agissait de la sorte, c'était tellement étrange de sa part. Elle avait bien tenté de savoir mais, elle n'avait rien trouvé, rien de plus que d'habitude qui pourrait avoir changé le garçon.

Ce n'est que lorsqu'elle se sentit tirée en arrière et que la poigne sur son avant bras la faisait se retourner qu'elle fut de nouveau confrontée au visage de son meilleur ami. Il s'excusait. Bon, c'était déjà ça, au moins il regrettait son geste. Mais le pardon, ce n'était absolument pas le truc de la blonde. C'était à peine si elle savait vraiment ce qu'il signifiait. Mais c'était James. Ils se fréquentaient depuis longtemps, depuis que James était arrivé dans l'école. Et il comptait énormément aux yeux de la sorcière. Pour lui, elle pouvait pardonner, à lui, elle ne pouvait rien refuser.

Elle allait ouvrir la bouche mais le serpent ne lui laissa pas le temps de sortir le moindre son. Il se remettait déjà à lui parler, alors qu'elle, elle réalisait seulement qu'il avait lâché son bras. Il avait baissé les yeux aussi. L'intimidait-elle ? Non, il n'y avait aucune intimidation qui soit entre les deux amis. Mais les paroles qu'il venait de prononcer s'imprimait, se gravait dans sa tête. Il était jaloux. Mais elle ne s'attarda pas vraiment sur ce point. Il avait raison, en ce moment, elle ne lui disait presque plus rien. Mais non elle n'avait pas trouvé quelqu'un, ce gars d'hier, c'était rien, rien du tout, c'était juste le temps d'un soir, le temps d'un câlin.

Elle n'avait jamais voulu lui faire du mal en ne se confiant pas à lui mais que pouvait-elle lui dire ? Il prenait déjà toute cette histoire de mariage tellement mal qu'elle ne voyait pas comment lui dire qu'elle s'offrait un genre de distraction avant de s'enfermer pour toujours dans une vie de couple inexistante mais présente toutefois. Comment lui dire ce qu'elle ressentait alors qu'elle même faisait tout pour laisser ça au fond d'elle ? C'était dur. Bien trop dur d'en parler. Elle n'en parlait pas et c'était mieux comme ça. Elle ne pouvait pas lui expliquer cette colère de toute façon, puisqu'elle ne le comprenait pas elle même alors... Mais il avait raison, elle l'avait un peu délaissé en ce moment. Son père lui mettait une pression d'enfer, l'event avait laissé quelques séquelles dans sa tête, parfois elle en faisait des cauchemars. C'était étrange, sur le coup, elle n'avait presque rien ressentit, sans aucun doute poussé par l'adrénaline mais une fois sortie, une fois à l'abri, une fois seule, elle avait prit cette boule de sentiment, d'émotion, de ressenti en pleine face. Elle avait étouffé quelques sanglots, avant de reprendre contenance, la pression avait été forte, et il avait bien fallu la faire baisser. On ne l'avait pas revu de la journée d'ailleurs, elle n'était réapparue que le lendemain, comme si rien ne s'était passé.

Mais alors qu'il lui demandait qui était ce gars, elle revint à elle. Qui ? Euh... Qu'est ce que ça pouvait bien faire de qui s'était, puisqu'il n'était rien ? Elle soupira silencieusement, se creusant les méninges, n'arrivant plus à revenir sur le nom du jeune homme. Après tout, elle lui avait accordé tellement peu d'importance que son nom, elle s'en fichait pas tant qu'il lui permettait de s'évader pendant un instant. D'oublier que bientôt se liberté ne serait plus qu'un souvenir. Un souvenir lointain.

Sans crier gare, se surprenant même elle même, la demoiselle passa ses bras autour du corps de son meilleur ami et se colla à lui. C'était une tentative de câlin. Bon, ce n'était pas son fort les marques d'affection, les moments tendres, les câlins tout ça mais sa seule envie pour l'instant était que les bras de James enferment son corps, elle voulait le sentir près d'elle, proche d'elle. Bien sûr qu'elle lui pardonnait son dérapage. Elle serra son étreinte plus fort, collant son oreille sur le torse du jeune homme, écoutant chaque battement de son cœur. Le sentimentalisme, c'était pas l'affaire de la Serpentard mais avec James, elle pouvait tout faire, elle pouvait se permettre d'être sentimentale avec lui, c'était comme avec Kennedy. Bon, c'était parfois un peu maladroit, parce qu'elle ne savait pas vraiment comment faire les choses et elle avait rarement reçu ce genre de geste. Mais elle pouvait essayer.

-C'était personne. Personne d'important, c'est pour ça que je ne t'ai rien dit, parce qu'il n'avait aucune importance pour moi.

Se souvenant alors du détail qu'elle avait laissé de côté tout à l'heure, elle releva la tête, se détachant de son vert et argent favori.

-Pourquoi avoir prit un coup ? Ce n'est pas la première fois que tu me vois avec un garçon. Tu es... Jaloux ?

C'était ridicule. Pourquoi serait-il jaloux d'un autre garçon, il avait tout pour lui. Il était beau, intelligent, drôle, malin, souriant, musclé et il pouvait avoir absolument n'importe qu'elle fille de Poudlard. Même elle, elle avait cédé, succombé à son charme. Elle s'était bien gardée de lui montrer, même si elle avait voulu lui dire plus d'une fois. Mais chaque fois, il y avait eu une chose qui avait fait qu'elle n'avait pas pu lui dire. Puis depuis l'annonce du mariage, elle avait du se faire une raison, il valait mieux qu'il ne sache rien, ça éviterait des choses inutiles. Qu'est ce que ça aurait pu apporté qu'elle lui dise qu'elle l'aime ? Elle allait se marier à un autre à la fin de l'année alors bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:21



We had Seasons in the Sun
On ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière ...

James fut cloué par la surprise lorsqu'il sentit le corps d'Amélia blottit contre le siens. Son coeur avait manqué un battement et le jeune homme ne savais plus trop comment réagir, ce qu'on attendait de lui, ce qu'il devait faire maintenant. Il ne quittait sa meilleure amie des yeux, toujours surpris de la voir serrée contre lui. C'était une sensation bien agréable, elle sentait si bon, ses cheveux étaient si doux... Il comprenait bien que bon nombre de garçons ne puissent résister aux charmes de la demoiselle, elle était si belle, irréelle.
Et la demoiselle s'écarta du serpent, le jeune homme en fut attristé bien qu'il savait que cela ne pourrait s'éterniser sans que cela devienne étrange...
Il lui fallut quelques secondes pour se reconnecter à la réalité et réussir à répondre a sa charmante amie.

❝ Je ... Nooon, pas du tout ! Je suis pas jaloux ... c'est pas du tout ça, t'es loin du compte ... ❞

A tant en rajouté, le discours du garçon s'annonçait déjà comme faux. Qui croyait-il duper ? Ah, la crédulité masculine... croire que tout le monde croit leur baratin. James n'y a pas échappé. Une part de lui pense vraiment qu'on peut le croire quand il dit qu'il n'est pas jaloux de tout ces hommes qui tournent autour d'Amélia.

❝ Mais... ça m'a fait bizarre en fait ... Tu sais, d'habitude tu m'en parle des garçons qui te plaisent, qui te tournent autour ... la tu me dis plus rien ... alors je pensais que y'avait rien  ❞

Bien rattrapé, après tout... c'était pas faux, comme d'habitude il manquait toujours cette part de vérité qui rendrait le discours du vert et argent totalement vrai. Ce qu'il rêvait de prendre sa meilleure amie dans ses bras et lui chuchoter ses sentiments au creux de son oreille puis filer sans se retourner pour ne pas gêner la demoiselle, pour ne pas l'obliger a devoir lui infliger ce refus. Car oui, James n'a jamais dit a Amélia ce qu'il ressentait et la principale raison est bien qu'il est convaincu que jamais ses sentiments ne seront réciproques.

Et puis, le regard de James se fit triste, il fixa la jolie blonde, scrutant ses traits, cherchant des réponses, de vraies réponses cette fois.

❝ Dis moi Amélia... Pourquoi tu ne me dis plus rien ? Tu ne me fais plus confiance ? J'ai fait quelque chose de mal ? J'ai l'impression de ne plus être qu'un simple gars parmis tant d'autres... avant je pouvais dire chaque jour ce qui occupait ton esprit, quels étaient tes soucis, tes joies... aujourd'hui j'en sais plus rien et ça m'inquiète... J'ai peur pour toi Amélia... ❞

J'ai peur de ne plus faire parti de ta vie, que tu ne veuille plus de moi a tes côtés, ça je ne suis pas sûr de m'en remettre.
Depuis l'arène, James avait peur pour Amélia, il ne s'imaginait même pas ne plus être présent près d'elle... Il ne pouvait s'imaginer ce que la demoiselle avait vu et traversé là bas mais il voulait être présent pour l'aider a se reconstruire et aller de l'avant.

code by Chupa Chups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   Mer 17 Déc - 16:21




Elle avait du se forcer à se retirer de ses bras et elle n’avait plus qu’une idée en tête, venir se remettre contre lui. Sentir sa chaleur humaine contre elle, entendre son cœur battre, se sentir protégée du reste du monde. Parce qu’après tout, c’était ça qui lui maquait, la sécurité. Et James la lui apportait, mille fois plus que n’importe qui d’autre, en dehors de Sacha. Mais Sacha, c’était un monde complètement à part. Il était un monde à lui tout seul. Mais elle ne voulait pas penser à lui dans un moment pareil, à cet instant, c’était James qui comptait. Lui et personne d’autre. Elle ne le quittait pas des yeux, l’observant, le scrutant, l’épiant presque. Elle voulait lire en lui, elle aurait tellement aimé pouvoir lire dans sa tête, pouvoir savoir ce qu’il pensait réellement de tout ça. Parce qu’elle voulait croire à ce qu’il lui disait mais, il y avait quelque chose qui clochait dans le discours du jeune homme et Amélia n’arrivait pas à déceler ce que c’était. Puis son regard croisa celui de son meilleur ami.

D’habitude, ça faisait rebondir son cœur comme si il avait reçu un électrochoc quand elle croisait ainsi ses beaux yeux, mais au vu du regard du jeune garçon qui paraissait soudain triste, sombre… Elle avait plutôt mal au cœur. Ca allait finir mal toute cette histoire, si elle n’arrivait pas à reprendre le contrôle, tout ça allait leur sauter à la figure. Elle pouvait toujours tout lui dire, mais ça envenimerait tout, et elle ne voulait pas de ça. Elle ne voulait pas lui faire ça. Il méritait de se trouver une belle jeune fille intelligente et qui puisse prendre soin de lui. Le seul problème dans cette belle solution, c’est qu’elle ne voulait pas qu’une autre fille vienne se faufiler dans le cœur du vert et argent et qu’il finisse par l’oublier, la faire passer en second. La simple pensée de le savoir amoureux fou d’une autre fille lui broyait les entrailles.

Mais quand il ouvrit la bouche ce fut pire que tout. Elle lâcha son serpent des yeux, regardant ailleurs, se concentrant sur autre chose pour ne pas l’affronter, affronter son regard triste, affronter ses paroles qui lui faisait mal au cœur. Elle n’avait plus qu’une envie, partir. Ou plutôt, fuir. Ce n’était pas courageux du tout mais après tout, que pouvait-elle faire de plus ? Lui dire qu’elle allait voir ailleurs parce qu’elle était en manque d’affection et que ces gars prit au semi hasard étaient juste là pour satisfaire le besoin d’affection de la blonde ? Que son mariage courait à l’entière catastrophe car elle ne se voyait absolument pas toute sa vie avec Phoenix mais que son cœur contrebalançait pour un autre garçon ? Que ce garçon c’était, accessoirement, lui ? Et qu’elle refoulait tout parce qu’elle préférait faire bonne figure face à la pression qu’elle pensait subir de tout côté ? Et puis il y avait ce gars, Sacha, qui ne cessait d’essayer de coucher avec elle et bien qu’elle ne cessait de l’envoyer paitre, ses tentatives pour la draguer la séduisait tout de même. Elle ne savait plus quoi faire, se ranger et rester aux côtés de Phoenix, qui, si elle ne l’avait jamais connu dévergondé, se surpassait et baisait à tout va toutes les demoiselles qui lui tombait entre les mains, elle pouvait pencher vers Sacha, ou vers James, mais au final, elle serait tout de même obligée de se marier à son ami…

Elle n’avait toujours rien dit. Elle n’avait toujours pas croisé son regard. Elle se sentait un peu coincée, un peu désespérée. Que pouvait-elle lui dire ? Ouvrant un peu la bouche, il n’y eut qu’un soupir qui sortit de ses lèvres.

-Je… Tu… J’ai confiance en toi.

Bon, c’était un début, un début peu glorieux mais un début quand même. Il crispa un peu les mâchoires avant de lui répondre pour de bon.

-T’es pas un simple gars parmi d’autres, tu le sais, tu es tellement plus que ça… Tu es…

Elle n’avait pas envie de dire qu’il était son meilleur ami, bien qu’il le fût. Elle voulait qu’il soit bien plus. Dans sa tête à elle il était tellement plus. Mille fois plus.

-Ecoute n’ai pas peur pour moi. Je vais bien. Il s’est passé pas mal de choses ces temps ci mais, je vais faire un effort. Je suis désolée. Vraiment. Je…

T’aime. C’est ce qu’elle mourrait d’envie de lui dire, depuis longtemps déjà. Mais elle n’avait pas le droit de lui imposer ça, de lui imposer cet amour qui, de toute façon, était voué à l’échec. Ses yeux lui piquèrent un peu et elle battit des cils en regardant ailleurs, cherchant juste à oublier cette désagréable sensation qui la prenait au ventre et qui lui tiraillait le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We had joy, we had fun {feat Amélia   

Revenir en haut Aller en bas
 
We had joy, we had fun {feat Amélia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» (Clip) Eluphant - Kidult (Feat DuJun - BEAST)
» [jeu] Million dollar poker feat gus hansen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: Upside Down :: James E. Gray-
Sauter vers: