Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Look at me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Look at me    Lun 23 Fév - 18:03


« Look at me »

« Appartements Privés des Professeurs »
Kateryna and Daegan




Kateryna terminait sa collation, l’esprit en ébullition. Mais pourquoi me direz-vous ? Oh trois fois rien. Juste que l’homme de ses pensées l’avaient invité à le rejoindre dans ses appartements ce soir. Ses appartements ? Ba oui, en même temps c’est un prof. Daegan. Le timide (et naïf ?) Daegan. Depuis leur première rencontre, il n’avait cessé de l’obséder, nuit et jour. Pourquoi ? Comment ? Elle ne saurait le dire. Juste qu’elle se sentait attirée par lui comme un moustique par la lumière… Et comme cette créature elle risquait de s’y brûler les ailes. Tout les séparaient et la belle avait bien comprit que sa nouvelle proie était à des kilomètres de penser à ce qu’elle avait en tête. Fidèle à elle-même, la ténébreuse Dhampire le voulait pour elle seule. Son odeur l’entêtait, ses gestes et ses paroles faisaient naitre en elle des sentiments oubliés, comme si son humanité refaisait peu à peu surface au désavantage de sa nature obscure. Etait-ce du désir ? Un caprice de petite fille ? Tout le dilemme était là. Et maintenant ? Que ferait-elle ? Que ferait-elle lorsqu’elle se trouverait avec lui dans sa chambre ? Il n’était pas Torben. Face à Daegan, Kateryna doutait de l’efficacité de sa séduction face à ce type d’homme. Que pouvait être ses envies ? Ses désirs ? Qu’est-ce qui le ferait craquer ? Ce qui était sûr, c’est qu’elle ne quitterait pas ses appartements sans le savoir. Sans se dévoiler et crier une fois pour toute son malaise face à lui. L’heure avançait et elle se décida à quitter la table pour rejoindre son dortoir. Elle y déposa son sac et patienta encore de longues heures sur son lit à fredonner quelques chansons tout en commençant son dernier devoir d’espionnage. Une fois la soirée passée et la nuit commencée, Kat se faufila à pas de loup de ses quartiers pour se diriger vers la zone réservée aux professeurs. Heureusement elle ne croisa personne sur sa route. Si cela arrivait que dirait-elle pour sa défense ? Un cours particulier ? Mouais. La demoiselle se fit toute petite et tel un ninja, arriva devant la porte de l’enseignant. Prenant une grande inspiration, elle toqua trois fois et entra. Sitôt entrée, la Veles referma la porte derrière elle pour se diriger vers son jeune professeur qui l’attendait. Elle le gratifia d’un sourire faussement gênée.

« Monsieur Livingston… Merci de m’avoir invité »
dit-elle avec courtoisie tout en logeant ses prunelles dans les siennes.

Elle laissa son regard dériver dans la pièce, arborant une petite moue curieuse.

« Alors c’est ici votre antre ? »

Petite allusion à sa matière. Ba quoi ? Créature magique… Antre ? Plutôt bien trouvé, non ?

« C’est… Douillet. Au fait ne vous inquiétez pas, je n'ai pas été suivie »
, fit-elle en lui lâchant un clin d'oeil.

Encore une fois, elle ne pût s’empêcher de penser que l’homme en face d’elle sentait bon… Vraiment bon. Comme un bonbon praliné que l’on vous mettait devant le nez mais dont vous n’auriez pas le droit de saisir. S’était horriblement frustrant. Comment pourrait-elle lui faire comprendre son attirance sans le choquer ? Cerner la personnalité de Daegan était l’une de ses priorités, mais celui-ci restait étonnamment nébuleux aux yeux de la jeune fille. Le regard de la brunette se posa se le lit situé un peu à l’écart du reste de la pièce, ce qui lui donna une idée. Grimace mutine au visage, elle désigna l’endroit d’un geste de la tête.

« Si je dois vous raconter mes histoires, on ne serait pas mieux assis sur le matelas ? »


Elle adopta une grimace éphémère.

« Vous savez les histoires de Dhampirs, ça peut foutre la frousse à n’importe qui… Et puis comme ça on pourra se cacher sous les draps lorsque sa deviendra trop… Saignant ? J’ai toujours trouvé les lits propice aux confidences… »


Kateryna… Ou la reine de la subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:04



❝ Look at me ❞
Kat & Dae
Lorsqu'il refermait la porte de sa chambre derrière lui, le professeur Livingston poussait un long soupir de soulagement. Il se laissa choir sur un fauteuil positionné à côté d'une étagère encore vide qu'il n'avait toujours pas trouvé le temps de remplir de ses lectures personnelles. A peine fut-il avachit qu'un félin filait droit sur lui. L'animal sauta sur les genoux du jeune professeur pour venir y réclamer caresse. En souriant, Daegan posa sa main sur la fléreuse et fermait ses yeux bleus. Il resta ainsi quelques instants, seul sa respiration tranquille troublait le silence ambiant.
Ce n'était pas aussi facile qu'il le pensait, de revenir enseigner à Durmstrang. La journée avait été pour lui éprouvante. Rester debout pendant des heures, piétiner sur place, répéter les choses, les répéter encore, hausser la voix pour obtenir le silence, supporter cet éternel brouhaha de fin de cours. Pour sûr, lorsqu'il était à leur place, de l'autre côté de la classe, jamais il ne lui était venu à l'esprit que les professeurs en subissant autant rien qu'au cours d'une journée. Et puis, le professeur Livingston avait les nerfs à fleur de peau. Parfois, le manque de nicotine le rendait tendu mais il devait tâcher à tout prix de ne pas se comporter de façon aggressive devant ses élèves. Ce n'était pas leur faute s'ils étaient fatiguant.
Daegan étendit ses jambes devant lui, se soulageant d'avoir été debout toute la journée. Il rouvrit les yeux et balaya la pièce du regard. Deux fauteuils, dont celui sur lequel il était assis, étaient disposé à côté d'une bibliothèque encore vide. Au pied de cette bibliothèque, un carton remplit des lectures que le professeur Livingston s'était préparé pour l'année. Face à son fauteuil, il y avait la lourde porte qui était l'unique accès à ses appartements privés. Derrière son fauteuil, une fenêtre qui lui donnait en journée toute la lumière nécessaire pour être bien installé à cette place lorsqu'il voulait lire un peu. A l'opposé de la pièce, il y avait son lit. Un grand lit double alors qu'il était seul. C'était sa fléreuse Pandore qui occupait la seconde place avec beaucoup de joie. Elle appréciait le confort et se trouvait bien mieux sur le lit que dans un vulgaire panier. Dans un autre coin de la pièce, un bureau d'apparence simple était installé. Recouvert de toutes sortes de papiers, des cours, des idées balancées en vrac sur une feuille, des courriers personnels ou non ... il y avait de tout. Peu de choses personnelles apparaissaient dans cette chambre si ce n'est la photo d'une très belle femme posée sur le bureau du professeur. Tout était en désordre sur le dit bureau excepté l'endroit où trônait la photo animée de cette femme souriante au regard azur. A chaque fois que les yeux de Daegan croisaient ceux de cette sorcière, un voile de tristesse semblait troubler son regard. Mais, comme il n'avait que cette photo et qu'il la gardait précieusement ici, dans ses appartements, personne n'avait eu le droit de voir ça.

Et puis, quelqu'un toqua à la porte. L'espace d'un instant, le rendez-vous qu'avait le professeur lui était sortit de l'esprit avec tout ce qu'il avait eu à faire dans sa journée. Heureusement, se dit-il, qu'elle n'avait pas oublié. Car en une seconde, l'impatience de retrouver la jeune Romanov lui était revenue.
Daegan ne fit pas plus patienter l'étudiante et l'invita immédiatement à rentrer. Il était quelque peu gêné de la retrouver ici. Il ne voulait pas que de sales rumeurs entache leur réputation. Et, il devait bien l'avouer qu'il n'y avait pas trop d'autres endroits tranquille et à l'abris des oreilles indiscrètes dans l'académie.
Le professeur ne quitta pas l'étudiante des yeux alors qu'elle observait la pièce. Son antre ? Oui c'était une façon de voir les choses. Daegan n'avait pas vraiment soigné la personnalisation de la pièce, il n'y passait que peu de temps éveillé et avait plutôt un esprit fonctionnel qu'esthétique sur la décoration de ses appartements. Alors oui, la comparaison à une antre était justement trouvée.
Lorsque la jeune Romanov lui assura qu'elle n'avait pas été suivie, Daegan la gratifia d'un léger sourire. Après tout, il n'avait jamais douté de sa discrétion.
Et la demoiselle se mit en quête d'un endroit propice aux histoires. En l'entendant, un fin sourire étira de nouveau les lèvres du professeur.

❝ Allez vous y installer, il est bien confortable, vous devriez être à votre aise... Cependant je vous déconseille de prendre trop de place sur la partie gauche du lit... ❞

En accompagnement de ses paroles, et lorsqu'elle vit l'étudiante se rapprocher du lit. Pandore, la fléreuse de Daegan sauta des genoux du sorcier pour venir à toute vitesse sauter sur le lit avant que Kateryna ne s'y installe. Le félin sembla dévisager l'étudiante. Daegan eut un petit rire en voyant l'attitude de l'animal. Il se leva pour s'approcher de la fenêtre de la pièce qu'il entre-ouvrit. Il se saisit ensuite de son paquet de cigarette et en alluma une. Il prit une longue bouffée avant d'expirer la fumée dehors. Puis il reporta son regard sur l'étudiante et le félin et apporta quelques explications à Kateryna.

❝ C'est une fléreuse, elle n'est pas méchante, juste méfiante. Ce sont des animaux très clairvoyant et perspicace. Elle a simplement repéré votre nature mais elle verra vite que vous n'êtes pas une menace, n'est-ce pas ? ❞

Daegan sourit à Kateryna avant de reprendre une latte sur sa cigarette. La nuit était déjà tombée depuis longtemps sur l'école, et le froid commençait à se faire sentir. Ainsi, il n'allait pas rester des heures à cette fenêtre, juste le temps de prendre une bonne dose de nicotine.

❝ Et puis, ne vous inquiétez pas pour moi au sujet d'histoires sanglantes. Par le passé, j'ai déjà été amené à fréquenter des Dhampires... des Dhampires en crise de manque d'hémoglobine aussi. Mais jamais aussi jeune que vous je dois l'avouer. Alors ne vous inquiétez pas pour ma sensibilité et parlez sans filtre, je tâcherais de ne pas me laisser prendre peur. ❞

Daegan rit doucement à nouveau. Il cherchait à détendre l'atmosphère, ne voyant aucun sous entendu ou situation embarrassante avec son élève. C'était étrange, il n'était pourtant pas naïf et avait par le passé, toujours vu quand une femme lui faisait des avances. Il avait toujours été apte à réagir en conséquence. Cependant avec la jolie Kateryna, il semblait aveugle sur ce point là. Etait-il incapable d'imaginer cela ? Ou était-il simplement trop pris par l'intérêt qu'elle avait elle-même suscité en lui ?



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:04


« Look at me »

« Appartements Privés des Professeurs »
Kateryna and Daegan





❝ Allez vous y installer, il est bien confortable, vous devriez être à votre aise... Cependant je vous déconseille de prendre trop de place sur la partie gauche du lit... ❞

Intriguée, la Dhampire s’y dirigea. Que voulait-il dire par là ? Y avait-il un sortilège ou quelque chose dans le genre ? Ni une, ni deux, la fléreuse du logis se rua à la place qui devait être habituellement la sienne pour marquer son territoire tout en défiant la jeune fille de l’y déloger. Sale petite peluche, se dit-elle intérieurement. A croire que tout se liguait contre elle !

❝ C'est une fléreuse, elle n'est pas méchante, juste méfiante. Ce sont des animaux très clairvoyant et perspicace. Elle a simplement repéré votre nature mais elle verra vite que vous n'êtes pas une menace, n'est-ce pas ? ❞

Sourire mystérieux aux lèvres, l’étudiante se tourna vers son enseignant en lâchant un :

« A votre avis ? »

Daegan reprit une bouffée de nicotine, sans doute amusé par la scène. Kateryna le regardait en retour, tentant de deviner ses pensées. Comprenait-il la raison de son mal-être ? De sa présence ici-même ? La réponse lui apparut très vite lorsque son soupirant argua :

❝ Et puis, ne vous inquiétez pas pour moi au sujet d'histoires sanglantes. Par le passé, j'ai déjà été amené à fréquenter des Dhampires... des Dhampires en crise de manque d'hémoglobine aussi. Mais jamais aussi jeune que vous je dois l'avouer. Alors ne vous inquiétez pas pour ma sensibilité et parlez sans filtre, je tâcherais de ne pas me laisser prendre peur. ❞

Il rigola à sa petite blague sous l’air neutre de la jeune femme. Sa remarque la piqua un peu au vif.

« Je ne suis pas si jeune que ça comparez à vous » dit-elle un peu froidement malgré elle.

De toute évidence il la voyait toujours comme une gamine un peu craintive, incapable d’imaginer la belle sous un autre angle que celui d’un professeur envers son élève. En bref Kat commençait à trouver l’attitude de Daegan un peu énervante. La Dhampire n’était pas réputée pour sa patience, surtout pour ses histoires de mecs (ou de nanas). La vie était trop courte pour se prendre la tête et user de mille et un stratagèmes pour signifier à l’autre qu’on s’intéressait à lui… Ce qui était à ses yeux une perte de temps. Devait-elle rentrer dans le vif du sujet au risque de se faire rembarrer ? La Veles avait été patiente jusque là, usant de moyens détournés pour faire lui faire comprendre son intérêt et visiblement ça ne donnait rien. Kateryna s’avança vers lui, un étrange rictus aux lèvres tout en tirant une de ses propres cigarettes de sa poche. Il voulait jouer aux idiots ? Ils seraient deux. Arrivée à quelques centimètres de lui, elle se fit plus entreprenante en se collant presque à lui pour bénéficier de l’ouverture de la fenêtre sur l’extérieur. Bien sûr elle aurait pût demander à Daegan de s’en écarter légèrement avant mais ça n’aurait pas été drôle. Ainsi placée, elle l’empêchait presque de bouger, l’acculant comme la pauvre petite proie qu’il était devenu. Sourire espiègle aux lèvres, elle alluma sa drogue nicotinienne en usant de sa baguette. Lâchant une première bouffée, et faisant comme si la scène ne comportait aucune ambigüité, elle dit de but en blanc :

« Je n’arrêtes pas de faire des cauchemars la nuit. J’ai des idées de meurtres, de tueries… Des besoins de sang que je n’avais pas avant… »

Elle posa son regard charbonneux sur lui, savourant la proximité de leurs deux corps.

« Vous pensez que mon côté vampirique risque de s’accentuer avec l’âge ? »

Nouvelle latte.

« Bref, c’est vraiment flippant. C’est pourquoi je n’arrive pas à dormir… Vous n’auriez pas un conseil ou deux ? »

Malgré l’odeur de cigarette, celle de Daegan arrivait encore à la tourmenter en cet instant. Putain mais pourquoi ?!

« Des fois j’ai même ces envies le jour… Alors j’essaye de penser à autre chose… Ou à quelqu’un en particulier… Vous ne voyez pas de qui il pourrait s’agir »

Regard pénétrant à l’appui, elle ne lâcha pas Daegan du regard.

« Un indice? »

Elle commençait à trépigner sur place. Par Morgane va-t-il enfin comprendre ? Ce qui était sûr c’est que s’il ne réagissait pas cette fois, elle lui mettrait les point sur « i » dans la seconde. C’est alors qu’elle la vit. Cette photo. D’un hochement de tête, et un peu fébrile, elle lui demanda :

« Qui c’est la fille sur la photo ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:05



❝ Look at me ❞
Kat & Dae

Malgré lui, lorsque la demoiselle pointa le fait qu'ils n'avaient pas une si différence d'âge, Daegan fit le calcul. Il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Il ne s'était pas posé la question... 7 ans. C'est un beau chiffre ça... et quand Daegan se dit ça, il aurait aimé se foutre à lui-même une claque mentale. Différence d'âge ou pas, qu'est-ce que cela faisait ? Rien... n'est-ce pas ? Pourquoi même se poser la question ?
Il ne quitta toujours pas la Veles des yeux lorsqu'elle s'approcha de lui. Le mystère qui l'entourait, son sourire, ses yeux charbonneux, le professeur Livingston ne savait pas quoi, mais quelque chose chez elle lui donnait ce désir de rester le plus longtemps en sa compagnie. Peut-être était-ce un tout.
Alors qu'à peine quelques centimètres les séparaient, Daegan ne bougea pas. Il semblait neutre en apparence, comme si tout était normal... mais intérieurement, un feu s'était allumé, réchauffant son être. Il se sentait bien mais avait comme une vilaine impression de culpabilité. Son statut de professeur ne l'interdisait-il pas d'apprécier autant la présence de cette élève ? Il fallait garder une distance avec eux, c'est bien ce qu'on lui avait dit. Et vu son jeune âge, on l'avait prévenu aussi que ce ne serait pas chose facile, d'autant plus qu'il n'avait aucune envie d'éloigner la demoiselle de lui. Il aimait l'avoir là. Et après tout, ils ne faisaient rien de mal, être juste là, à parler, à la conseiller... il n'y avait pas de quoi fouetter un chat. Il chassa alors du mieux qu'il put cette petite voix qui lui disait de ne pas oublier son statut de professeur et celui de Kateryna. Il ne faisait que discuter, il aidait une élève, certes très charmante, presque hypnotisante.
Il tâcha d'écouter avec beaucoup d'attention les préoccupations de la jolie sorcière.

❝ Cela dépendra surtout de la façon dont vous gérez cette nature. Avec l'âge, les Dhampires que j'ai put rencontrer on justement appris à mieux contrôler leurs pulsions...  ❞

Le professeur observa l'étudiante tirer sur sa cigarette. Elle le fascinait, y'a pas à dire. Il aimait sa franchise, sa façon qu'elle avait de dire les choses, de parler librement à lui.

❝ Le meilleur conseil que je puisse vous donner et que la peur est votre ennemie. Il ne faut pas avoir peur de qui vous êtes et de ce que vous êtes. Je sais que dit comme ça, ça veut pas dire grand chose... Assumez-vous mais n'allez tout de même pas croquer vos petits camarades sur mon conseil, je suis pas sûr qu'ils apprécieraient tous... ❞

Et puis la demoiselle parla de façon bien intrigante pour Daegan. Quelqu'un qui habitait ses pensées et qui lui permet d'oublier ses pulsions ? Il s'agissait assurément de la même personne dont elle lui avait parlé le matin même. Et cela devait être en rapport avec cette question qui l'avait fortement déstabilisé sur le coup de foudre. Lorsqu'elle lui proposa un indice, Daegan haussa un sourcil surpris. Comment ça un indice ? C'était quelqu'un qu'il connaissait ? En même temps, il était prof alors, il connaissait pas mal d'élèves bien qu'il n'avait imprimé que très peu de nom dans sa mémoire. Une nouvelle petite voix s'éleva dans son esprit lui chuchotant que c'était peut être de lui qu'elle parlait. Daegan voulut la chasser elle aussi, cette foutue petite voix. Il ne voudrait y croire tant qu'il ne l'aurait entendu de sa bouche, et si c'était bel et bien le cas, Daegan avait aucune idée de la façon dont il devait réagir. Les choses étaient bien trop contradictoire dans son esprit et déjà une bataille commençait en lui. Il resta alors silencieux, ne pouvant répondre à la demoiselle. Il attendait avec un mélange d'appréhension et d'impatience. Il redoutait sa réponse, la peur de se retrouver dans l'impasse, de se retrouver face à une situation qu'il ne pourrait résoudre. Quelque soit la personne dont il parlait, Daegan sentait que ça le mettrait mal.

Mais le regard de la demoiselle se tourna alors et se posa sur le cadre posé sur son bureau. Daegan suivit les yeux de Kateryna mais il évita de croiser le regard du portrait. Cependant, la question de la demoiselle sembla le saisir au coeur. Instinctivement, il fit un pas en arrière, baissant les yeux. L'inévitable voile de tristesse s'empara de son sourire. Daegan déglutit, il tira une latte en fixant intensément les étoiles qui luisait dans le ciel, tentant de rester maitre de lui.
Cette photo était un bien si précieux à ses yeux. Lui rappelant le bonheur qu'il avait connu autrefois aux côtés de cette femme. Cette photo lui rappelait également chaque jour que son coeur lui criait vengeance. Il ne pouvait en vouloir à Kateryna de poser cette question, elle n'avait rien fait de mal. Il retira une longue bouffé sur sa clope et répondit à la sorcière sans oser recroiser son regard de peur qu'elle y lise les émotions qu'il parvenait si difficilement à cacher lorsqu'on lui parlait d'elle.

❝ Il s'agit de ... ma mère. ❞

Il tenta alors de retrouver de la contenance pour replonger ses yeux tout aussi bleus que ceux de sa mère dans ceux de Kateryna. Il voulut sourire, faire comme si tout allait bien, mais il n'est pas facile de masquer une blessure aussi vive que celle là.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:06


« Look at me »

« Appartements Privés des Professeurs »
Kateryna and Daegan




La petite Dhampire se voyait comme une gentille araignée, tissant délicatement sa toile autour de Daegan. Sous-entendu, rapprochement… Rien n’était de trop pour tenter de faire comprendre à l’enseignant son désir d’être à ses côtés. Mais malgré tout ses efforts, celui-ci ne semblait pas comprendre… Ou ne voulait pas comprendre. Au choix.

❝ Cela dépendra surtout de la façon dont vous gérez cette nature. Avec l'âge, les Dhampires que j'ai put rencontrer on justement appris à mieux contrôler leurs pulsions... Le meilleur conseil que je puisse vous donner et que la peur est votre ennemie. Il ne faut pas avoir peur de qui vous êtes et de ce que vous êtes. Je sais que dit comme ça, ça veut pas dire grand chose... Assumez-vous mais n'allez tout de même pas croquer vos petits camarades sur mon conseil, je suis pas sûr qu'ils apprécieraient tous... ❞

Kateryna lâcha un rire nerveux à cette idée.

« Si vous saviez… »


Elle tira une nouvelle bouffée, prunelles fixées sur son professeur.

« Les morsures de Dhampirs sont réputées euphorisantes… Et je peux vous assurez qu’il y a pas mal de gens qui apprécient que je les… Croque »

Genre Torben, Ewa, Timea… Et la liste ne cessait de s’allonger avec le temps. Elle qui auparavant prenait garde de ne pas extérioriser trop souvent sa nature vampirique, aujourd’hui s’était tout l’inverse. Le frisson de l’inconnu, la curiosité… Beaucoup de choses poussaient les autres à venir quémander le grand frisson. En parlant de ça… La demoiselle s’interrogea sur l’expérience de son interlocuteur en la matière. Avait-il déjà… S’il avait vraiment côtoyé quelques uns de ses congénères s’était tout à fait possible.

« Vous avez déjà été mordu ? » ne put-elle s’empêcher de lui demander.

Alors qu’elle commençait à se dévoiler, son regard fût attiré par le portrait d’une femme placé sur le bureau du professeur. Qui pouvait-elle être ? Une amie ? Une parente… Une amante ? La demoiselle serra ses poings à cette idée. Daegan devait être à elle. A personne d’autre. Lorsqu’elle l’interrogea sur son nom, elle perçut très distinctement la tristesse voiler les yeux du bellâtre. De toute évidence elle avait mit le doigt sur un sujet sensible pour lui. Se mordillant la lèvre, elle crût un instant qu’il allait la congédier ou lui dire de se mêler de ses affaires. Mais non. Fidèle à lui-même il lui dévoilà :

❝ Il s'agit de ... ma mère. ❞

Le cœur de la jeune femme se serra à cette révélation. La manière dont il avait lâché l’information ne laissait planer aucun doute sur ses sentiments à l’évocation de celle qui l’avait mise au monde. Comme un écho à sa propre peine, elle sentit ses yeux s’embuer, comme s’ils étaient liés dans la douleur. Kat jeta sa clope dehors et approcha sa main droite pour caresser tendrement la joue de son enseignant.

« Je comprends », dit-elle tout simplement. « Moi aussi elle m’a quitté… On est pareil… Deux âmes en peine... »

Jamais elle ne s’était sentie si proche de quelqu’un à ce point. Elle ne croyait pourtant pas à ces putains d’histoire d’âme sœur ou de coup de foudre… Mais alors pourquoi ? Qu’avait-il de si spécial pour qu’elle se sente aussi bien avec lui ? Alors, sans vraiment y penser, elle apposa ses lèvres sur les siennes. Un baiser doux, sans arrière-pensée de plaisirs liés à la chair… Rompant l’échange, elle murmura :

« Maintenant vous savez de qui je parlais… Le reste ne dépends que de vous... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:06



❝ Look at me ❞
Kat & Dae

Le professeur Livingston eu un instant le regard dans le vague lorsque Kateryna lui demanda s'il avait déjà connu ça, les morsures de Dhampires. Cette question ne rentrait-elle pas directement dans la vie privée de l'enseignant ? Daegan, savait bien qu'il n'était absolument pas tenu de répondre à sa jeune élève qui, sur cette question, se faisait un peu indiscrète. Cependant, il comprenait tout à fait qu'elle la lui pose. Elle même Dhampire, la question était légitime. Et puis, la réponse n'était pas si compliquée. Il n'allait pas lui fournir tous les détails non plus. Alors il répondit à la demoiselle sans faire de cérémonie.

❝ Oui, ça m'est déjà arrivé. ❞

Elle n'avait pas besoin d'en apprendre plus, de toute façon, il refuserait de s'étendre sur le sujet. Daegan était un homme très pudique avec sa vie personnelle et son passé.
Alors que la demoiselle était revenu au sujet de cette personne qui semblait envahir ses pensées et que Daegan redoutait déjà la découverte de l'identité de cette fameuse personne, Kateryna déviait son regard sur le portrait de la mère de l'enseignant.

La demoiselle Romanov porta sa main à la joue du jeune professeur. Celui ci ne réagit pas tout de suite. Il écouta les quelques mots de son élève sans rien dire. Il ne voulait pas parler d'elle, à personne. Même avec Ewa il n'abordait plus le sujet. Cela faisait des années qu'il avait laissé tomber ça dans un tabou. Si penser à sa mère lui donnait ce sourire de tristesse en pensant à tout ces bons moments, la flamme de la colère ne tardait jamais à se raviver en son coeur en pensant au monstre qui l'avait condamnée à la mort. Daegan ne cessait de rêver de ce jour où il se retrouverait face à lui, car croyez le, il ne laisserait pas ce criminel s'en sortir tranquillement en finissant ses jours à Azkaban. Daegan voulait faire justice lui même, quoi qu'en dise les lois magiques.

Lorsque Kateryna déposa ses lèvres sur celles de Daegan, le professeur n'avait absolument rien vu venir. Il écarquilla les yeux, surpris, choqué, sur le cul oui. Il ne s'attendait certainement pas à ce que la demoiselle face preuve d'autant d'audace, jamais en acceptant ce poste il ne se serait attendu à ça. A ce qu'une élève ose lui voler un baiser. Mais, il avait beau être on ne peut plus choqué, il n'eu pas l'idée, ou l'envie peut être, de repousser la demoiselle.
Lorsqu'elle s'écarta de lui, Daegan eu besoin de quelques petites secondes pour se remettre les idées en place et être apte à réagir.
Daegan eu besoin de se donner de la contenance, de réagir comme un professeur et pas comme l'homme qu'il était. Il tacha de se montrer on ne peut plus sérieux dans son regard et ses paroles. Il planta ses yeux dans ceux de son élève.

❝ Kateryna, tu ne peux pas faire ça. ❞

Tiens, étrange. Sans s'en rendre compte Daegan venait de modifier légèrement sa façon de parler à la demoiselle. Comme si malgré ce qu'il essayait de laisser paraître, ce baiser avait brisé une barrière invisible qu'il tentait de garder vainement entre lui et la demoiselle.
Il reprit une bouffée de sa cigarette avant de la jeter au loin dans la nuit.

❝ Je suis très touché mais il faut que tu comprennes. Je suis ton professeur et toi mon élève. Ce type de rapport est exclu. ❞

Il était amusant maintenant de noter qu'il ne mentionnait absolument pas le fait que la demoiselle l'attirait ou non mais qu'il en restait simplement à ses obligations. Le professeur ne voulait pas se poser cette question, savoir si en d'autres circonstances, il se serait permis d'apprécier ce baiser.

❝ Je garderais ça pour moi et il faut que tu en fasses de même. Si ça venait à se savoir, tu ne devrais pas avoir à en subir de conséquences mais de mon côté, je pourrais être renvoyer. ❞

Daegan n'était pas du genre à ne penser qu'à lui, mais il ne pouvait se permettre de compromettre son nouveau travail pour une élève qu'il connaissait encore à peine. Le professeur ne parvenait pas à en vouloir à la demoiselle pour ce geste, parce que, même s'il ne l'avouerait pas de si tôt, il avait aimé le contact de ses lèvres mais ne pouvait se permettre de prendre de tel risque aussi belle soit la Dhampire.

❝ Allez, viens te mettre à l'aise, on va discuter. ❞

Le professeur attrapa un de ses fauteuils et vint le placer à côté du lit. Il s'assit dessus et adressa un sourire à son élève, l'incitant à venir prendre place. Il avait peur qu'après ça elle veuille partir, parce que, malgré ce baiser, il appréciait vraiment sa présence. Il voulait la garder près de lui, bien qu'il sache pertinemment que ses obligations le cantonnait à admirer de loin ce bel oiseau libre.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:07


« Look at me »

« Appartements Privés des Professeurs »
Kateryna and Daegan




Elle patientait, tendue et inquiète de la réaction de son prof. Comme souvent maintenant, elle avait réagit instinctivement, sans réfléchir aux conséquences. Que devait-il penser d’elle ? Une salle petite allumeuse, une catin en manque… Dans le meilleur des cas… Daegan semblait figé, voir choqué d’une telle attitude. Ce qui était sûr c’est qu’il n’avait vraiment rien vu venir. Au bout d’un silence gênant, il déclara :

❝ Kateryna, tu ne peux pas faire ça. ❞

La demoiselle agrandit son sourire malgré la dénégation. Il l’avait tutoyé. Vous rendez-vous compte ?? Il l’avait tutoyé !! Et loin de la juger, le professeur adoptait une mine presque… Attendrie ?

« Et pourquoi ? » ne pût-elle s’empêcher de lui demander.

Son interlocuteur tira une nouvelle bouffée de nicotine avant de jeter sa clope à travers la fenêtre sous le regard inquisiteur de la demoiselle. Elle brûlait d’apposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, de le sentir, de toucher sa peau en collant son corps contre le sien.

❝ Je suis très touché mais il faut que tu comprennes. Je suis ton professeur et toi mon élève. Ce type de rapport est exclu. ❞

Kat’ adopta une petite moue, pas le moins du monde convaincue par son beau discours. Il ne la repoussait pas totalement. Non. Il préférait se cacher derrière cette barrière que l’école dressait entre eux. Une justification qui ne la satisfaisait pas et qu’elle allait se faire un malin plaisir à exploser. Il serait sien, le contraire n’était pas envisageable.

❝ Je garderais ça pour moi et il faut que tu en fasses de même. Si ça venait à se savoir, tu ne devrais pas avoir à en subir de conséquences mais de mon côté, je pourrais être renvoyé. ❞

Un argument de taille. Il est vrai que si une relation quelconque était établie entre eux deux, Daegan risquait beaucoup plus qu’elle… Pff. Non en fait elle s’en foutait. Elle l’aurait, point final. Quelque part il devait bien avoir apprécié leur contact… Et la jeune femme était bien déterminée à lui prouver. Il apprendrait très vite que lorsque la Dhampire avait une idée en tête, il était très difficile de la lui ôter. C’est pourquoi elle fit mine de lui obéir, hochant docilement la tête pour acquiescer.

❝ Allez, viens te mettre à l'aise, on va discuter. ❞

Ha ha. Le prof s’installa dans un des fauteuils à côté du lit en la gratifiant d’un de ses plus beaux sourires. S’il avait été vraiment indifférent, il était difficilement concevable que Daegan s’adresse à elle ainsi. Kateryna s’exécuté et alla prendre place sur le matelas, juste en face de lui et tout proche de la fléreuse. La brunette logea ses prunelles dans les siennes, réfléchissant soigneusement ses mots.

« C’est marrant », fit-elle en laissant échapper un petit rire tout en enlevant sa cape. « Tu me fais penser à un psychomage… Le fauteuil… Le lit… »

Kat l’avait tutoyé sciemment afin de jauger sa réaction. Une manière d’éroder insidieusement le mur qui les séparait.

« Concernant mes rêves… Ils sont surtout porté sur mon père… C’est un Vampire vous savez. Je ne l’ai jamais connut et je suis presque sûre qu’il a abusé de ma mère… »


Une vague de tristesse submergea la jeune femme à cette évocation. Elle ne mentionna toutefois pas ses cauchemars où elle saignait certains de sa camarade...

« Je veux le tuer… Depuis toujours je rêve de le retrouver et de lui faire payer… », continua-t-elle sur sa lancée

Intriguée, elle ne pût s’empêcher de demander au beau gosse :

« Vous vous entendez bien avec votre père ? Moi je n’en ai jamais eut » déclara-t-elle d’un air triste.

Manipulatrice dans l’âme, elle imaginait déjà le moyen de se rapprocher de Daegan en jouant sur sa peine… Une peine qui attirerait inévitablement le jeune professeur à elle.

« J’ai ressens pas mal de choses étranges depuis la rentrée... »

Genre mordre certains de ses camarades... Elle releva le regard sur lui.

« Mais le plus étrange c'est ce sentiment en te voyant.... »

La Dhampire renifla, des larmes perlant déjà au coin de ses yeux. Il fallait qu’elle prenne garde à son maquillage au risque de ressembler à un petit panda aux yeux encerclés de noirs. Quoique…

« Je sais que nous ne devrions pas être ensemble… Enfin… Je ne sais plus… Je sens comme une connexion entre nous… Je t’attire, je le sais bien mais… Tu as sans doute raison... »,
explosa-t-elle en sanglot.

Elle attendait qu’il vienne à elle, qu’il la prenne dans ses bras et la réconforte… Ce qui était son objectif depuis le début.

« Je dois te paraître stupide… Comme une vulgaire écolière tombée amoureuse de son prof… »

Amoureuse. Le mot, bien qu’utilisé volontairement, la fit sursauter. L’était-elle vraiment ? Etait-ce de l’amour qu’elle éprouvait ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:07



❝ Look at me ❞
Kat & Dae

La nature de Dhampire ne devait pas être une chose facile tout les jours. Gérer des sautes d'humeurs, des sens exacerbés, des regards parfois craintif des autres. Même chez les sorciers, il n'était toujours bon d'être différent, surtout avec ce tout nouveau sortilège qui ne devait pas jouer en la faveur de la sorcière, Daegan en était convaincu.
Il sourit à la comparaison avec un psychomage. Oui, c'est vrai que la ressemblance était frappante maintenant qu'elle le disait, mais il avait surtout voulut qu'elle soit à l'aise alors c'était bien cette configuration qui était la mieux. Surtout que Pandore ne lâchait pas ses positions. Elle s'était à présent roulée en boule sur le lit et semblait dormir. Semblait oui, parce que Daegan voyait bien ses longues oreilles se redresser par moment pour ne pas perdre une miette de ce qui se passait autour d'elle. Son avis n'était pas fixé sur Kateryna et elle n'était pas décidée à laisser son sorcier seul avec elle.
Le professeur Livingston ne releva pas le tutoiement qu'employait la demoiselle. Après tout, il s'agissait qu'elle soit à l'aise, suffisamment pour pouvoir s'ouvrir à lui sans peur, alors, pour ça, il ne lui en voudrait jamais de le tutoyer... mais bon, fallait éviter de faire ça en présence de témoins quand même... ça court vite une rumeur.

Lorsque Kateryna hasarda une question sur le père du professeur, ce dernier ne cilla pas. restant impassible. Il n'aimait pas parler de lui, et encore moins de son possible paternel. Car malgré tout, Daegan gardait toujours une petite lueur d'espoir en son coeur, car jamais il ne saurait si cet homme qu'il rêvait de voir mort était vraiment son père biologique. Ce mystère restera le plus grand aux yeux du professeur Livingston. Alors, il répondit de façon très brève à la demoiselle, montrant bien qu'il ne voulait pas s'étendre sur le sujet, et qu'il ne s'étendrait pas dessus de toutes façon.

❝ Non, il est décédé. ❞

Oui, enfin c'est tout comme. Aux yeux de Daegan, quoi qu'il arrive, pour lui son père était mort. Car si son père était bien ce monstre qui avait tué sa mère, il était un homme mort. Il mettrait fin à ses jours dès que l'occasion se présenterait. Si son père biologique était en réalité cet homme dont était amoureuse sa mère avant d'être forcée à se marier à son bourreau, il était mort de toutes façon, assassiné par le même homme qui avait tué la mère de Daegan.
Les histoires de famille, c'est toujours compliqué.

Et puis la jeune élève parla de ses sentiments qui se troublaient. Assurément à cause du sortilège, pensa le professeur. Lorsqu'elle parla de ses sentiments nouveaux, Daegan resta immobile, légèrement surpris une nouvelle fois par la demoiselle. Qu'est-ce qu'elle racontait ? Etais-ce sincère ? Ou juste des paroles dictées par des hormones... Peut-être même un paris entre étudiants.
Il vit Kateryna exploser en sanglots mais fut incapable de réagir naturellement. Il l'aurait prit dans ses bras en d'autres circonstances mais les paroles de la demoiselle l'incitait à la prudence. Elle n'était pas stupide, Daegan en était intimement convaincu. Ainsi, il fit doucement glisser sa main dans celle de la sorcière. C'était le seul geste de réconfort qu'il était parvenu à faire.
Dans son esprit, Daegan se répétait une chose jusqu'à s'en convaincre : les hormones, le sortilège, la nature profonde, tout avait joué dans l'esprit et le coeur de la demoiselle pour la troubler ainsi. Il ne pouvait encourager son élève à continuer à nourrir des sentiments pour lui car il serait toujours incapable d'y répondre, et, cela finirait par la blesser. Il appréciait énormément sa présence, il était ravi de discuter avec elle, de pouvoir lui venir en aide : pour preuve, il n'aurait pas autoriser n'importe quel élève à venir le retrouver dans ses appartements privé. Il avait fait une exception, pour elle, car elle serait peut-être son exception.

❝ Tu n'es pas stupide, encore moins vulgaire. Mais, comme je te l'ai déjà dit, c'est une impasse. Ne te fais pas de mal pour moi, tu veux bien me promettre ça ? ❞

Daegan plongea ses yeux azur dans ceux de son élève. Il voulait l'entendre dire qu'elle l'oublierait. Il n'était pas sûr que c'était ce qu'il désirait au fond de son coeur, mais il savait que c'était le mieux à faire pour la jeune élève. Qu'elle souffrirait plus à nourrir des sentiments à son égard.
Et puis, Daegan ne laissait plus personne s'approcher trop près de lui au point qu'il s'y attache. Car pour lui, son avenir s'arrêtait à l'aboutissement de ses projets. Une fois qu'il serait vengé, il avait aucune idée de ce qu'il adviendrait de lui. Peut-être serait-il jeté à Azkaban pour meurtre, peut-être devrait-il vivre en exil caché du monde, à l'écart de tous... peut-être ne survivrait-il pas à cet ultime face à face. Alors, Daegan ne voulait plus laisser personne rentrer dans sa vie, être suffisamment proche de lui. Il voulait compter pour le moins de personnes possible. Il savait déjà qu'il y avait trop de personne qu'il avait laisser s'approcher de lui, il ne voulait pas ajouter Kateryna à cette liste, elle méritait beaucoup mieux que ça.  



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:08


« Look at me »

« Appartements Privés des Professeurs »
Kateryna and Daegan




❝ Non, il est décédé. ❞

Ah. Voilà une réponse pour le moins ferme. La belle comprit aussitôt qu’il ne valait pas mieux insister sur ce sujet. Apparemment la douleur de cette perte le touchait encore. Peut-être était-ce récent ? Il devait tenir à lui, voilà pourquoi il ne désirait pas trop s’étendre sur le sujet.

« Désolée… », murmura la demoiselle.

Enfin bref, elle continua sur sa lancée pour dévoiler ses doutes sur ses sentiments. Petite Dhampire submergée par ses émotions, elle ne savait plus très bien où elle en était. Cette Odeur que son professeur dégageait était tellement alléchante… Tellement tentante… Miam, elle le croquerait volontiers. Mais non. Hors de question. Pas encore, pas ici, pas comme ça. Elle devait se contrôler et prendre sur elle… Comme d’habitude… Troublée, elle éclata en sanglots afin d’être réconfortée dans les bras de son Daegan… Une tactique digne des plus grandes tragédies sorcières. Malheureusement, la réaction de Daegan ne fût pas à la hauteur de ses espérances. Par méfiance peut-être… Ou retenue… Il se contenta de mettre sa main dans la sienne en signe de soutient. Ce qui était un début, se dit-elle. Au moins ne lui tendait-il pas un mouchoir.

❝ Tu n'es pas stupide, encore moins vulgaire. Mais, comme je te l'ai déjà dit, c'est une impasse. Ne te fais pas de mal pour moi, tu veux bien me promettre ça ? ❞

La demoiselle hocha la tête, peu convaincue, tout en serrant sa main de plus belle. De toute façon, elle avait bien comprit qu’il lui faudrait du temps pour analyser ses confidences et prendre du recul. Daegan était encore un jeune enseignant, peu désireux de s’embarquer dans une folle relation avec l’une de ses élèves pour sa première année. Dommage pour Kat.

« Je ne peux pas promettre une telle chose… », avoua-t-elle en logeant ses prunelles dans les siennes tout en ne le lâchant pas.

Au moins ça avait le mérité d’être clair. Peu importe ce que son interlocuteur en pensait, il y avait bien quelque chose entre eux. Du moins c’est ce dont elle était convaincue.

« Mais je peux essayer », rajouta-t-elle dans le but de le rassurer et qu’il n’essaie pas de la rejeter encore plus.

Si il pensait qu’elle ferait tout pour ne pas s’attacher à lui, il est assuré qu’il baissera sa garde… Et lorsqu’il s’y attendra le moins… PAF. La demoiselle s’essuya les joues en gratifiant son soupirant d’un petit sourire timide.

« Je… Je ferais mieux d’y aller… Tout ça… Il faut que j’y réfléchisse… Comme vous »

Elle ne se voyait pas continuer à se confier à lui maintenant. Il fallait laisser faire le temps. Laisser les germes du doute qu’elle avait sciemment implanté dans l’esprit de Daegan se développer et grandir. Il n’aurait de cesse de penser à ses déclarations, à se demander au fond de lui si tout cela était vrai… En inconsciemment il penserait donc à elle. Constamment. Jour et nuit. Jusqu’à devenir une obsession et ce jusqu’à ce que le bellâtre se décide à se lancer, pousser par sa curiosité… Son plan machiavélique dans la conquête du cœur de Daegan commençait ce soir… Et quiconque se mettrait en travers risquait fort de la payer très cher…

« Vous êtes gentils… », dit-elle faiblement. « Je ne voudrais pas que vous m’en vouliez pour ce que j’ai dit… J’ai votre parole ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Look at me    Lun 23 Fév - 18:08



❝ Look at me ❞
Kat & Dae

Le professeur Livingston avait les yeux plantés dans ceux de son élève. Attendant sa réponse sans dire mot, la laissant prendre toute la mesure de ce qu'il lui demandait. Il sentit la main de la jeune sorcière serrer d'avantage la sienne. Les battements de coeur du professeur s'accélérèrent d'une mesure. La demoiselle hochait la tête, signe qu'elle approuvait ? Qu'elle comprenait ? Daegan était vraiment perdu à ce moment là entre ce qu'il lui demandait et ce qu'il désirait au plus profond de lui.
Lorsque la demoiselle parla enfin, le coeur du professeur se serra un peu plus. Il fermi une seconde ses yeux tout en prenant une inspiration. Comment ferait-il si la demoiselle continuait de lui tourner autour ? Comment pouvait-il gérer ça ? Il n'était pas certain de prendre les bonnes décisions, peut-être devait il en référer au directeur de maison, ou au directeur tout court. Peut-être devait-il adopter un comportement si froid et distant que la demoiselle se désintéresserait complètement de lui... Mais tout ça, Daegan en était incapable. Il ne voulait pas que l'on punisse la demoiselle, ou qu'on la tienne éloigner de lui... tout simplement parce qu'il appréciait déjà la jeune étudiante. Ça, c'était mauvais, mais Daegan ne réalisait pas trop.

Le professeur d'étude aux créatures magique regarda une dernière fois leurs mains réunies, se rendant compte au passage de la douceur de la main de la Dhampire.

❝ Je compte sur toi Kat. ❞

Glups, ce qu'il était pas doué par moment ce gars là. Appeler son élève par un petit raccourci de son prénom, c'est déjà créer une situation de bonne camaraderie propice à de la mise en confiance etc. Une chose est sûr, c'était légèrement contradictoire avec ce qu'il venait de lui demander. En réalisant ça, Daegan se serait bien frappé la tête contre un mur tant il se trouvait stupide. Mais n'était-il pas capable de tourner sa langue dans sa bouche avant de parler ? Et je parle bien de la tourner dans sa propre bouche, pas dans celle de Kat...eryna !
Daegan lacha la main de la demoiselle tout en se levant lorsqu'elle parla de rentrer. Oui, elle avait raison, elle pouvait pas rester plus longtemps... fallait qu'elle parte avant la prochaine bourde du professeur. Le professeur s'approcha de la porte, évitant de trop croiser le regard de son étudiante.
Au fond de lui il se demandait s'il était vraiment fait pour être prof. Peut-être qu'il fallait mieux attendre d'être un vieux croûton pour enseigner aux futures générations. Au moins en étant vieux, on est sûr que les élèves ne peuvent s'intéresser qu'à la matière et pas au prof...
Kateryna demanda elle aussi à son professeur de lui faire une promesse. Daegan l'écouta attentivement, et apprécia le compliment. Gentil ? Cela lui fit plaisir.
Il eut un petit sourire amusé en entendant la promesse que lui demandait son étudiante. Comme s'il pouvait lui en vouloir alors que c'était lui qui merdait aussi de son côté.

❝ C'est déjà oublié, ne t'en fais pas. ❞

Comme s'il pouvait oublier ahah ! Mais c'était la meilleure réponse à donner à son élève. Car si elle savait avec assurance qu'elle l'avait troublé, cela ne l'aiderait certainement pas à se résigner à passer à autre chose. Daegan était plutôt content de lui pas qu'il voulait blesser la demoiselle, mais qu'il était tellement peu sûr de trouver les bonnes réactions entre ce qu'il veux faire, ce qu'il doit faire, ce qu'elle veut faire... il était satisfait d'avoir pour une fois réussit à écouter sa raison de professeur et laisser parlé sa conscience professionnelle, mais comme si ça allait suffire... Comme si ça allait convaincre la demoiselle de tracer sa route en l'oubliant sur le bas côté. Ah Daegan, ce que tu peux être naïf parfois... a moins que tu le fasses exprès, peut-être que tu en es bien conscient après tout ...

❝ Ne t'attarde pas dans les couloirs, je ne veux pas qu'on t'attire des ennuis. ❞


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Look at me    

Revenir en haut Aller en bas
 
Look at me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: Omag'osan Strana :: Daegan Livingston-
Sauter vers: