Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une page blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:06

Deux jours après « la fête de l’année »

La rentrée scolaire avait mis du temps à se mettre en route, mais maintenant tout le monde était à fond dans les devoirs et les cours. Surtout ceux qui passaient les BUSEs ou les ASPICs à la fin de l’année, le travail ne manquait pas et ils avaient très peu de temps pour s’amuser ou se détendre.

L’après « fête de l’année » organisait par le Serpentard dans la salle sur Demande avait mis un peu de temps à disparaitre complètement. Surtout pour Louis Weasley qui avait du mal à ce souvenir de ce qu’il s’était passé. La dernière chose dont il se souvenait clairement c’était d’avoir embrasser Lucy à côté du bar, sinon il n’avait que des images flous et pas ordonné. Le plus gros problème était après, quand il s’était réveillé le lendemain matin sur les coups de neuf heures, il n’était plus dans la salle, mais dans son lit et son était imprégné du parfum de Lucy. Qu’est-ce qui s’était passé ? Il était paniqué, il avait dormi ensemble, si ça trouve il avait.. Non il ne préférait pas y penser. Il préféra se lever et partir pour une journée de cours. Ce fut la pire qu’il avait passé à Poudlard, il n’avait pas réussi à se concentrer et exténué par la soirée qu’il avait passé. Evidemment il avait éviter se retrouver en face de Lucy, il avait trop peur et honte.

Une semaine avait passé et l’aiglon avait réussi à penser à autre chose. Il était installé dans le parc percher sur une branche. Le livre de Métamorphose pour sorcier de septième cycle. Louis était doué pour cette matière, il avait donc pris de l’avance sur sa scolarité, avoir des sœurs en année supérieur ça sert surtout pour leur chiper leur livre. Celui qu’il avait entre les mains s’était le sien que ses parents lui avaient acheté à sa demande, ils étaient très fière de leur fils qui était bien meilleur que Dominique ou Victoire au même âge.
Il feuilletait le livre d’une main et prenait des notes de l’autre, il était bien là-haut sur son perchoir, mais quelque chose le fit détourner de son livre, deux élèves s’étaient installer juste en dessous de lui et avaient commencé à s’embrasser. Les oreilles de Louis commençait à devenir légèrement rouge et il avait la gorge sèche, le scène où il était entrain d’embrasser Lucy défiler dans sa tête. Il ferma précipitamment son livre et le rangea ainsi que ses notes dans son sac. Il sauta de sa branche et parti en courant loin des amoureux ne s’en occupant pas.

Il ignorait combien de temps qu’il avait couru, mais une fois arrêté, il se trouvait en face du lac. Il leva les yeux au ciel, le soleil commençait à décliner. Il poussa un grand soupire, il fallait qu’il fasse quelque chose, comment allait-il tenir à ce rythme et il ne va pas fuir à chaque fois que Lucy va se trouver sur son chemin, elle va le détester après. Il devait lui parler et maintenant. Le Serdaigle s’installa par terre et sorti sa plume avec une parchemin. Il se mit à écrire :

« Chère Lucy, est-ce que tu peux venir prêt du lac, je t’attendrai..

Un ami qui tient à toi. »


Il avait longuement hésité à signer, mais ne l’avait pas fait finalement de peur que si elle voit que si c’était lui qu’il l’avait écrit, la Gryffondor ne sera sûrement pas venu.
Le Weasley plia petit bout de parchemin et un fois fini il était devenu un petit aigle de papier, il sorti sa baguette tapota sur la tête de l’origami. Celui-ci s’envolerai et Louis lui sourit :

« Transmet ce message à Lucy Fitch, uniquement à elle. »

L’aigle en papier partit aussi, il passa par une fenêtre du dortoir des Gryffondor, Lucy s’y trouvait assise sur son lit. Il se posa sur sa tête comme percher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:06


    Lucy ouvrit un oeil puis l'autre... Tiens, ce plafond ne lui disait rien... depuis quand le plafond de son dortoir des gryffondors était-il bleu et bronze? ... Ah mais oui, bien sûr ! Il s'agissait du plafond du baldaquin... Lucy sourit et refermit doucement ses petits yeux... Elle resta quelques secondes immobile avant de les rouvrit brusquement. Mais son baldaquin il était rouge et or! C'était quoi ce bordel? Qui avait osé venir changer les couleurs de son lit pendant la nuit! Faut être culotté pour faire ça tout de même! La jeune fille, mécontente se mit sur le côté, ressera la couette contre elle et tenta de se rendormir... Tiens, pourquoi n'arrivait-elle pas à bien tiré la couette? Lucy insista, tira un peu plus fort jusqu'à ce qu'on grognement se fasse entendre dans son dos. La demoiselle lâcha immédiatement la couette et se retourna doucement. Elle faillit tombé du lit en voyant qui dormait à côté d'elle. Et puis des voix se firent entendre dans le dortoir... Quoi??? Les gens se réveillaient!! Quoi??? Elle était dans le lit de Louis !! QUOI??? ELLE AVAIT DORMIT AVEC LOUIS WEASLEY !
    La jeune rouge et or était tétanisé, que faire maintenant? Elle était coincée dans la tour des serdaigles, dans le dortoir des garçons en plus! et dans le lit de Louis!! Si quelqu'un la voyait ici... elle était foutue !!! Lucy se perdit alors à imaginer le nombre d'heures de colles qu'on pourrait lui donner pour être aller dormir dans le lit d'un garçon qui n'était même pas de sa maison !
    Et puis elle entendit les camarades de dortoir de Louis se lever. pour se protéger, elle passa la couette sur sa tête et vint se coller au torse de Louis dans l'espoir de passer inaperçue... Tu en as de l'espoir petite Lucy...

    ❝ Hey les gars, vous avez vu? Y'en a qu'on pas du s'ennuyer cette nuit... ❞

    Lucy ne put s'empêcher de rougir comme une pivoine. Elle attendit quelques minutes, que les garçons soient partis du dortoir pour doucement se glisser hors du lit. Elle enfila ses chaussures et commença à monter un plan dans sa tête pour sortir d'ici ni vu ni connu... mais les gens allaient bien voir qu'elle ne portait pas de robe de Serdaigle. C'est là qu'elle vit, posé sur la malle de son ami sa cape de Serdaigle... Il devait en avoir plus d'une non? Alors une de plus, une de moins... et ça lui éviterais de nombreuses heures de colle. La demoiselle enfila alors la robe du jeune Weasley, mais afin qu'il ne s'inquiète pas, elle retira sa jolie barrette qu'elle avait dans ses cheveux et la déposa à la place où elle avait prit la cape. Louis devait la connaître suffisamment, ou bien suffisamment se souvenir d'elle pour savoir qu'elle avait toujours de joli noeuds dans les cheveux lorsqu'elle sortait en soirée tout du moins.
    Et puis, la lionne quitta le nid des bleus et bronze en toute discrétion. Elle réussit à rejoindre sa tour sans se faire remarquer. Tant pis pour cette robe emprunter, elle lui rendra la prochaine fois qu'elle le croisera... Il n'allait tout de même pas la gronder parce qu'elle lui avait piqué une robe...
    Si bien que, les jours qui suivirent, Lucy gardait toujours dans le fond de son sac la Robe de Louis mais jamais elle n'eut l'occasion de lui rendre. Le jeune homme filait à chaque fin de cours qu'ils avaient en commun, elle apercevait à peine son ombre dans les couloirs... Mais qu'avait-il? Ne voulait-il pas récupérer sa robe? Et puis la cervelle de Lucy travailla encore, elle travailla trop, comme d'habitude. Louis ne voulait pas la voir, Louis ne l'aimait pas, il n'avait pas envie d'avoir à faire à elle et préférait la fuir pour éviter toute confrontation. La demoiselle n'avait que de très vagues souvenirs de la soirée mais elle se revoyait clairement embrasser le jeune homme... Peut-être que lui aussi s'en souvenait et avait peur que la demoiselle revienne vers lui, peut-être que ce n'était qu'un moment d'égarement, que c'était l'alcool qui l'avait poussé à revenir vers elle mais qu'en fin de compte il ne pouvait plus la supporter, alors pour s'éviter tout malaise il préférait ne plus la croiser. Lucy se sentit anéantit, et même Améthyste fut touché par cela. Elle avait bien parlé au jeune Weasley au cours de cette soirée, elle lui avait avoué les sentiments de Lucy, ainsi le bleu et bronze ne voulait plus avoir à faire à la lionne. Améthyste était réellement désolée pour Lucy, elle aurait aimé pouvoir effacer la peine de la demoiselle...

    Et un jour, en fin d'après-midi un petit oiseau vint se poser sur la tête de la jolie Lucy. La jeune sorcière était assise sur son lit à essayer de comprendre quelque chose à ce foutu devoir qu'elle devait faire pour le lendemain, mais il n'y avait rien à y faire, elle n'y comprenait rien. En fait, elle n'arrivait pas à se concentre, c'était ça son vrai problème mais elle rejetait la faute sur le cours qui selon elle n'avait aucun sens... La métamorphose, elle avait vraiment dut mal à y arriver... Et quand elle vit se petit oiseau rentrer et venir se poser sur sa tête, la demoiselle ne put qu'en être émerveillé et ravie. De un, ça lui donnait de la distraction loin de son commentaire qu'elle avait à faire et de deux, c'était un oiseau en papier qui s'était posé sur sa tête! C'est trop cool ! La demoiselle prit alors doucement le pliage dans ses mains en prenant grand soin de ne pas l'abîmer. A peine fut-il entre ses doigts qu'il se déplia afin de révéler à la rouge et or le mot qu'il contenait.
    Quelqu'un voulait la voir ! C'était trop cool de lui demander comme ça! Mais Lucy jeta un coup d'oeil à son manuel... Il fallait qu'elle finisse ce devoir... C'est alors que le bout de papier reprit sa forme d'aiglon et commença à virevolter autour de la demoiselle.
    Elle l'observa un instant émerveillée de voir à quel point il volait bien... Oh tant pis pour les devoirs ! Quelqu'un devait l'attendre près du lac, elle n'allait tout de même pas poser un lapin à celui qui lui avait envoyé ce si joli oiseau!
    La rouge et or enfila ses chaussures, se mit une cape chaude sur le dos, attrapa son sac et suivit le petit Aigle qui semblait vouloir l'accompagner en voltant à ses côtés. Lucy suivit alors le papier ensorcelé, ne le quittant pas des yeux. C'était vachement bien fait ! Elle avait jamais réussit à faire d'aussi beau pliage... D'ailleurs, peu de personnes savaient faire de si beau pliage... Elle continua à marcher, arrivant à présent dehors. Elle aurait juré avoir déjà vu un aigle semblable à celui là... Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait un petit aigle en papier... Mais qui s'amusait à en faire déjà?
    La demoiselle réfléchit, ne parvenait à se souvenir. Sans s'en rendre compte, elle était déjà arrivée aux abords du lac. L'aigle en papier se dirigea alors vers un jeune sorcier qui était assis par terre. Lucy s'arrêta net... évidement que c'était lui... Les aigles en papier, il en faisait toujours et les animaient pour faire rêver la lionne qui les trouvaient adorable... et cette écriture... C'était évident... Louis Weasley. Louis était assis dos à elle, il n'avait donc pas put remarqué qu'elle était déjà arrivé, cela laissait alors quelques secondes de répit à Lucy pour savoir quoi dire, quoi faire, comment être, si elle devait être détendue ou l'ignorer... Mais l'aigle de papier décida que Lucy devait y aller à l'improvisation. Il alla se poser sur l'épaule du jeune homme et lui annonça la présence de Lucy. Cette dernière ne bougea pas, ne sachant pas quoi faire... et puis, elle se souvint qu'elle avait sa cape, peut-être voulait-il juste la récupérer après tout. Lucy ouvrit alors son sac et fouilla dedans pendant plusieurs secondes avant d'en sortir la cape du Serdaigle. Elle fit un pas vers Louis et lui tendit son bien.

    ❝ Tu voulais récupérer ça je suppose... Elle est un peu froissée, je suis désolée... Bon bah... bonne journée ! ❞

    Et puis la demoiselle tourna les talons, le rouge lui monta aux joues, quelle cruche! Elle avait crut que c'était un ami qui voulait la voir, mais non c'était simplement Louis Weasley qui voulait récupérer sa cape... Lucy fit quelques pas, s'éloignant du jeune homme avant de s'arrêter et de lui refaire face.

    ❝ Heu... ... je t'avais laissé une barrette non? Pour pas que... que tu t'inquiètes... ❞

    Lucy se sentit un peu stupide. Elle baissa alors doucement ses yeux et ses joues rosirent d'avantage. Qu'est-ce qu'elle en avait à faire de sa barrette? Bien sûr qu'elle l'adorait mais surtout elle voulait une raison pour rester une seconde de plus en compagnie du beau blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:06

Louis attendait que son aigle en papier revienne avec une bonne nouvelle, Lucy avait bien eu son message et qu’elle allait arrivé. C’était confiant qu’il s’était replongé dans son livre de Métamorphose. Et puis les minutes passèrent très lentement, l’aiglon s’était retourné quelque fois en espérant voir la lionne apparaitre avec son aigle sur l’épaule, mais rien à l’horizon. Plus le temps passait plus le bleu argent avait dû mal à se concentrer sur son livre. Elle avait peut-être deviné que c’était lui l’auteur du mot et ne voulait plus le voir, après tout rien n’avait changer malgré ce que lui avait avoué Améthyste que la lionne l’aimait. A cette pensée, il sentit le rouge montait à son visage et déglutit. Il faut qu’il devait arrêter de se raconter des histoires, elle l’aimait peut-être, mais après tout ce qui s’était passé elle devait le détesté au plus haut point. Il regrettait de ne pas lui avoir présenter ses excuses ou tout au moins de lui avoir parler durant la semaine qui avait suivi la fête.

Le temps était passé très rapidement, et l’aiglon n’avait pas du tout avancer dans sa lecture, il avait passé son temps à se retourner le cerveau dans tout les sens en essayant de trouver une solution si Lucy ne venait pas. Le soleil commençait à décliner, Louis le regarda d’un air absent et désabusé. Il avait commencer à ranger ses affaires quand il entendit un battement d’aile arriver vers son oreille droite. Son aigle se posa sur son épaule et lui annonça que la mission fut un succès total. A ce moment-là Louis n’osa pas se retourné, pris de panique, il avait espéré lui parler en face à face durant toute la semaine et arrivait au moment crucial il allait baissé les bras ? Qui était-il ? Un lâche, un moins que rien… Non c’était un homme, plus l’enfant qui se cachait derrière les jupes de ses grandes sœurs. Si c’était un homme, il devait se comportait comme tel. Il s’était levé et faisait face à Lucy. Une étrange sensation parcouru le corps du jeune bleu et argent, il avait l’impression de ne pas l’avoir vu depuis des mois, ce visage si cher à son cœur qui lui avait tellement manqué. Il esquissa un léger sourire maladroit, il se sentait vraiment ridicule, il voulait vraiment se cacher. Il prit quand même son courage à deux mains et commença entre-ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais fut couper dans son élan par la lionne qui lui parla d’une cape qu’elle aurait pris au jeune homme. Elle la sortit et la tendit, l’aiglon la saisit d’une main fébrile et marmonna un merci dans sa barbe. Il posa son regard sur la cape et c’était l’une des siennes, il se demandait où elle était passé. Elle était donc en possession de Lucy, quand a-t-elle pu… il se remémora le lendemain de la soirée où il avait senti le parfum de la lionne sur son coussin. Ses oreilles prirent de la couleur et il releva son regard sur Lucy qui lui parlait d’une voix peu assurée et commença à faire de mi-tour.
Non elle ne devait pas partir, il mit un pas en avant et tendit le bras pour la rattraper. Mais elle se retourna avant qu’il ne puisse arriver à sa hauteur. L’aiglon se stoppa et l’écouta. Elle lui parla d’une barrette qu’elle aurait laissé pour ne pas qu’il ne s’inquiète. Sûrement par rapport à la cape.. Une barrette… Ah oui bien sur ! Il retourna à son sac et en sorti l’objet que convoiter Lucy. Il posa son regard sur la barrette puis Lucy durant un petit moment.

Il se décida de rejoindre la lionne, il arriva à sa hauteur et avait commencer à tendre le bras pour lui rendre sa barrette, mais il arrêta son geste, il eu une envie soudaine. Il s’avança jusqu’à être quelque centimètre d’elle. Il passa ses doigts dans le cheveux de la rouge et or et plaça la barrette dedans. Il retira ses mains et plongea son regard dans le sien, puis esquissa un petit sourire timide.

« Elle est retourné à sa place, mais tes cheveux n’ont pas besoin d’elle pour être magnifique… »

Il rougit à ses paroles, c’était ringard comme réplique. Après ne pas s’être parler depuis une semaine et il arrive à sortir que ça ? Elle doit le trouver ridicule, de toute façon c’était tout ce qu’il méritait après tout ce qu’il lui avait fait subir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:07

    Le coeur de la lionne se mit à battre à tout rompre alors que Louis s'avançait vers elle. Il passa alors ses doigts dans les cheveux de la demoiselle pour y fixer sa barrette. Lucy resta immobile. Lorsqu'il s'écarta, elle sentit son corps trembler, elle eut presque peur qu'il se dérobe sous son poids. Et puis, le sorcier la complimenta... Quoi? elle avait de beaux cheveux ! Mais c'est trop gentil de dire ça, mais ils sont certainement moins beau que ceux de... QUOI? Louis Weasley venait de lui remettre sa barrette dans ses cheveux et de lui faire un compliment?! Lucy vira au rouge pivoine... Oh mon dieu ! Elle perdait le contrôle, ne savait plus quoi faire, passait en mode pilotage automatique. Elle était totalement prise au dépourvu ces pourquoi elle cessa de penser avec sa tête et agit guidée par une autre force.
    Elle passa sa main dans ses cheveux et déclipsa doucement sa barrette avant de venir la déposer doucement dans les mains de Louis... Mais que faisait-elle? Elle était devenue timbrée? Elle allait se ridiculiser !!!

    ❝ C'est gentil, je te la laisse alors. ❞

    Oh non, Lucy n'avait plus aucune idée de ce qu'elle faisait. Elle sourit au jeune homme et gardait un aspect timide et gentil alors que dans son fot intérieur c'était la débacle totalle. Son coeur battait à mille à l'heure, sa raison lui hurlait de prendre ses jambes à son coup avant de s'enfoncer d'avantage, mais il y avait une petite voix douce qui lui disait que c'était maintenant ou jamais. La demoiselle déglutit doucement, tâchant de garder son calme et d'éviter de paniquer.

    ❝ Merci de l'avoir gardé en tout cas... Tu faisais quoi ici? ❞

    La jeune fille voulait tellement rester avec l'aiglon qu'elle était prête à trouver n'importe quel sujet de discussion aussi stupide et inutile soit-il... Mais quand elle était stressé, Lucy avait tendance à trop parler...

    ❝ J'étais dans mon dortoir quand ton aigle est venu me voir... Je travaillais sur le devoir qu'on a a faire... Je comprends rien d'ailleurs, mais c'est pas grave, je me rattraperais la prochaine fois. Tu as passé une bonne journée? Tu voulais me voir pour autre chose? Ne m'en veux pas si ta robe est froissée, ça fait une semaine que je la garde dans mon sac, je pensais te croiser mais non, à chaque fois t'étais parti... Alors bon, je me suis dis que quand tu la voudrais tu me dirais et puis tu m'as dis hein... Je te l'avais pris pour pouvoir quitter votre tour sans me faire remarqué, ça a plutôt bien marché. T'imagines, j'aurais fini mes jours en colle si quelqu'un m'avait surpris. Ca t'as pas trop embêté de plus l'avoir? Parce que j'ai pas pensé, mais ça t'as peut-être ennuyé. Et toi, t'a réussit le devoir de métamorphose? Je pense que oui, t'as toujours été bon dans cette matière. Ton aigle est vraiment très mignon en tout cas, tu t'es vachement amélioré ! J'aimerais bien avoir la patience pour pouvoir en faire... Tu t'es pas fait trop de soucis pour ta cape au moins? J'avais laissé ma barrette pour que tu comprennes que c'était moi qui te l'avais pris... ❞

    Décousu? Oui, du grand Lucy. La demoiselle s'arrêta un instant, se rendant compte qu'elle devait vraiment passer pour une folle... Cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas parler et elle lui déblatterai tout cela. Si le jeune homme ne lui parlait plus, c'était peu être parce qu'elle l'avait énervé à cause de cela auparavant. Peut-être qu'il ne supportait pas quand la demoiselle parlait de tout et de rien. Lucy baissa de nouveau les yeux, elle fit un pas en arrière et n'osa recroiser le regard de Louis.

    ❝ Je suis désolée, je vais pas t'embêter plus longtemps... Tu devais... être... heuu... occupé... ❞

    Lucy se mordit la lèvre inférieure, elle voulait partir, détaler en courant mais ses jambes avaient pris racine, son coeur l'empêchait de bouger pour aller plus loin, il avait trop envie de rester auprès du blondinet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:08

Elle avait finalement laissé la barrette, une chose que Louis avait mit du temps à comprendre, ce n’était pourtant pas une fille alors pourquoi lui donnait-elle sa barrette ? La réponse lui était venu aussitôt, c’était comme un cadeau, une petite partie d’elle, peut-être pour ne pas qu’il l’oublie. Mais il n’avait pas l’intention de faire une chose pareille, bien au contraire. Il avait ouvert la bouche pour la remercier et lui expliquer qu’elle ne devait pas s’inquiété, mais elle avait été beaucoup plus rapide. La lionne était parti dans un long monologue en parlant assez maladroitement et se répétant énormément. Durant « son discours » tout en l’écoutant parler, l’aiglon avait pris conscience du mal qu’il lui avait fait et ce qu’il avait perdu en passant de moins en moins de temps avec elle et surtout en l’ignorant vers la fin de l’année dernière. Il avait vraiment été le dernier des crétins et des idiots, s’il pouvait remonter le temps et revenir en arrière pour changer tout ça, il le ferait sans aucune hésitation.

Il ne l’avait pas couper dans son élan, profitant de chaque seconde passée en sa compagnie, ne perdant pas une seule miette de ce qu’elle disait. Il souriait, heureux de la retrouver comme il l’avait laisser, sa petite Lucy..
Puis elle s’était arrêté, l’air embêtée, ne voulant pas croiser son regard. Il avait fait quelque chose de mal ? Peut-être qu’il aurait dû lui répondre pour montrer extérieurement qu’il s’intéressait à ce qu’elle disait. Il avait fait un pas pour se rapprocher d’elle et avait ouvert la bouche, mais fut une nouvelle fois coupé par la lionne.
Elle s’excusait de l’embêter et qu’elle allait le laisser seul. Ah ça non il n’en était pas question. Pris de panique l’aiglon lui attrapa le bras doucement et releva son visage en mettant ses doigts sous son menton. Il la regarda dans les yeux et lui souriait.

« Arrête de dire que tu m’embêtes alors que ce n’est pas le cas. »

Il resta quelque seconde comme ça, puis se souvenant de la soirée et sentant son parfum. Il la lâcha et eu un mouvement de recul, il détourna le regard vers le ciel d’un air très gêné. Il devait retourner la situation, trouver quelque chose à dire et très vite.

« Tu as des soucis avec le devoir de métamorphose ? Je peux y jeter un coup d’œil si tu veux. Je l’ai déjà terminé ça me dérange pas de te donner un coup de main. »

Minable, minable ! Il était en face de la fille qui faisait battre son cœur, il avait dormi ensemble et s’était embrassé à la soirée. Sous l’effet de l’alcool, Lucy ne l’aurait sûrement pas fait si elle n’avait pas bu. Elle devait le détester maintenant. Puis ce que Améthyste lui avait dit, que Lucy était amoureux de lui et qu’elle l’était toujours. Vu comment il s’était comporté durant la soirée et la semaine d’après elle avait dû se dire qu’il ne l’aimait pas. Il avait tout gâcher à cause de son incompétence, incapable de ce comporter en homme, il avait honte. Il descendit son regard gênée sur Lucy et croisa son regard. Son cœur se mit à battre à milles à l’heure, la gorge était devenu sèche et son teint était légèrement rosé. Elle n’avait jamais été aussi attirante à ses yeux, l’aiglon avait terriblement envie de l’embrasser. Il se fit souffrance pour ne pas céder à cette pulsion. Il lui avait fait assez de mal comme ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:09


    Lucy écouta son ami, ainsi elle ne l'embêtait pas... c'était vrai ou? Mais c'était gentil de lui dire ça. Cela calmait la demoiselle, elle commençait à se sentir de mieux en mieux en la présence du jeune homme.
    Et puis, Louis se recula et leva les yeux au ciel. Instinctivement, le regard de Lucy scruta lui aussi le ciel à la recherche de ce que son ami pouvait bien regarder. Qu'est-ce qu'il y avait? Des nuages? Louis aimait regarder les nuages? Des oiseaux ! Louis il aime bien les oiseaux, peut-être qu'il en est un lui aussi, il est peut-être mamimagus... Lucy sourit à cette idée, Louis il était magique de toute façon, alors ça ne l'étonnerait pas s'il pouvait se transformer en un bel oiseau. Lucy nota dans un coin de sa tête qu'il lui faudrait mener l'enquête la dessus pour savoir si le jeune homme était bel et bien un mamimagus... Parce qu'il adorait la métamorphose, alors ce ne serait pas surprenant...

    Et puis, en écho aux pensées de la demoiselles, Louis lui proposa de jeter un coup d'oeil à son devoir. Lucy reposa ses yeux sur le blond et lui fit un joli petit sourire avant d’acquiescer. Elle alla s'asseoir là où l'Aiglon avait laissé ses affaires. Elle perdit son regard un instant sur le lac en attendant que son ami la rejoigne. Et puis, elle fouilla dans son sac à la recherche de son devoir.
    Elle réussit enfin à le trouver et le sortit avec un sourire triomphant. Elle se tourna vers lui, s'apprêtant à lui tendre avec un grand sourire mais elle aperçut le devoir de son ami... OH MON DIEU ! Fallait écrire autant de truc?! Y'avait tant de choses à dire sur les mamimagus? En même temps, si Louis en était un lui même il devait connaître le sujet sur le bout des doigts non?
    Lucy fut alors un peu gênée d'en avoir écrit si peu... Il allait la prendre pour une débile sans cervelle ! Il allait vraiment penser qu'à part Améthyste, elle n'avait rien dans le crâne. Lucy resta figée un instant, son devoir à la main hésitant entre céder et le tendre à son ami ou le cacher avant qu'il ne constate l'état de ses capacités mentales.
    Et puis, le regard affolé de la lionne croisa les beaux yeux du jeune homme. Le coeur de Lucy fit un bond... ça faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu d'aussi près... sans être saoule. Lucy lui tendit alors sans s'en rendre compte sa dissertation.

    Elle eut du mal à détourner le regard, à ne pas se laisser hypnotiser par les beaux yeux de Louis. Alors que le jeune homme lisait ce qu'elle avait écrit, la demoiselle observait la surface du lac avec un léger sourire en coin. Elle était tellement heureuse de retrouver le jeune homme. Il était si gentil, comme avant tout ça... Mais Lucy eu un pincement au coeur, est-ce que cela allait durer? Est-ce qu'il n'allait pas s'envoler après pour ne plus revenir. Lucy jeta un coup d'oeil à Louis. Il lisait avec beaucoup d'attention ce qu'elle avait noté. Il était tellement beau quand il était concentré...
    La demoiselle s'allongea alors dans la pelouse et observa les nuages. C'est beau la nature... La demoiselle s'était détendue, son stress, envolé. Elle se sentait bien auprès de son ancien ami.

    ❝ Dis Louis, je t'ai manqué? ❞

    La question avait fusé, comme ça sortit de nulle part. La demoiselle l'avait pensé mais sa bouche l'avait formulé à haute voix. Elle tourna alors sa tête vers Louis pour voir sa réaction, après tout, maintenant qu'elle l'avait demandé, elle n'avait plus qu'à attendre la réponse de la question qui était sans son esprit depuis qu'ils ne se parlaient plus... Et puis bon, tant qu'elle était lancé, autant y aller jusqu'au bout, elle n'avait plus rien à perdre, à part une mauvaise note à son devoir de métamorphose.

    ❝ Et répond moi honnêtement, je veux pas que tu me mente, de toute façon tu sais que j'aime pas qu'on me mente, j'ai l'impression qu'on se moque de moi et qu'on me croit trop stupide pour supporter la véritée, j'ai horreur de ça... Mais, tu t'es fait pleins de nouveaux amis alors c'est vrai que une amitié contre toute celles que t'a gagner, ça se vaut... enfin, je sais pas si ça se vaut vraiment mais peut être que ça peut... ❞

    Lucy avait un soupçon de tristesse dans l'iris de ses yeux. Elle ne savait pas si elle avait manqué à Louis mais il était certain que l'inverse était vrai. Lucy avait souffert de cette perte. Il était celui en qui elle faisait confiance, elle pensait qu'ils seraient toujours là l'un pour l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:11

Son petit mot avait mieux marché qu’il le pensait. Il était plutôt satisfait. Lucy ne semblait pas trop lui en vouloir de l’avoir lâchement éviter durant une semaine à cause de ce qu’il s’était passé durant la soirée. Cette nuit-là… C’était vraiment… Rahh non, ça ne comptait pas, ils étaient tout les deux ivres, ils n’avaient pas l’habitude de l’alcool et ils s’étaient laissé aller un peu trop facilement, si ils avaient été soft, sans rien dans le sang, l’aiglon était sûr que s’il avait tenté quelque chose Lucy l’aurait repoussé. Car sa petite lionne avait beau être la victime facile des autres, elle n’en restait pas moins une gryffondor et ne se laisserait pas faire aussi facilement, il le sait. C’était dû à l’influence de Améthyste, on pouvait pas lui enlever ça.

L’aiglon s’était installé à côté de Lucy et elle lui avait tendu son devoir. Il avait commencé à le lire, mais il avait énormément de mal à se concentrer sur sa lecture. Un coup il lisait puis l’autre coup il regardait Lucy, le regard fixé sur le lac, des petites brises faisaient voler ces cheveux en arrière, elle était vraiment magnifique. Il était resté planté, la bouche entre ouverte durant quelque seconde, comme déconnecté de la réalité. Il était retombé de son petit nuage quand la lionne commençait à tourner la tête dans sa direction. Il avait replongé son regard sur le parchemin, son cœur battait de plus bel et avait le sang qui lui montait au visage. Il fallait qu’il se calme, c’était son ami, malgré ce qu’il s’était passé durant la soirée et leur sentiment, Lucy le voyait comme un « ami » maintenant c’était évident ! Il ne méritait pas son amour, il l’avait beaucoup trop fait souffrir à cause de ses envies d’indépendances et de l’avoir laisser de côté durant un an.
Il avait un profond remord et ne détestait d’avoir été aveugle pendant cette année, complètement aveuglé par son désir d’être aimer, de bien faire et d’être adulé. A quoi lui servait tout ça alors que sa meilleure amie, celle qui a toujours aimé, à quoi ça sert s’il n’était pas là ?
Il poussa un tout petit soupire pour se ressaisir et se pencha de nouveau sur sa lecture. Quand il fut interrompu par Lucy.

Est-ce qu’elle lui avait manqué ? Louis leva le regard de sa feuille et tomba nez à nez avec celui de Lucy. Evidemment qu’elle lui avait manqué, énormément même, mais s’il lui dit ça elle ne le croira jamais. Pris de cours, ne sachant pas exactement ce qu’il devait répondre, il ouvrit la bouche et l a lionne fut plus rapide.

L’aiglon était très mal à l’aise en écoutant Lucy, il devait être honnête, devait se comporter en homme et arrêter de fuir. Théoriquement ça avait l’air facile, mais pratiquement parlant le jeune homme était terrorisé, de la blesser, de ne pas dire ce qu’elle attend de lui, de la perdre tout simplement… Non il ne pouvait pas, elle n’avait pas le droit de lui faire ç…ça… Bien sur qu’elle avait le droit, vu comme l’aiglon avait agi, ce n’était qu’un retour des choses. Complètement perdu il ne savait vraiment plus comment agir, puis la dernière phrase de Lucy était arrivé et il avait quelque chose dans le regard la lionne, quelque chose qui lui serra le cœur. Elle était malheureuse et tout ça a cause de lui. Il fallait qu’il lui dise la vérité, qu’il parle sans retenu, qu’il lui ouvre son cœur comme Améthyste l’avait fait à la place de Lucy. Même si elle ne voulait plus le voir, plus lui parler. Il l’aurait mérité, mais au moins il aurait été honnête avec soit même et avec la lionne. Il pris une inspiration, lâcha le devoir de Lucy ne voulant l’abimer. Il leva les yeux au ciel pour ce donner du courage. Il était tant de laisser tomber tout les masques. Il déposa son regard sur le sol et ouvrit la bouche.

« Tu veux la vérité ? » Il laissa un petit temps de quelque seconde puis repris. « Evidemment que tu m’as manqué, mais je refusais de le croire.. Je voulais devenir quelqu’un qu’on aime, qu’on admire, dépassé mes grandes sœurs et mes cousins… J’ai été complètement aveuglé par mon arrogance et mon ambition. J’ai oublié d’où je vais et j’ai laissé de côté un être cher.. » Il posa son regard dans celui de Lucy et lui adressa un petit sourire timide. « Ton amitié vaut largement toutes les autres, je n’échangerai la tienne contre aucunes autres. Il n’y a pas une journée, un nuit que j’ai regretté de t’avoir laissé tomber ! Je…J’ai toujours refusé de l’admettre, j’avais peur que tu me rejettes sûrement. Un vrai lâche… »

C’était le moment, il devait le faire maintenant, ne rien regretter, être lui-même, arrêter de se cacher derrière des excuses, il devait lui dire.

« Lucy, ce que je ressens pour toi est bien plus fort que de l’amitié…je..t’aime… »

Le vent s’était levé à ce moment-là, leur cheveux étaient entrain de flotté dans les airs, l’aiglon avait toujours sur son regard dans celui de Lucy, il lui souriait. Il avait plus regrette même, si c’était trop tard, il avait été honnête avec elle, en lui avouant qu’il l’aimait, il a dit aussi adieu au petit Louis tout timide qui avait peur de tout. Il se sentait bien, soulagé d’un poids au cœur qu’il portait depuis trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:12

    La demoiselle se redressa pour écouter les paroles de son ami. Elle replia ses genou, passant ses bras autour.
    Lucy écouta son ami en silence, faisant attention à chaque mot. Tout cela allait droit vers son coeur. Elle ressentit de nouveau un pincement lorsqu'il parla de leur séparation... Il voulait de la reconnaissance, il voulait se faire un nom, et elle comprit. Elle avait déjà ressentit quelque chose de semblable, cette envie d'être reconnut pour soi-même, car il fallait l'avouer, par moment, Lucy était dans l'ombre d'Améthyste. Il y avait pleins de gens qui appréciait Améthyste plus que Lucy elle même et la demoiselle avait du mal avec ça, elle avait l'impression par moment que l'on préférait Améthyste à elle même alors elle comprenait bien ce que pouvait vivre Louis à être dans l'ombre de sa famille. Cela devait être dur d'avoir énormément de cousins et cousines, certes c'est génial car on est jamais seul, mais il est tellement fréquent que des comparaisons soient faites entre eux que cela doit être insupportable.
    Et puis, Louis tourna ses yeux vers elle, ses paroles pansèrent la blessure sur son coeur, il tenait a elle, a leur amitié. Il se mit alors à dire qu'il était un lâche... Là, Lucy ne comprit pas, de quoi parlait-il? Qu'est-ce qu'il y avait de si lâche que ça? Et il lui dit ce qu'il ressentait.
    Le coeur de Lucy se mit à battre la chamade. Une larme perla au coin de l'oeil de la demoiselle et glissa doucement le long de sa joue. Elle détourna le regard, posant son front sur ses genoux et fermit ses yeux. Pourquoi tout entre eux avait été aussi compliqué, pourquoi ils avaient eu besoin de souffrir pour en arriver là, pourquoi les choses ne pouvaient pas être plus simple? Lucy se mordit doucement ses lèvres. Elle avait mal entendu, c'était obligé. Tout ceci était impossible, improbable, irréel. Elle souffla, une autre larme apparut. Elle redressa la tête, chassa la goutte d'un revers de main et tourna la tête vers Louis. En croisant son regard elle fut déchirée entre deux envies aussi saisissante l'une que l'autre... Et une autre larme glissa. Lucy déglutit, et le geste se fit sans qu'elle ne le contrôle, elle donna une claque à Louis, c'était plus fort qu'elle. Et puis, la seconde envie devint encore plus puissante, elle se jeta presque dans les bras de Louis. Elle passa ses bras autour de sa taille, posa sa tête sur son torse, se blottissant contre lui. D'autres larmes s'échappèrent de ses yeux qu'elle fermit instantanément se rapprochant d'avantage du jeune homme. Elle commença alors à sangloter mais être serrer contre le jeune homme faisait s'envoler sa peine. Sa respiration se calma, elle essuya à nouveau ses larmes avec le revers de sa manche et leva timidement ses yeux vers Louis.

    ❝ T'aurais pas put le dire plus tôt? ❞

    Lucy tremblait encore un peu, ses larmes n'étaient pas des larmes de colère ou même des larmes de tristesses, non, c'était la pression qui retombait. Toute cette tension qu'elle avait emmagasiné depuis tout ce temps. Tous ce qu'elle avait gardé pour elle, tout ce qu'elle avait ressentit en pensant que jamais elle n'aurait le moindre retour. Elle avait toujours pensé que Louis ne s'interresserait jamais à elle, elle avait toujours pensé qu'elle ne suffirait pas pour faire le bonheur du jeune homme. Cette claque était aussi partie toute seule, elle était tout de même fâché qu'il se soit comporté comme ça avec elle, il n'aurait pas dut, cela lui avait fait encore plus de peine. Et puis, la demoiselle baissa les yeux, se mordit à nouveau ses lèvres, elle ne voulait pas faire de mal à son ami malgré tout et ne pouvait s'empêcher de se faire du soucis.

    ❝ Je suis désolée pour la claque, c'était plus fort que moi... Je ne t'ai pas fait mal j'espère, mais tu la méritais quand même un peu... Tu m'évites depuis super longtemps, fallait pas espérer pouvoir revenir et me dire tout ça sans que je ne dise rien... ❞

    Et puis Lucy souffla doucement, retrouvant progressivement une respiration calme. Elle plongea ses yeux dans ceux du jeune homme et une sensation de bien être envahit tout son corps, comme si pour la première fois elle se sentait vraiment bien, jamais elle n'aurait pensé pouvoir ressentir cela, comme si elle se réveillait enfin. Elle voulait disparaître dans ses bras et rester a jamais près de lui, elle voulait rester avec lui et l'aimer jusqu'à la fin, quoi qu'il arrive. Soudainement, tout semblait se remettre en place, comme un puzzle qui prenait enfin forme. Lucy sentit une force en elle qu'elle ignorait jusqu'à présent, comme si plus rien ne lui était impossible, comme si ce qu'elle ressentait pour Louis lui donnait la force et le courage d'affronter tous les dangers. Tout semblait si parfait. Lucy se blottit un peu plus contre Louis portée par son amour pour lui qui perçait à la surface, cet amour qu'elle avait tenté de taire, d'étouffer, de faire disparaître au plus profond d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:12

Les yeux écarquillaient, bouche-bée, en quelque seconde Lucy lui avait foutu un gifle, s’était jeté dans ses bras, l’avait « engueulé » puis lui demandait si ça allait. Complètement déboussolé, l’aiglon avait essayé de remettre toute ses scènes en place dans sa tête.

Tout d’abord la claque, Lucy avait une sacrée droite, car l’espace d’un instant il n’avait plus senti sa joue. Il l’avait mérité de toute façon, il lui avait vraiment trop fait mal et s’était comporté comme un idiot avec elle. Il pensait qu’elle allait s’en allé le laissant seul dans son désarroi qu’il avait tout à fait mérité, mais non elle lui sauta dessus et avait passé ses bras autour de sa taille. Elle le serra assez forte et posa sa tête contre son torse. Louis laissa ses bras derrière lui pour l’empêcher de tomber et quand Lucy posa enfin son regard sur lui, son cœur se serra. Les yeux humides, elle lui faisait le reproche de ne pas l’avoir dit plutôt. Ce n’était ce que disait Lucy qui perturbait le plus le jeune homme, s’était ses yeux remplis de larmes, il avait en face de lui son œuvre, ce qu’il avait fait à celle qu’il aime. Il déglutit et n’osa pas la prendre dans ses bras, malgré qu’il avait envie, terriblement envie, mais il ne le méritait pas…
Elle tremblait et pleurait, comment il avait pu lui faire ça. Il aurait dû y aller plus doucement, avec des pincettes. Il avait encore tout fait foiré comme le dernier des crétins. Une voix le sortit de sa torture mentale qu’il se faisait, la douce voix de son amie s’était fait une nouvelle fois entendre.

Il l’écouta attentivement, ne perdant pas une miette de ses paroles. Elle avait tout à fait raison de l’avoir claquer après tout qu’il lui avait fait endurer. Elle semblait avoir terminé de parler, il sentit que son étreinte se serrait encore plus. Louis déglutit, son regard comme hypnotisé par celui de la lionne. Elle était si belle.. Pourquoi avait-il autant attendu de s’apercevoir qu’il était amoureux d’elle. Il ne pouvait plus reculer maintenant. Il posa sa main sur la tête de Lucy et l’autre dans son dos. Il replia son corps sur elle, comme pour l’enfermer, pour qu’elle ne sorte plus. Il s’était détendu, maintenant qu’elle était là avec lui tout ira bien. C’était comme si on prenait une nouvelle page blanche d’un cahier et qu’on écrivait dessus. Une page s’était tourné aujourd’hui et une nouvelle s’ouvre.

« Je suis désolé… Je ne partirai plus jamais, je te le promets…tant que tu voudras de moi, je resterai. »

Tout ses sentiments enfermaient en lui depuis trop longtemps, venait d’exploser au grand jour, il avait été honnête avec lui-même et avec elle, maintenant plus rien ne pouvait les arrêter. C’était comme un rêve, une chose qu’il avait secrètement espéré et qu’il n’avait pas le courage de saisir. Elle était enfin dans ses bras contre son torse. Plus rien n’avait d’importance à ce moment-là pour l’aiglon. Le temps s’était arrêté autour d’eux, seuls au monde sans personne pour les embêter, pour les regarder. C’était une sensation si agréable, c’était encore mieux que de voler sur un balai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Une page blanche   Ven 6 Mar - 12:13

    Lucy respirait doucement, elle avait arrêté de pleurer. Lorsqu'elle sentit les bras de Louis se passer autour d'elle, un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était tellement bien contre lui. Elle fermit les yeux, savourant cet instant précieux. Respirant à pleins poumons le parfum apaisant de l'Aiglon. Elle rouvrit ensuite ses yeux pour sourire à Louis. Il ne voulait pas partir, et elle ne le laisserait pas s'envoler de toute façon.
    Et puis son visage se rapprocha doucement de celui de Louis. Son coeur battait à tout rompre, elle avait cette envie, l'envie de l'embrasser. Elle se figea a quelques centimètres de lui, n'osant l'approcher. Elle eut peur, soudainement que ce ne soit qu'un rêve qu'elle faisait, qu'il allait s'évanouir et qu'elle se réveillerait dans son lit... En même temps, tout cela paraissait vraiment être trop beau pour être vrai.
    Elle rouvrit doucement ses yeux, observant Louis attentivement. Seulement 5 petits centimètres séparaient leurs deux visages. Lucy porta alors sa main à la joue du bleu et bronze. Elle la déposa délicatement et la caressa tendrement, comme pour s'assurer qu'il n'allait pas disparaître.
    Et puis, elle refermait ses yeux et franchit les centimètres qui les séparaient. Elle déposa ses lèvres sur celles de Louis et profita de cet instant magique. Elle crut presque que le monde s'était arrêté de tourner pour eux, que tous c'était mis en pause juste pour les laisser savourer le moment présent.
    Et puis, lentement, presque à contre coeur elle s'écarta du jeune homme, mettant fin à leur baisé. Elle l'observa alors, cherchant à déceler ses émotions, à savoir ce qu'il pensait de tout cela.
    Et quelque chose attira l'attention de la lionne, elle voyait dans son champ de vision quelque chose qui la dérangeait. Elle tourna la tête alors pour voir ce que c'était et vit une demoiselle la fixer d'un regard noir et meurtrier. Lucy détourna alors le regard, de peur de mourir en soutenant cet air assassin. Elle se blottit contre le torse de Louis et ne bougea plus, espérait que la demoiselle partirait ou disparaitrait.

    ❝ Elle me regarde comme ça parce que... je suis proche de toi c'est ça? Tout poudlard t'aime... en même temps t'as du sang de vélane donc ça aide un peu... Mais on va encore plus m'embêter maintenant... Non? Tu me laissera pas tomber hein? ❞

    Lucy leva les yeux vers Louis, un air paniqué se lisait dans ses iris. Elle avait peur de devoir affronter cela toute seule... Elle savait que pas mal de fille aimaient Louis, elle percevait souvent des discussions au détour d'un couloir de fille s'extasiant d'avoir croiser le jeune homme et de l'avoir trouver encore plus resplendissant que dans leurs souvenirs. Lucy n'a jamais aimé ces demoiselles là, pas parce qu'elles tournaient autour de Louis, mais parce qu'elle disait l'aimer sans le connaître, juste pour ce qu'elle en voyait sans comprendre qu'il était à l'intérieur. Elle ne le connaissait pas comme elle avait eu l'occasion de le connaitre...

    ❝ Je refuse de te laisser partir a cause de ça... Tu m'as tellement manqué, je veux pas te perdre pour si peu... ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une page blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une page blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis à celles qui ont la cuttlebug!!! MAJ page 4 le 12-03
» Tuto n°4 bis : faire une page de digiscrap
» [RESOLU] Forcer "My location" à une position (pour météo en page d'accueil)
» Flux mms:// de BluewinTV visionage de TV sur une page HTML
» Elle est arrivée: Formula TEN HPI photo en vrac bas de page 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: The Future of Hogwarts :: Lucy A. Fitch-
Sauter vers: