Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zootopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Zootopie   Mer 29 Juin - 10:27

Zootopie
“Les moldus ne sont que des animaux de compagnie.”
Lenore ✧ Eren
L'été avait finalement percé les épais nuage qui couvraient la Grande Bretagne, réchauffant l'atmosphère dans notre célèbre école de sorcellerie. Les examens s'étaient achevés non sans mal pour certains. Et c'était ainsi que s'achevait une nouvelle année scolaire. En quittant le château, je m'étais éloigné sans un regard en arrière contrairement à d'autres gamins ne pouvant s'empêcher de laisser couler quelques larmichettes ridicules le long de leurs grosses joues rondelettes. Ils étaient pathétiques, attristés de voir une année se terminer. C'est bon, les vacances ne duraient que deux mois. Avant même de s'en rendre vraiment compte, ils seraient déjà revenus à l'école pour une nouvelle année. Et ceux qui savaient qu'ils n'allaient jamais remettre les pieds ici, que la fin des études avait sonné pour eux, ils avaient passé tant de temps dans ce château que cela devrait ressembler à une délivrance que de se dire que jamais plus ils n'auraient de cours, de retenues, de couvre-feu... la liberté, enfin. Mais ce n'était pas encore mon cas. Non, j'en avais encore pour plusieurs années d'études, à être obligé de côtoyer de la sous espèce au quotidien. Mais pour accomplir mon but je n'avais d'autre choix que de subir cela pendant quelques années, à moins qu'un génie arrive dans l'école de sorcellerie et l'interdise une bonne fois pour toutes aux impurs qui infestent notre prestigieux château. Il avait perdu sa splendeur à cause d'eux. Toujours leur faute... toujours. Alors que nous montions dans le poudlard express, je ne put réprimer une grimace de dégoût en voyant une bande de première année de né-moldus à moitié en larme à l'idée de retrouver leur vie si morne et vide de moldus. Les sangs de bourbe n'avaient pas leur place à poudlard, ils devaient s'estimer heureux d'avoir eu ce privilège de mettre leur pieds dans ce château, mais j'espérais vraiment que des malheurs les empêcheraient de revenir à la rentrée prochaine. Je poussa un soupir excédé alors qu'une jolie blonde me tira le bras, m'écartant de ce flux d'élève stupide. Je ne fus pas surpris en reconnaissant le visage amusée de cette délicieuse Lenore. Elle m'entraîna avec elle jusqu'à un compartiment encore inoccupé. En me laissant tomber sur la banquette, je souffla bruyamment. Je fermais un instant mes yeux, cherchant a prendre un petit temps de répit. Enfin l'été, j'allais retrouver le calme et la tranquillité du vieux manoir familial. Je retrouverais ses habituels occupants et passerait un été serein loin de toute cette vermine de sang de bourbe et autre aberration de la création.

Lorsque je rouvris mes yeux, mon regard se posa tout naturellement sur ma meilleure amie. Elle s'était assise sur l'autre banquette et regardait dehors les autres élèves se presser aux portes du Poudlard Express. Je me redressa alors, lui adressant un sourire amical. Ces derniers mois, nous n'avions pas vraiment eu l'occasion de discuter, et pourtant ce n'étaient pas les opportunités qui avaient manquées. Mais j'étais moi même préoccupé par les nouvelles fiançailles que mes parents préparaient pour moi. Bien que je n'étais pas un garçon connu pour son altruisme, je me préoccupais du bien-être de la jeune Von Sachsenheim. Elle était l'une des seules qui pouvait se vanter de s'accaparer autant de mon attention, mais la jeune femme en valait bien la peine. Cependant ces derniers temps, je l'avais trouvé plus... éteinte. N'étant pas bon dans les longs discours et alors que je la regardais fixer le vide avec cet air nostalgique dans les yeux je pris une décision. Il fallait que je lui redonne son sourire, que l'esprit de la demoiselle retrouve son éclat de joie et de malice. Et déjà, une idée germait dans mon esprit, mais il fallait que je garde mes plans secrets. L'effet de surprise devait être au rendez-vous, il fallait de l'inattendu pour la verte et argent. Se sentant sans doutes observée, la sorcière quitta la foule des yeux pour me fixer d'un air inquisiteur. Je me contenta de garder mon sourire. “ Je me disais, ce serait sympa de se voir cet été... qu'en dis tu ? ... la semaine prochaine mettons, je passe te voir ? ” Je prononçait ces mots, feignant l'idée au hasard, comme si cette proposition n'était que le fruit d'une volonté sans réelle arrière pensée. La jeune femme acquiesça. Parfait, je n'avais plus qu'à mettre en place cette surprise qui saurait ravir la verte et argent j'en étais convaincu.
© Starseed


Dernière édition par Chocolate Rain le Mer 7 Sep - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Zootopie   Ven 2 Sep - 17:46

Zootopie
Eren & Lenore

✻✻✻ « Allez Olaf, j’ai pas envie de rester une minute de plus ici ! » Elle tirait sa valise hors de son dortoir alors que son patronus suivait mollement le mouvement. Lui savait exactement pourquoi elle avait envie de fuir comme ça. Si Lenore Von Sachsenheim n’avait pas envie de rester ici c’était que les souvenirs y étaient trop importants. Certes, elle savait que d’ici deux mois, elle serait de retour mais ce serait bien différent. Elle aurait eu le temps de passer à autre chose et d’oublier celui qui lui avait brisé le cœur. Là tout ce qu’elle voulait c’était rejoindre le Poudlard Express le plus vite possible et être de retour dans sa famille rapidement. Quelques temps en Allemagne lui ferait du bien mais Lenore avait eu pour projet de revenir à Londres histoire d’y passer un peu de temps. Histoire aussi de faire la fête à ne plus en reconnaitre le jour ou la nuit et savoir quel jour il était. « Oh et merde hein ! Wingardium Leviosa. » Sa valise, beaucoup trop lourde pour elle s’éleva dans les airs et elle finit par sortir totalement du dortoir des Serpentards, ses talons claquants au sol. Alors qu’elle parcourait le château pour suivre les étudiants qui se dirigeaient vers la gare, elle remarqua de plusieurs d’entre eux faisaient preuve d’émotion. Elle leva les yeux au ciel avant d’entendre Olaf : « Qu’ils s’étouffent avec leur larmes mohohoh. Quels bandes de pathétique. » « Je te le fais pas dire… Allez viens, faut qu’on trouve Eren. » Et sans attendre, elle se mit à sa recherche. Décidant de réserver malgré tout un compartiement rien que pour eux deux, elle déposa d’abord sa valise dans une cabine avant d’en sortir. La recherche de son meilleur ami ne dura pas longtemps et elle finit par le saisir par le bras, un sourire aux lèvres, heureuse le voir : « Mon dieu, allez viens, on s’écarte de ces imbéciles. Tu crois qu’ils pourront s’étouffer avec leurs larmes ? Moi je trouve ça cool. Des cons en moins. » Elle se mit à ricaner et entraina son cher ami jusqu’au compartiment qu’elle referma derrière eux. Elle était contente de le croiser enfin. A cause des examens et de leur vie privée respective, ils n’avaient pas pu trop de parler dernièrement. De toute façon, Lenore estimait que ça n’était pas plus mal vu que sa propre compagnie était quelque peu déprimante sur les bords. Cela faisait des mois que Black était parti et concrètement, elle était moins sujette à la déprime dernièrement mais un certain ennui semblait s’être installer chez Lenore qui cherchait la plupart du temps à s’occuper et qui se rendait compte que dans toute cette histoire, quelque chose avait changé chez elle. Bien sûr, elle n’était pas en mesure d’en parler à son meilleur ami même si elle lui faisait confiance. Elle n’avait pas envie de gâcher son après-midi avec lui et puis elle n’avait certainement pas envie de parler de tout cela. Soupirant finalement, elle se rendit compte qu’elle fixait le vide depuis un moment déjà, pensive. En temps normal, elle aurait probablement eu de la discussion. Ce fut lui qui brisa le silence : « Je me disais, ce serait sympa de se voir cet été... qu'en dis tu ? ... la semaine prochaine mettons, je passe te voir ? » Elle redresse la tête vers lui et finit par lui répondre un sourire aux lèvres : « Parfait ! Je comptais rester quelques jours en Allemagne pour profiter de mes parents et ma famille. Mais je pensais revenir sur Londres pour y passer les vacances. Comme ça tu me montreras les coins sympas ! Et puis ça me permettra aussi de … »

Elle passa plusieurs heures à discuter avec son meilleur ami, se remettant à rire de bon cœur de temps en temps et se sentant au fur et à mesure du trajet plus gaie et amusée. Elle était vraiment contente de le revoir et elle se rendait compte que celui-ci lui avait affreusement manqué dans sa récente solitude. Finalement, elle rentra en Allemagne, passa quelques jours à profiter de ses parents qui ne se privaient pas pour la gâter avant de décréter la veille de son rendez-vous avec Eren qu’elle passerait quelques temps à Londres. Concrètement, ses parents ne pouvaient rien dire. Ils savaient qu’il y avait Amory à Londres et Lenore en profita pour sortir un mensonge et leur dire qu’elle comptait passer un peu de temps avec son fiancé. Ce qui n’était pas totalement en vrai en réalité, pas totalement faux non plus bien qu’elle n’est strictement rien prévu avec celui-ci. Elle était arrivée donc la veille dans une hôtel beaucoup trop cher pour le commun des mortels et ce matin-là, elle était en pleine réflexion sur la tenue adéquate quant à sa sortie avec Eren. « Tu crois qu’on va se pécho ? Parce que je me vois pas trop le faire avec ça… » « Je sais pas… Peut-être que vous allez seulement vous promener ? » « J’en sais rien, il m’a rien dit ! je fais comment moi ! » Et elle s’agaça, choisit finalement d’opter pour une robe parce qu’il faisait décidément trop chaud, des talons hauts comme d’habitude et faillit ne pas être prête lorsqu’elle entendit Eren taper à la porte de la chambre d’hôtel. S’y précipitant, elle lui ouvrit la porte,  un sourire aux lèvres. « Tu es magnifique Lenore. Si tu me le permet, je vais devoir te bander les yeux par contre... et ce n'est pas négociable. » « Merci. Euh par contre, t’es un peu chiant de m’avoir rien dit. Je sais pas du tout si ça va convenir… » Elle finit par se tourner pour le laisser lui bander les yeux. « Tu veux pas me donner un indice ? » Elle se laissa finalement bander les yeux. Elle devait l’avouer, elle se sentait excitée et cette sensation lui faisait plaisir. « On sera vite arrivés, ce n'est que l'affaire de quelques minutes. » « Hum, d’accord. Je te fais confiance. Mais ça a intérêt à être bien. » finit-elle par répondre alors qu’elle sentait qu’il lui prenait la main. Transplaner dans le noir était tout bonnement affreux à vrai dire mais Lenore se rendit compte qu’ils touchaient déjà le sol. « On est arrivé ? » demanda-t-elle alors qu’Olaf se lançait déjà dans des paris insensés sur la destination. La blonde se laissa finalement guidée tout en entendant son meilleur ami s’adresser à elle : « Plus que quelques pas à faire... mais je conseille à ton patronus de se faire le plus discret possible... » Elle fronce les sourcils. « Si ça se trouve c’est une fête clandestine avec des striptiseurs. Et je suis obligé de me faire petit pour pas prendre trop de place Mohohoh. » s’exclama Olaf avant de se taire subitement. « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a Olaf ? Ils sont moches les strip-tiseurs. » « Euh… tu verras par toi-même. » « Mais enfin ! Dis-moi ! » « J’ai pas envie de me faire tuer par Eren. Il a fait ses yeux de psychopathe pour que je dise rien alors je dirais rien. » « Pff… » souffla-r-elle avant de se rendre compte qu’ils s’étaient arrêtés. Elle sentit Eren passer derrière elle et elle vit finalement le bandeau se retirer avant que le vert et argent ne s’exclame : « Bienvenue au London Zoo ! » La devanture du zoo lui faisait face alors que Lenore restait hébété. Il y avait des moldus de partout. De la vermine partout. Choquée, Lenore finit par reporter son attention sur son meilleur ami, peu convaincue de son idée. « Euh, qu’est-ce qu’on fout là ? J’ai pas envie d’attraper une saloperie moi. je suis trop jeune et belle pour mourir. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Zootopie   Ven 2 Sep - 17:46

Zootopie
“Les moldus ne sont que des bêtes de foire.”
Lenore ✧ Eren
La foule de moldus se pressait autour de nous alors que nous tentions vainement d'éviter tout contact physique avec eux. Aujourd'hui, si nous voulions profiter pleinement de notre sortie, nous allions devoir faire un effort que nous n'avions jamais eu à faire jusqu'alors. Accepter l'idée que des moldus allaient passer la journée à nous frôler. Moi aussi je l'espérais vivement que cette sortie ne nous serait pas fatale. Nous étions trop jeune, trop précieux, trop parfaits pour mourir à cause de cette sale race qui envahissait le monde et l'appauvrissait avec sa bêtise. Ce jour là au zoo, il y avait de tout, familles, couples, amis, collègues. Ils étaient tous écoeurant dans leur naïveté et leur ignorance. Peuple ingrat aux lacunes phénoménales. Ils étaient tellement méprisable et je ne me privais pas de ce droit immuable. Et j'appréciais à ce que mes proches partagent bien ce point de vue. Qu'y avait-il de plus répugnant qu'un traître à son sang... en dehors d'un moldu bien-sûr. Une traître à son sang comme pouvait l'être ma charmante cousine Peverell. Je ne disposais d'aucune preuve et dans le fond, je ne voulais pas même prendre la peine d'en chercher sur ses fréquentations. Rien que sa présence m'agaçait au plus haut point. Et bien heureusement, la charmante Lenore n'était pas de ce genre. Une sorcière fière de ses origines, digne de son statut. J'avais toujours trouvé en Lenore une princesse d'or. Elle était une véritable alter-égo à mes yeux tant nous étions en phase sur notre vision du monde... et la place inexistante que détiennent les moldus dans notre monde. Reposant mes yeux sur la sorcière, un sourire malicieux se laissa dessiner au coin de mes lèvres face à son incrédulité. Mon regard balayait de nouveaux la foule alors qu'un air enthousiasme se lisait clairement sur mon visage. “ Regarde les, tous ces bourbes complètements abrutis par leur propre ignorance. Cet aprem', nous allons au zoo des moldus et autres erreurs de la nature ! Et je te promet qu'on va bien s'amuser avec ces stupides bêtes ignares. ” Je passa alors mon bras sur les épaules de la verte et argent et l'entraîna avec moi vers l'entrée du London Zoo, l'air joyeux. Il était rare que ma démarche soit tant entrainante. Mais avec Lenore, j'avais appris à ôter ce masque de mon visage. Je n'avais pas à être faux, à devoir dissimuler le fond de ma pensée. Elle était une sorcière de confiance avec qui j'avais partagé bien des choses. Arrivés au guichet, je nous pris deux entrées avec de l'argent moldu que m'avais donné mon père. Et puis j'entraina la Von Sachsenheim à l'intérieur. Le soleil était au rendez-vous et rendrait certainement notre balade d'autant plus agréable. Alors que nous nous avancions pour commencer notre visite, nous tombâmes sur un groupe de moldus qui commençait une visite guidée. Je m'arrêta un instant observant ce groupe d'un air mutin. Discrètement je sortis ma baguette magique que j'avais rangé dans ma veste. Visant le guide, je lança un sortilège. Bloclang. L'effet fut instantané, le guide se retrouva coupé net en plein discours, la langue collé au palais. Et alors qu'il commençait à paniquer on s'éloignait  de quelque pas. “ Passer la journée à jouer les esprits frappeurs, ça te tente ? ” Je souriais franchement à mon amie, attendant de voir si elle me suivait sur ce plan là. Alors que j'attendais sa réponse, les gémissements de panique du guide commencèrent à m'agacer. D'un coup de baguette, j'annula le sortilège, me concentrant ensuite pleinement sur Lenore. “ Et puis maintenant qu'on y est, on ne va pas faire demi-tour ! ” Je pris alors sa main pour l'entraîner avec moi dans les allées du zoo. Je me surpris à savourer la douceur de cette journée d'été, mes yeux s'attardant un instant sur un gorille prisonnier de son enclos avant de reposer mon regard sur la serpentard. “ Alors ? Ces quelques jours en Allemagne, c'était bien ? ” Je n'avais pas beaucoup l'occasion de voyager, pas comme elle. Cela devait être enrichissant, de rencontrer des sangs purs d'autres pays. J'aimais rendre visite à son amie chez elle, loin de l'Angleterre. Mais, je pouvais bien me rendre où je voulais, les moldus grouillaient de partout, véritable nuisance quelque soit l'endroit du globe où je pouvais me rendre. “ C'est un peu le cadeau d'anniversaire en retard que je te fais... j'espère que ça va te plaire. ” Car avec tout les récents chamboulement, je n'avais pas même trouvé le temps d'offrir quoi que ce soit de digne de ce nom à ma meilleure amie le jour de son anniversaire. Un mois s'était écoulé depuis mais mieux valait tard que jamais après tout. C'était une façon de rattraper ce mois d'absence, à cause des examens, de nos vies respectives. J'en étais presque désolé, vraiment. Ce n'était pas une habitude chez moi de vouloir faire plaisir à autrui, mais je ne le dirais jamais assez, tout était différent avec la jolie blonde. Et puis j'avais des choses à lui dire, d'autres à lui demander. Je savais qu'elle était plus au fait que moi de ce qui se passais chez les verts et argent. J'avais bien besoin de son avis d'experte en la matière sur ma future promise. Lenore saurait certainement m'éclairer sur celle avec qui je devrais passer ma vie d'ici peu. Profitant pleinement de ce zoo, je fis un pas vers la clôture de l'enclos du gorille, attirant l'attention de Lenore sur lui. “ Ce devrait-être des bourbes dans cette cage, ils y auraient plus leur place que ce gorille, non ? ” Une idée germa dans mon esprit alors que je voyais un groupes d'adolescents grassouillet, une sortie d'un centre aéré ou autre colonie de vacances, s'approcher eux aussi des clôtures. Mon regard s'appuya sur eux, les détaillants avec dégoût. Ils avaient l'air stupide, abrutis, les bras débordants de friandises. Ils rigolaient fort, ouvraient grand leur bouche pleines de saloperies pour se parler, enfin ils braillaient plus qu'ils ne parlaient. “ Eux par exemple, ils auraient bien leur place là dedans... ” Je jeta un coup d'oeil à mon amie, voir si nous étions sur la même longueur d'onde. Jouer un tour à cette sale vermine, voir leurs airs paniqué fasse à l'incompréhension des évènements. L'envie de jeter un sortilège me démangeait grandement.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Zootopie   Ven 2 Sep - 17:47

Zootopie
Eren & Lenore

✻✻✻ Elle fronce légèrement le nez, peu convaincue de ce que lui propose son meilleur ami. Elle savait bien sûr qu'il n'était pas du genre à sympathiser avec les moldus, cette sous-race qui les polluait et menaçait leur monde. Mais de là à aller à un endroit où ils risquaient sûrement de chopper quelque chose... Elle se demanda un instant s'il n'était pas tombé sur la tête, ou alors malade alors son regard se déposa sur lui. Visiblement, il semblait aller bien. Mais c'était vraiment curieux quand même... Et lui qui lui disait que c'était son cadeau d'anniversaire avec un mois de retard ! Quel cadeau empoissonné ! « Regarde les, tous ces bourbes complètements abrutis par leur propre ignorance. Cet aprem', nous allons au zoo des moldus et autres erreurs de la nature ! Et je te promet qu'on va bien s'amuser avec ces stupides bêtes ignares. » Elle le regarde toujours, puis regarde la foule. Il y avait des jeunes, des vieux, des parents, des grand-parents, des enfants moches et qui brayaient. C'était à peine croyable qu'elle puisse se trouver là en réalité. C'était même surréaliste. Elle n'avait qu'une envie en réalité, faire demi-tour et rentrer dans son hôtel pour s'offrir un bon massage bien mérité.... Mais elle ne pouvait décidément pas faire faux bons à son ami. « Je ne suis toujours pas convaincue que... » Mais elle ne put pas terminer sa phrase que déjà, il passait son bras autour de ses épaules et la dirigeait vers la queue. « Oh mon dieu ! On s'approche de la queue ! Des moldus, des moldus partouuuut ! » s'affola Olaf alors que Lenore sentait sa gorge sse nouer. Il était pas sérieux hein ? C'était une blague c'est ça ? Il essayait de lui faire peur, rien de plus... Mais non, non, elle le voyait qu'ils continuaient à avancer vers la foule pour aller prendre des billets. Ils finirent par arriver dans la queue et la jeune femme regarda alors avec dégoût les moldus autour d'elle avant de dire à Olaf : « Je crois que je raconterais pas à Papa et Maman où je suis allée... Mais sérieux, il est malade ou quoi ?! Je te jure que si on rentre pas à l'hôtel pour s'envoyer en l'air en guise de récompense, je l'étripe !|/i] » « Mohohohohho on pourra lui couper les parties si tu veux. » « Arrête, t'es fou, je prends trop de plaisir avec pour oser lui faire ça ! » « Pfff... Un doigt alors ? Il restera toujours les autres pour te... » « On verra ça Olaf. » l'interrompit-elle alors qu'ils arrivaient déjà au guichet. Elle le regarda curieusement faire avec l'homme qui leur donna leur billet. « Mohohoh qu'est-ce qu'il est moche ! » se moqua Olaf alors que Lenore grimaça de dégoût lorsqu'elle vit Eren récupérer les billets. « Beurk, c'est mort ! Ca se trouve y a plein de germes sur ces billets, il me touchera pas avant de s'être bien lavé c'est clair et net ! » s'exclama-t-elle en le suivant malgré tout. Ils entrèrent dans le zoo, essayant d'éviter les moldus. Lenore ne touchait plus Eren, ne peur d'être contaminée à son tour jusqu'à ce qu'elle le vit sortir discrètement sa baguette alors qu'ils passaient devant un groupe. « Qu'est-ce qu'il fait il est malade ?! Si on se fait chopper... » Mais elle n'eut pas le temps d'en dire d'avantage qu'elle vit le sortilège toucher le guide qui se retrouva alors la langue bloquée. Sentant que celui-ci commençait à paniquer et remarquant l'effet comique de la situation, Lenore se sentit presque immédiatement avoir envie de rire. Se mordant la lèvre devant cette scène, elle comprit le but d'Eren de l'avoir amené ici : s'amuser à faire tourner en bourrique les moldus en leur faisant de mauvaises blagues. Quelle bonne idée. Cela semblait être une éternité que Lenore ne s'était pas amusée de la sorte et vu qu'elle n'avait plus de Poufsouffle à emmerder à portée de main, elle allait devoir se contenter des moldus... Et ça l'excitait d'avance. « Passer la journée à jouer les esprits frappeurs, ça te tente ? » « Mohohoh c'est un génie. » ricana Olaf alors qu'un sourire méchant s'installa sur les lèvres de Lenore qui finit par lui répondre : « Ton idée est géniale. Je suis partante ! Par contre, on a intérêt de filer rapidement parce que j'ai pas envie de me faire embarquer par les nettoyeurs du Ministère. » Et que diraient ses parents d'ailleurs ? « Je suis sûr qu'ils seraient fiers de nous ! » s'exclama Olaf alors que Lenore se mit enfin à ricanner pour le pauvre Moldu qui commençait à paniquer. « Et puis maintenant qu'on y est, on ne va pas faire demi-tour !  » lui dit-il avant de la tirer par la main. « Beuuuuuurk c'est la main qui a touché les tickets ! » gémit-elle intérieurement mais se laissant entrainer par son ami. Ils arrivèrent finalement devant l'enclos d'un gorille alors qu'il lui demandait : « Alors ? Ces quelques jours en Allemagne, c'était bien ?  » « Oui ! J'ai pu revoir mes parents et puis on a eu la famille réunie au complet, c'était vraiment bien de les voir tous. J'avais oublié à quel point ils m'avaient manqués ! » lui répondit-elle, un sourire sur les lèvres. Elle avait été en effet ravie de revoir tout le monde et d'autant plus ses parents qui bien sûr l'avaient gâté comme ile se devait. Ces quelques jours loin de l'Angleterre et de Poudlard lui avait fait un bien fou et elle ne regrettait nullement son séjour, pas même la présence de Kartoffel, leur elfe de maison. « C'est un peu le cadeau d'anniversaire en retard que je te fais... j'espère que ça va te plaire. » Elle tourna la tête vers lui, un sourire aux lèvres. Bien sûr que ça lui plaisait quand bien même était-elle effrayée à l'idée de se retrouver avec une maladie ignoble ou embarquée pour ce qu'ils faisaient. S'approchant de lui, elle surmonta un instant sa peur de savoir son ami contaminé par les tickets d'entrée et lui déposait un baiser sur la joue avant de lui répondre : « Merci, c'est parfait ! » puis, elle le vit s'approche de l'enclot et attirer son attention sur le gorille, le rejoignant, elle l'écouta parler : « Ce devrait-être des bourbes dans cette cage, ils y auraient plus leur place que ce gorille, non ? » Elle se mit à pouffer avant de lui répondre : « De toute façon, entre le gorille et les moldus... c'est la même famille ! Donc ouais, ils y auraient parfaitement leur place. » Elle entendit Olaf se mettre à ricaner alors qu'elle suivit le regard d'Eren sur les enfants. En voyant tous ces enfants, Lenore grimaça de dégoût. Ils braillaient tellement qu'elle se dit que si ses gosses lui faisaient pareil, elle les étranglerait à coup sûr. « Eux par exemple, ils auraient bien leur place là dedans... » Elle se mit à rire de nouveau avant de finalement lui répondre, un sourire aux lèvres : « Je suis tout à fait d'accord avec toi. Par contre, on va pas pouvoir tous les mettre... Et faut rester discret.... » Elle continua de regarder les enfants pour chercher une idée jusqu'à ce que son regard rencontre un des enfants retardataire avec une glace à la main. Celle-ci fondait légèrement sur sa main et Lenore grimaça de nouveau. Ce devait être un nid de bactéries ce gamin ! Mais donnant un coup de coude à Eren, elle finit par lui dire : « Celui-là. Il est tout seul et il appartient à ce groupe je crois... » Elle regarda autour d'elle et sortit discrètement sa baguette avant de la pointer sur la boule de glace. Celle-ci s'envola dans les alors que le gamin regardait ailleurs et finit par monter jusqu'au-dessus de sa tête. Ricanant légèrement, elle finit par dire à Eren : « Attention... » Et avant qu'elle n'est fini, la boule de glace s'écrasa sur le visage du garçon qui s'arrêta et fit tomber son cornet. Sentant le fou rire la saisir, elle tira la manche d'Eren avant de lui dire : « Si tu veux le mettre dans la cage c'est maintenant où jamais. Il et aveuglé. Mais on se casse vite fait, je veux pas qu'un Oubliator nous tombe dessus ! »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Re: Zootopie   Mer 7 Sep - 22:25

Zootopie
“Les moldus ne sont que des animaux de compagnie.”
Lenore ✧ Eren
Alors que nous nous étions arrêtés devant l'enclos à comploter de bon coeur, je plongea discrètement ma main dans ma poche pour en sortir de nouveau ma baguette. Nous étions mauvais, nous étions sans-coeur, sans état d'âme, malveillant au possible. Tels deux diablotins fiers de leur face, nous ricanions ensemble de bon coeur. D'un simple geste de baguette magique, les barrières de l'enclos se dématérialisèrent tout en restant visible aux yeux des moldus. D'un second moulinet du poignet, le garçonnet trébucha, et sa chute le fit tomber dans l'enclos alors qu'il avait tenté de s'accrocher aux barrières. Je ris alors de bon coeur. Et puis je brisa mon premier sortilège laissant le petit crétin dans une mouise sans nom. Très vite les premiers moldus s'alertèrent et une certaine panique gagna la foule qui s'amassait autour de l'enclos. Les gardiens du zoo n'allaient pas tarder à débarquer pour sortir le gamin de cette situation, mais ce serait trop tard, il se serait déjà fait dessus. On chercherait alors bien vite à trouver une obligation à cela mais les deux auteurs de ces méfaits étaient déjà loin. Avec Lenore, nous allions pas nous attarder sur notre scène de crime et étions déjà a la recherche d'une prochaine cible alors que nous nous approchions des vivariums. J'attira mon amie vers moi en passant mon bras autour de ses épaules. “ Et alors, avec ce bon vieux Amory, comment ça se passe ? ” Je posa mon regard sur ma meilleure amie, l'écoutant avec une certaine attention. Nous étions bien, là, a avancer, le regard insouciant, comme si nos actes n'avaient pas de répercutions. Alors que bien sûr, si nos parents apprenaient ce que nous faisions, pour sûr ils auraient du mal à accepter nos simples bonnes attentions comme excuse suffisante. Prendre le risque d'afficher la magie aux yeux des moldus était bien trop grave aux yeux de trop de monde. Qu'en avions nous a faire dans le fond ? Ce n'est qu'une sale race pas plus importante que des rats, nous n'avons rien à leur envier ni rien à redouter venant de cette sous espèce. Parfois j'avais du mal à comprendre cette volonté de rester cacher, tapis dans l'ombre. C'était eux la vermine pas nous, nous n'avions pas à nous cacher. Nous devions être fier de ce que nous sommes, et remettre ces stupides bourdes et autres dérivés à leur place. Mais non, le monde sorcier devait rester un secret jalousement gardé. Je ne parvenais à saisir par quelle idée complètement stupide et d'esprits trop étroits était venue ce principe. Et ils étaient tous plus répugnants les uns que les autres. Cette petite sortie entre amie servait un but très louable : remettre ces limaces puantes à leur place, écrasés sous notre supérioté. “ Redescends un peu Eren, on ça va finir en bain de sang cette sortie... ” Oui oui oui, nous ne pouvions pas non plus faire ce que nous voulions en plein Londres. Il n'était pas question de causer de réelles pertes. Mais bon, si ça ne tenait qu'à moi... Psyché ne me quittait pas des yeux, elle redoutait certainement que je laisse le dégoût et la révulsion profonde que m'inspirait cette espèce prendre le dessus.

J'avais certes un point de vue très tranchée sur le sujet. Mais j'avais été élevé avec ces idéaux. Les moldus ne méritaient pas la protection dont ils jouissaient de notre propre gouvernement. Le ministère était bien trop indulgent à leur égard. Mais c'était un point de vue que tous les sorciers ne partageaient pas. Soyons d'accord, lorsque je parle de sorcier, je ne comprends ni les sangs de bourbes ni les traîtres à leur sang, eux aussi sont une sous race, la preuve d'une dégénérescence certaine. On nous parlait parfois des dangers liés aux mélange de sang. Ils en étaient la preuve parfaite, leur sang était du poison, ils étaient néfaste et détériorait notre sang si pur, si fort. Heureusement, je savais que Lenore et moi partagions bien ce point de vue. Je pouvais m'exprimer sans crainte avec elle, abandonner tout masque qu'il fallait préserver, même au sein de notre communauté. Des propos jugés trop "extrémistes" étaient parfois mal perçu, même dans nos propres rangs. Je poussa alors un léger soupir presque rêveur. “ Ma Lenore, qu'allons nous bien pouvoir faire ? Je rêve de voir nos dessins se réaliser. Tu imagine, un monde sans moldu et tous leurs déviants... un jour peut-être...” Je souris à la jeune femme, sincère dans ma confession. Ce serait un monde parfait. Et je savais que nous étions dans le bon camp, du bon côté pour voir ce projet tout à fait réaliste se concrétiser. Resserrant l'emprise de mon bras autour de ses épaules, je trouvais un certain apaisement à sa présence. Je savais qu'elle me comprenant, que nous partagions nos idées. J'était rassuré à ses côtés, accordant beaucoup d'importance à sa présence. Je savais que je pouvais avoir confiance en elle et à de nombreuses reprises je m'étais bien dit que c'était avec une femme comme elle que je voulais vivre ma vie. Mon sourire s'éteignit un instant. Si j'appréciais le mystère qu'était la princesse McLeod, je regrettais de ne pas en savoir plus à son propos. Bien sûr nous partagions des idées similaires, et cela se voyait principalement de part nos fréquentations communes. Mais comment savoir, comment être sûr ? Après tout, la dernière en date avait aussi l'apparence d'une jeune fille de bonne famille. Une chance, une aubaine même, Lenore et Delliha semblaient plutôt bien se connaître. J'avais appris, au fil de ces années à Poudlard, que je pouvais me fier aveuglement au jugement de la verte et argent. Son avis devenant alors très précieux à mes yeux. C'était elle qui avait vu clair en le jeu de ma précédente promise après tout. Alors que nous franchissions les grandes portes vitrés du vivarium du musée, je posais une question à ma meilleure amie. “ Dis moi... Delliha, tu la connais bien non ? Tu ne m'as jamais donner ton avis sur elle... ” Il fallait que je sache si je pouvais faire confiance à la jeune femme. Je me surprenais à craindre de m'impliquer pour une personne qui n'en valait peut-être pas la peine. Si c'était pour l'emmener boire la tasse dans le lac noir, autant le savoir avant d'accorder trop d'importance à cette histoire. Je n'aimais pas me faire surprendre, surtout par de si mauvaises surprises.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zootopie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zootopie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Walt Disney] Zootopie (2016) - Sujet d'avant sortie
» Zootopie
» [Dessins] Galerie de RwoRomeo - MÀJ : Plein de fan-arts de Zootopie ! :D
» [Walt Disney] Zootopie (2016)
» [PA DREAM] Projection privée de "Zootopie" (les 17, 19, 22 et 23 février 2016)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: Bellum Patronum :: Eren D. Lestrange-
Sauter vers: