Chocolate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 avec chacha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolate Rain
Admin
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: avec chacha   Mar 28 Mar - 8:28

Better one eye than quite blind
In the kingdom of the blind, the one-eyed is king
Charlie ✦ Ezra
Everything I went through you were standing there by my side and now you gonna be with me for the last ride ✦ Un long soupir agacé s'échappa des lèvres de l'ancien gryffondor. Voila qu'il allait encore se retrouver seul un après-midi de plus. Il se laissa tomber sur son lit, impuissant face à cette situation comme toujours. La jolie blonde s'échappait, allant prendre part à l'action, le laissant seul dans le noir. Il ne lui en voulait pas à la demoiselle, il la comprenait. Lorsqu'ils avaient fait le choix de quitter le refuge de l'ordre pour venir ici, ce n'était pas pour passer des vacances chez Papi, Mamie. Loin d'eux cet optique là. Ils étaient venus pour prendre part aux combats, être des membres actifs de la résistance, et surtout avoir une chance un jour de pouvoir vivre normalement, comme avant. Même si l'ancien lion s'était accommodé de cette situation, il lui avait fallut un moment pour bien réalisé qu'il était recherché par les autorités. Il était devenu illégal le jour où il avait fuit leur domicile pour ne pas se voir poser cette vulgaire marque dans sa nuque. Il ne regrettait pas ses choix, pas un seul instant. Ils avaient eu des conséquences qu'il ne se serait jamais imaginé. Il en avait perdu la vue, mais tant pis. Ezra n'était pas un jeune homme qui vivait dans le regret. Mais il ne se projetait pas tant que ça dans l'avenir non plus. Ezra était un garçon terre à terre, vivant pleinement dans l'instant présent. Et dans cet instant présent, il se sentait plus gros boulet dont tout le monde voulait se débarrasser qu'autre chose, là, étalé sur son lit, aveugle, incapable de faire ses lacets tout seul. Pandore ne put retenir un petit rire amusé. ❝ T'inquiètes gros tas, je suis toujours là moi. ❞ Ezra posa sa main sur la panthère, effleurant du bout des doigts le pelage doux du patronus, contact familier, apaisant, un nouveau repaire qui faisait parti des plus important. ❝ T'es encore là parce que t'as pas le choix toi. ❞ L'espace d'un instant, Pandore resta songeuse, réfléchissant quelques secondes avant de finalement approuver d'un signe de tête. ❝ Oui bah en attendant te plains pas trop, je pourrais tenter de me barrer. ❞ La panthère se leva, sautant hors du lit pour s'avancer vers la porte de la chambre, accompagnant ainsi sa menace d'actes plus réel. Si Ezra ne pouvait pas voir la démarche narquoise avec laquelle elle s'avançait, il ressentait bien l'amusement de la panthère et se doutait bien qu'elle s'amusait de la situation comme jamais. ❝ Allez, viens ma petite taupe, faut qu'on passe à la douche, et on est pas rendu. ❞ Le lion se leva, non sans soupirer. Ezra n'était pas un garçon sale, non non, ne vous méprenez pas. Mais depuis qu'il avait perdu la vue, chaque petite action du quotidien devenait une galère monstre pour lui. La douche en faisait bien parti. Habituellement, il préférait attendre la présence de la Peverell pour aller s'aventurer là dedans. Parce que déjà, avec elle, il n'avait plus qu'à se laisser guider, seul, je ne vous explique pas le chantier. Trouver le savon, réussir à s'en mettre, à se rincer, à ne pas foutre de l'eau partout dans la salle de bain, trouver une serviette, se sécher, trouver ses fringues, les mettre dans le bon sens... un vrai parcours du combattant. Mais ce jour là il était bien déterminé à se débrouiller seul. Parce qu'il n'avait que ça à faire de son après-midi (oui il ne se faisait pas d'illusions, il en avait pour plusieurs heures). Et puis il avait envie de se prouver à lui-même que même s'il était aveugle, il pouvait encore faire des trucs seul.

 ❝ Et je vais faire quoi moi ? ❞ Cette question revenait, à chaque fois que les autres s'activaient. Lui il restait là, sur le banc de touche. Il était devenu inutile, parfois il se sentait encombrant. Il lui faudrait du temps pour s'habituer, il devait se montrer patient, bientôt ses autres sens deviendraient un atout, c'est ce que lui répétait le médecin qui le suivait à Godric's Hollow. Oui, mais ça prenait trop de temps. Le lion n'en pouvait plus. Il supportait de plus en plus difficilement d'entendre ses paroles qui se voulaient encourageante. A ses oreilles, ces mots devenaient irritant. Il n'était privé que d'un seul sens, mais celui-ci était à ses yeux le plus important. Alors il avait retrouvé sa panthère, elle qu'il avait eu si peur de ne jamais retrouver. C'était la première fois qu'elle disparaissait et le jeune résistant espérait bien que jamais il n'aurait à revivre ça. Il préférerait presque rester aveugle toute sa vie sans espoir de retrouver sa vue, que de perdre la panthère. ❝ Et bien toi, tu va me suivre, on va faire un tour dans la cuisine. J'ai la dalle moi ! Et puis, tu va laisser madame aller faire des trucs badass dans la forêt pendant que toi, tu va t'engraisser. ❞ S'il en avait eu la possibilité, il aurait foudroyé son patronus du regard. Elle qui se tenait là, paisible, assise à côté de lui. Elle faisait sa toilette avec une certaine nonchalance, s'amusant même à provoquer son sorcier, lui rappelant qu'il n'avait pas vraiment le choix finalement. Il irait où elle voudra s'il voulait pas finir dans un arbre ou un mur. Il se tenait face à la Peverell, tenant son poignet dans sa main, pour s'assurer qu'elle était toujours là, qu'elle n'avait pas filé en douce pour être sûr qu'il ne la suive pas. Elle en était capable, le garçon en était convaincu. Il ne la tenait pas fermement, lui laissant l'opportunité de s'en aller. Il n'allait pas la retenir ici, bien qu'il l'aurait voulut. Il en avait assez de passer ses journées enfermé dans le manoir des Peverells. Les grands parents de la demoiselle étaient des gens très charmant, mais resté enfermé ici, inactif, rendait le lion fou. En venant ici, Ezra espérait se rendre utile, partir à la recherche d'autres sorciers voulant se joindre à la résistance. C'était pour cela qu'il était venu avec la sorcière. Mais dans sa situation actuelle, il ne pouvait plus rien faire. Il était un fantôme errant dans les couloirs de l'immense demeure. Il était incapable de faire quelque chose seul. S'habiller était un calvaire, la veille il avait cru devenir fou dans la salle de bain lorsqu'il ne parvenait pas à trouver le dentifrice seul, et c'est sans parler des murs avec lesquels il entre en collision à longueur de temps. Pandore ne cessait de répéter qu'elle n'était pas une panthère guide d'aveugle et que ce n'était pas évident de diriger une grosse taupe qui veut absolument pisser la nuit et qu'est incapable de se retenir. Il sentit le poignet glisser de ses doigts. Il n'essaya pas de la retenir, elle ne pouvait rester éternellement enfermée elle aussi. Un oiseau épris d'une liberté qu'il ne voudrait certainement pas mettre en cage. Alors il s'était retrouvé seul dans cette chambre qu'il ne voyait pas. Il resta immobile à écouter les pas de la jeune femme s'éloigner, le laissant seul dans son obscurité.

Le lion passa alors sa matinée dans le salon du manoir Peverell en compagnie de la grand-mère Peverell. C'était la première fois qu'il rencontrait les grands parents de Jill. La première fois que eux le voyait aussi. Bien qu'il était incapable de mettre un visage sur ces voix, Ezra faisait connaissance avec eux. Des sorciers qui s'étaient montré accueillants et bienveillants à son égard bien qu'ils ne le connaissaient pas. Ils contrastaient avec l'autre branche de la famille que Jill avait put lui décrire. Pandore semblait vouer une certaine admiration à l'égard de la grand-mère qui inquiétait quelque peu le sorcier, redoutant parfois le pire. Le grand-père, plus discret, plus distant n'avait que très peu échangé avec le né-moldu. Alors le lion s'était habitué à la compagnie de cette grand-mère qui ne manquait jamais de franchise mais parfois un peu de tact. Il avait eu l'impression de subir un véritable interrogatoire de cette mamie. En même temps, le voila compagnon de leur unique petite-fille, pas étonnant qu'elle veuille connaître ce garçon qu'elle avait si bien caché jusqu'à présent. Ezra n'avait pas manqué de franchise dans ses réponses, bien que parfois mal à l'aise, il s'était montré plutôt docile avec cette mamie. Lui n'avait pas connu ses grands-parents. Pour ce qui est de son côté paternel, son père avait coupé les ponts avec ses parents avant même qu'Ezra vienne au monde. Pour ses grands parents maternel, ils étaient décédé lorsqu'Ezra était un petit garçon. Alors il n'avait jamais put lier quoi que ce soit avec eux. Il n'avait pas l'habitude de passer autant de temps avec des vieux mais il devait bien avouer que mamie Peverell était très sympathique.

Ce jour là, arrivé en début d'après-midi, Ezra en avait cependant eu marre de rester cloisonner ici. En s'approchant d'une fenêtre, il avait senti les caresses du soleil sur sa peau. La décision s'était vite prise dans sa tête, il irait dehors, marcher, se changer l'air, se souvenir qu'il était vivant. ❝ Te trimballer ici c'est déjà la merde, alors dehors j'imagine même pas. C'est hors de question mon p'tit gars ! ❞ Ignorant le désaccord de la panthère, le lion l'avait attrapé brusquement, la tenant fermement dans ses bras. Il se rendit dans la grande entrée de la maison, ignorant les cris de Pandore qui se débattait. Il se mit à tater sur une table basse, à la recherche de quelque chose de bien précis. En arrivant dans le manoir, Ezra s'était déjà cogné à cette table basse, et Jill avait du ramasser les affaires qu'il avait fait tombé. La lionne avait parlé du laisse... une laisse pour chien. Exactement ce dont il avait besoin. Après avoir réussi à mettre la main dessus, il n'attendit pas plus longtemps pour équiper son patronus de cette laisse magique. Une laisse qui s'adaptait par magie au cou de l'animal. Même si elle se transformait en belette, la laisse serait toujours attaché à son cou. Une fois équipée, Ezra reposa la panthère au sol, un air satisfait sur son visage. Pandore elle, foudroyait son sorcier du regard. Affublé  de cette laisse pour caniche de pépé, Pandore se sentait souillée, baffoué. Elle était un patronus, pas un vulgaire chien qu'on baladait dans la rue. ❝ Tu l'a toi-même reconnu, ce serait impossible de se promener sans ça. ❞ La panthère grimaça, contrariée. Elle était sûre que si Jill avait été là, elle n'aurait JAMAIS laissé Ezra lui faire ça. Jamais ! Quelle honte ! Abomination !  ❝ Et bien, d'où vient cette agitation ? ❞ Ezra se figea. Dans la pagaille, il n'avait plus vraiment fait attention et cela avait attiré la grand-mère Peverell. Ne sachant trop dans quelle direction se tourner pour s'adresser à elle, Ezra se redressa, parlant un peu au mur ou à la porte d'entrée. Difficile à déterminer pour lui. ❝ Je me suis permis de vous emprunter une laisse... afin d'aller faire un tour dehors... ❞ Il se sentit bête l'espace d'un instant, peut-être aurait-il dut demander la permission, avoir l'accord avant d'emprunter des affaires. Mais encore aurait-il fallu qu'il parvienne à trouver la grand-mère dans ce labyrinthe pour aveugle qu'était le manoir Peverell et pour sûr, le temps qu'il y parvienne, le soleil se serait déjà couché depuis trop longtemps. ❝ Je comprends mon garçon, ne commencez pas à paniquer comme ça. Vous devez en avoir marre de passer votre temps avec des vieux. Allez, filez dehors avant que ma petite Jill revienne et vous attache quelque part avec cette laisse. ❞ La grand-mère souriait, encourageant le lion a sortir prendre l'air. Elle posa sa main sur le bras du jeune homme et le guida jusqu'à la porte d'entrée pour qu'il puisse sortir dehors.

Une fois à l'extérieur, ce fut une véritable bouffée d'oxygène pour l'ancien rouge. Il n'avait plus eu l'occasion de sortir seul depuis que ce handicap était apparu. Les seules fois où il mettait les pieds dehors, c'était quand on l'emmenait voir son médecin (le rencontrer plus que le voir). Le jeune homme était complètement dépendant des autres, incapable d'aller seul où bon lui semblait. Il s'avança alors dans l'allée qui conduisait à la maison des Peverell, obligé de traîner Pandore derrière lui. Cette dernière n'était pas disposée à lui venir en aide et préférait être traîner derrière comme un vieux boulet que d'oser aider le sorcier. Elle grommelait encore quelques mots doux à l'égard de son sorcier et de ses pratiques. Le fugitif poussa le portail de la propriété des Peverells et avançait prudemment dans la rue. Les fesses trainaient dans les graviers, se faire traîner était de plus en plus désagréable pour la panthère qui daigna enfin à marcher d'elle même. Elle se positionna aux côtés de son sorcier, mais se gardait bien de lui donner la moindre information. Grâce à cela, il se cogna dans un poteau pour le plus grand bonheur de son patronus. ❝ T'es relou quand même. SI tu y mettais du tiens, je suis sûr que tu trouverais ça agréable de prendre l'air. ❞ La panthère ne répondit pas, prenant une attitude un peu hautaine et continuant d'avancer en ignorant son sorcier. Ils continuèrent à marcher pensant plusieurs minutes pendant lesquelles Ezra passait son temps à se prendre des rembardes, des haies et autres obstacles en tout genre pour le plus grand bonheur de son patronus. Lorsque ce fut dans un banc qu'il se cogna, le garçon décidé de faire une pause en se laissant tomber dessus. La panthère qui s'amusait bien finalement aurait préféré continuer son manège mais ce n'était plus de l'avis de son sorcier. ❝ T'es une mauviette Blackbird ? Pour trois pauvres poteaux et quelques haies tu abandonnes ta sortie ? Je croyais que c'était l'occasion de se mettre bien, de prendre l'air... ❞  D'un revers de la main, Ezra intima au félin de se taire. ❝ Je crois que tu ne te rends pas bien compte de ce que je vis Pan. ❞ L'animal resta silencieux. Non, elle ne se rendait pas compte, car elle de ses yeux voyait parfaitement le monde, elle distinguait chaque détail et elle ne pouvait imaginer ce que c'était de vivre dans le noir complet et constant. ❝ Tu te rends compte que je ne peux plus rien faire seul ? Que tu peux me faire rentrer dans n'importe quoi dans la rue ? Je vois rien, je suis ton pantin ! Et celui des autres aussi. ❞ Une certaine amertume transpirait dans sa voix. Il était agacé, proche de la crise de nerf. La panthère, bien qu'elle ne pouvait totalement se mettre à sa place, compris que là, elle était peut-être allée trop loin. ❝ Mais tu m'as mis une laisse ! Une laisse quoi ! T'as déconné la dessus ! ❞ Ezra soupira. ❝ Parce que j'ai besoin que tu me guide bordel. J'ai pas le choix que de te faire confiance et te suivre. Mais si tu t'amuse à me faire rentrer dans tous ce qui passe, c'est sûr que ça sert à rien cette laisse. Je veux pas t'emmerder avec ça... Je voulais juste être capable de sortir sans avoir de baby-sitter ! Sans être surveillé par quelqu'un. ❞  La panthère resta silencieuse, comprenant enfin ce que voulait son sorcier. Oui pour une sortie elle était sans doutes allé trop loin. Un poteau par ci par là, ça allait encore mais tous d'affilé ça avait achevé son sorcier. ❝ Je ferais plus attention alors. ❞ Le sorcier posa sa main sur le dos de la panthère, savourant la douceur du contact avec son pelage. Il avait cru que jamais ses sens ne se développerait davantage juste parce qu'il avait perdu la vue, mais il devait bien reconnaître qu'aujourd'hui, il reconnaitrait le pelage de Pandore entre mille. Alors oui finalement, doucement, les autres sens se développaient un peu plus. Il s'était également rendu compte qu'il reconnaissait le pas de Jill lorsqu'elle marchait sur le parquet de la maison Peverell. Jamais cela ne pourrait remplacer ses yeux, mais c'était son lot de compensation. ❝ Nous avons de la visite... ❞  Ezra releva la tête, ne sachant absolument pas dans quelle direction regarder. Et Pandore ne lui dit pas tout de suite de qui il pouvait bien s'agir, préférant mille fois lui garder la surprise.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chocolaterain.forumactif.org
 
avec chacha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programme pour enregistrer les conversations
» [AIDE] Comment déconnecter le Mode voiture
» [Astuce] HTC Chacha: faire une capture d'écran depuis le téléphone
» décodeur TNT avec disque dur
» Problème avec W9, M6 et NRJ12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chocolate Rain :: Bellum Patronum :: Ezra S. Blackbird-
Sauter vers: